Chronique

AMORPHIS
Queen of Time

image
Nuclear Blast

10 pistes - 57 minutes
Sorti le 16-05-2018


image
Mardi 14 août 2018

En général, lorsqu’un groupe actif depuis près de trente ans sort son nouvel album, on est en droit de craindre qu’une certaine forme de redondance soit au rendez-vous. Amorphis
Amorphis


Clique pour voir la fiche du groupe
est l’exception qui confirme la règle. Tout au long de leur carrière, les finlandais n’ont cessé de se réinventer. Certaines productions ont certes été meilleures que d’autres, mais toutes sont de qualité. La treizième d’entre elles, Queen of Time (2018), succède à Under the Red Cloud (2015) ; elle est le parfait compromis entre l’ancien et le nouveau Amorphis
Amorphis


Clique pour voir la fiche du groupe
. Entretemps, Olli-Pekka Laine a fait son retour à la basse après un hiatus de dix-sept ans en remplacement de Niclas Etelävuori, parti en raison d’une mésentente avec le manager de la formation.

Les bases de la musique d’Amorphis
Amorphis


Clique pour voir la fiche du groupe
n’ont pas changées, avec notamment un enchevêtrement de genres qui peut déconcerter lors de sa découverte. Ce n’est pas tous les jours que le death metal se mêle au folk (Message in the Amber), aux influences orientales (The Golden Elk) ou à des éléments symphoniques et de metal progressif (Heart of the Giant). Chaque composition, assez longue et complexe, présente une atmosphère propre qui surprend l’auditeur en permanence.



Le degré de technicité des musiciens est assez incroyable et se marie parfaitement avec l’ensemble des divers éléments proposés. On en arrive à avoir l’impression que deux oreilles ne suffisent pas pour prendre conscience de toute la subtilité de leur musique.

Queen of Time conte l’histoire de l’élévation et la chute de la civilisation au travers d’arrangements orchestraux dont le producteur Jens Bogren (Dimmu Borgir
Dimmu Borgir


Clique pour voir la fiche du groupe
, Devin Townsend
Devin Townsend


Clique pour voir la fiche du groupe
, Opeth
Opeth


Clique pour voir la fiche du groupe
etc.) a le secret. Tout a été pensé pour vivre une expérience musicale calibrée à la perfection. Les passages de chœurs, à la Nightwish
Nightwish


Clique pour voir la fiche du groupe
ou Therion
Therion


Clique pour voir la fiche du groupe
, permettent de respirer entre les passages intenses. Il en va de même des breakdowns de guitare ou de clavier.

Au rayon des invités surprises, ou tout l’art de s’entourer d’artistes de qualité, on épinglera Anneke van Giersbergen (Agua de Annique et VUUR
VUUR
Clique pour voir la fiche du groupe
), Jorgen Munkeby (Shining
Shining


Clique pour voir la fiche du groupe
) Chrigel Glanzmann (Eluveitie
Eluveitie


Clique pour voir la fiche du groupe
) ou encore Albert Kuvezin (Yat-Kha).



Queen of Time propose dix titres à l’ambiance différente et accrocheurs. A cet égard, il est supérieur à Under the Red Cloud. Cette capacité à produire des titres accrocheurs va de pair avec une musique mélodique. Ce qui m’a particulièrement marqué à l’écoute de ce nouvel opus, c’est la présence de refrain pop appuyé mieux maîtrisé. Cette maîtrise s’explique par un meilleur équilibre entre la voix claire et le growl de Tomi Joutsen, qui nous offre un chant un brin plus dur que précédemment. Le refrain de Daughter of the Hate est la parfaite illustration de cette nouvelle forme d’agressivité du chanteur. Le seul titre qui s’éloigne de cet équilibre est le très pop Wrong Direction, qui reste de très bonne facture.

Queen of Time est l’album le plus technique, inspiré et abouti à tous les égards d’Amorphis
Amorphis


Clique pour voir la fiche du groupe
depuis l’arrivée de Tomi Joutsen. Il représente la parfaite synthèse entre leur début et ce qu’ils ont proposé ces dernières années. Etre capable de se remettre sans cesse en question pour aboutir à un son moderne et novateur après autant d’années d’existence est remarquable. Queen of Time fera date dans la discographie du groupe et s’avère un indispensable pour les amateurs du genre.



Tags : Amorphis - Queen of Time - Melodic Death Metal - Finland
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
3
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE