Chronique

LEECHED
You Took the Sun When You Left

image
Prosthetic Records

11 pistes - 33 minutes
Sorti le 24-08-2018


image
Vendredi 7 septembre 2018

Mise à part pour les plus curieux d’entre vous, il est fort probable que l’existence de Leeched
Leeched


Clique pour voir la fiche du groupe
vous soit inconnue. Ce trio de hardcore qui provient des tréfonds de Manchester n'était qu'un projet parallèle pour ces membres lors de sa création, mais il en est rapidement devenu la priorité. Ces trois là ne prennent pas racines dans le nouveau Manchester, vert et résolument moderne, mais se terrent dans la partie industrielle en déclin de l’agglomération, celle qui est écorchée vive et enclin à la brutalité.

Cette brutalité qui les caractérise leur a valu d’obtenir un certain succès critique lors de la sortie de l’EP Nothing Will Grow From the Rotten Ground (2017). Autant vous dire qu’on attendait leur premier album, You Took the Sun When You Left (2018), avec une certaine fébrilité, de peur d’être déçu.

L’écoute des premiers morceaux de l’album, dont l’écriture a débutée en novembre 2017 pour prendre fin en avril 2018, nous rassure rapidement ; la brutalité qu’on avait tant appréciée avec l’EP est toujours au rendez-vous. Cette froideur musicale est accentuée par des paroles désabusées dans la plus pure tradition nihiliste. Avec Leeched
Leeched


Clique pour voir la fiche du groupe
, la musique est dénudée d’artifices, le but recherché étant d’éviter tant que faire se peut d’en altérer la violence.



Le visuel de l’album est taillé dans le même marbre que les paroles, il est simple mais très esthétique. Comme leur musique, il va à l’essentiel en représentant la brutalité qui coule dans les veines des membres du groupe. Tout comme eux, le squelette de la tête de l’animal est écorché vif ; il est entouré d’un fond noir qui nous invite à être absorbé par l’obscurité qui nous entoure.

Même si le style est différent, l’ensemble des éléments que l’on vient d’évoquer n’est pas sans rappeler ceux qui ont fait le succès du dernier album de Mantar
Mantar


Clique pour voir la fiche du groupe
, bien que les mancuniens possèdent un sens de l’esthétisme plus poussé. De plus, tout domme le duo allemand, Leeched
Leeched


Clique pour voir la fiche du groupe
n’hésite pas à s’approprier les codes du sludge metal, notamment avec Guilt.



You Took the Sun When You Left consiste principalement en un mélange d’hardcore et de grindcore qui vous sera familier –on pense en particulier à Nails
Nails


Clique pour voir la fiche du groupe
, l’originalité ne se situe pas à ce niveau. Ce qui en fait le sel, c’est la présence de ponts qui insufflent une variété bienvenue dans les titres, qui ralentissent le tempo avant de vous emporter dans une déferlante de notes assenées à un rythme infernal. Cette technique, dont le groupe abuse quelque peu, leur permet d’aboutir à un son extrêmement dynamique. Quoiqu’il en soit, il est fort à parier que cette capacité à changer de rythme sans perdre la cohérence du morceau deviendra leur marque de fabrique à l’avenir.

On s’en voudrait de ne pas mettre en lumière le titre éponyme à celui de l’album, composition la mieux maîtrisée du point de vue de l’alternance entre tempos lent et rapide. Ce tourbillon de sons lents et lourds à la sauce hardcore vous fera chavirer, sans parler de la subtilité des paroles à l’esthétisme et la sensibilité sans faille.

Avec un premier album aux multiples qualités, Leeched
Leeched


Clique pour voir la fiche du groupe
ne déçoit pas. S’ils poursuivent dans la même voie, il faudra à coup sûr compter sur eux dans les années à venir. Néanmoins, il faudrait qu’ils n’abusent pas de leurs points fort à outrance. Ainsi, les changements de tempos incessants deviennent redondants à la longue et font perdre quelque peu l’intérêt de la technique.


Tags : Leeched - You Took the Sun When You Left - Hardcore - Manchester
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
1
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE