Chronique

WOLFPACK
Loathe

image
Beatdown Hardwear

Sorti le 16-03-2018


image
Jeudi 10 mai 2018

Peu sont les groupes français qui réussissent à se faire une place dans le milieu hardcore. Les parisiens de Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
feraient bien l’exception à la règle. Retour sur leur success story et leur nouvel opus Loathe.

Quand Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
s’est formé, le groupe ne prenait rien au sérieux. Ils jouaient un beatdown simpliste et droit au but, le but étant plus de s’amuser que de créer un projet artistique. Et un beau jour, Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
a décidé qu’ils avaient envie d’aller plus loin. Ca ne suffisait plus, les riffs de deux notes dont le seul intérêt était de créer une baston générale. L’ambition s’est emparée des parisiens, mais ceux-ci n’avaient plus le bénéfice du doute d’un groupe débutant : ils se sont retrouvés face à un public qui ne ne voyait pas leur potentiel. Sans jamais baisser les bras, le groupe s’est auto-botté les fesses et a voulu prouver aux sceptiques qu’ils avaient tort. La vengeance est un plat qui se mange froid : six années après leurs débuts, Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
nous balance un Loathe soigneusement préparé et dévastateur.

Dès l’intro, on sent une progression plus métal et leur amour pour le black métal est plus présent que jamais. L’intro Cursed et Oblomov, premier single de Loathe, annoncent la couleur de l’album : c’est fini la rigolade. Le morceau est puissant, travaillé, sans aucun moment de répit. Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
annonce haut et fort “on n’est pas contents et vous allez faire avec”. Cette approche sombre et black sera la ligne rouge tout le long de cet album.

Et pourtant, les surprises sont au rendez-vous avec beaucoup d’interludes et un très bon Hover Above Me, morceau plus mélodique qui comprend un featuring avec le chanteur de Hangman’s Chair
Hangman’s Chair


Clique pour voir la fiche du groupe
. Le résultat est honnêtement surprenant, et si on avait encore des doutes, cette chanson prouve que Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
ne se résume plus à un groupe de beatdown formaté.

Pourtant, ils n’ont pas abandonné l’idée de brutalité, de violence. Un sentiment malsain suinte de Loathe, le malaise se ressent jusqu’à la dernière seconde du dernier morceau. Entre le jeu de batterie assassin, les breaks archi lourds et les interludes noires, l’atmosphère générale est pessimiste au possible. Plus inspiré que jamais, on sent que Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
a trouvé son terrain de jeu et s’y sent plus qu’à l’aise.

Loathe est donc indéniablement l’album le plus abouti des parisiens et une très belle surprise pour cette année 2018. Tout comme si vous commandiez une pizza quand vous n’avez pas envie de cuisiner, vous pouvez compter sur Wolfpack
Wolfpack


Clique pour voir la fiche du groupe
comme votre service de brutalité à la française dès qu’un besoin de musique violente s'impose.


Tags : hardcore beatdown metal black metal
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
32
AUTEUR : Manon
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzin...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes ...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes et sur la route, elle est à l'affût des meilleures sorties et fait de nombreux kilomètres pour assister aux meil...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes et sur la route, elle est à l'affût des meilleures sorties et fait de nombreux kilomètres pour assister aux meilleurs concerts du genre. Son seul souhait est de faire découvrir aux lecteurs le sty...
Ancienne organisatrice de concerts hardcore et diplômée en communication, Manon a rejoint l'équipe Shoot Me Again en 2013 afin d'apporter au webzine la touche de hardcore qui lui manquait. Très active dans le milieu hardcore en Belgique et ailleurs, elle est toujours au courant de tout ce qui s'y passe. Constamment en recherche de découvertes et sur la route, elle est à l'affût des meilleures sorties et fait de nombreux kilomètres pour assister aux meilleurs concerts du genre. Son seul souhait est de faire découvrir aux lecteurs le style musical qui lui remue les tripes depuis l'adolescence à travers ses articles....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE