Chronique

MORSE
Pathetic Mankind

image
Head Records

Sorti le 24-11-2017


image
Lundi 19 février 2018

4 ans après son premier album, Beliefs Destroyer, MORSE
MORSE


Clique pour voir la fiche du groupe
sort le second à une vitesse inversement proportionnelle à son jeu bestial. Le groupe originaire de Montpellier n'a pas pris de risque pour la partie studio puisqu'il s'en est remis aux incontournables du genre, Amaury Sauvé (AS WE DRAW
AS WE DRAW
Clique pour voir la fiche du groupe
, BIRDS IN ROW
BIRDS IN ROW


Clique pour voir la fiche du groupe
, PLEBEIAN GRANDSTAND
PLEBEIAN GRANDSTAND


Clique pour voir la fiche du groupe
...) pour l'enregistrement et Serge Morattel (KNUT
KNUT


Clique pour voir la fiche du groupe
, YEAR OF NO LIGHT
YEAR OF NO LIGHT


Clique pour voir la fiche du groupe
...) pour le mastering.

De fait, le grain de la production a un air de déjà entendu mais cela ne nous amène pas à bouder notre plaisir. Le groupe de Hard-Core-Metal-déglingue se tape quelques incursions Noise bien venues au point que l'ombre de BOTCH
BOTCH


Clique pour voir la fiche du groupe
pointe également son nez dans l'oreile des auditeurs avertis, à l'écoute de Pathetic Mankind.

D'une violence explosive, cet album découpé en 11 plages est emballé-plié en moins de 30 minutes. MORSE
MORSE


Clique pour voir la fiche du groupe
a fait de sa marque de fabrique cette urgence à tout démonter en un temps records sans pour autant perdre le moindre kilo. A cette brutalité s'ajoute la lourdeur qui nous tient en haleine. Et quand MORSE
MORSE


Clique pour voir la fiche du groupe
tolère un passage plus posé allant même jusqu'à s'assoir au piano, il ne lâche rien malgré tout.

Alors d'accord, on a dû attendre cette suite. Mais la hargne est intacte et sauve. On peut même dire qu'elle s'est nourrie durant ce temps au point que MORSE
MORSE


Clique pour voir la fiche du groupe
semble être devenu tout puissant et surtout maître de son jeu. Pathetic Mankind propulse MORSE
MORSE


Clique pour voir la fiche du groupe
dans les hautes sphères du genre. Sans concession, ce deuxième album brille par une accessibilité tellurique et émotionnelle.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
13

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE