Chronique

GRETA VAN FLEET
Anthem of the Peaceful Army

image
Republic Records

10 titres - 45 min.
Sorti le 19-10-2018


image
Jeudi 25 octobre 2018

Contrairement à une croyance populaire, Greta van Fleet
Greta van Fleet


Clique pour voir la fiche du groupe
n’est pas le nom d’une chanteuse du nord du pays mais celui de quatre jeunes rockeurs en provenance du Michigan. L’origine de cette dénomination peu commune est imputable au grand-père de l’ancien batteur –Kyle Hauck- qui a été chargé par une certaine Gretna van Fleet d’aller couper du bois.

Le groupe se compose de trois frères, Josh -chant-, Jake -guitare- et Sam Kiszka -basse- ainsi que de Danny Wagner officiant à la batterie. Il a suffi de deux EP’s, Black Smoke Rising (2017) et From the Fires (2017), pour qu’ils passent de l’ombre à la lumière. Cette popularité naissante repose principalement sur la tonalité de voix de Josh qui est proche de celle de Robert Plant et sur une personnalité artistique marquée au fer rouge par l’ambiance des années 1970. Sans verser dans l’excès de certains commentateurs qui s’interrogent à propos d’un hypothétique sauvetage du rock par Greta van Fleet
Greta van Fleet


Clique pour voir la fiche du groupe
, il faut concéder que l’on attendait Anthem of the Peaceful Army (2018) avec une impatience difficilement contenable.

Anthem of the Peaceful Army se compose de deux parties distinctes. Une première partie à la rythmique rapide avec notamment le magistral titre introductif Age of Man et le très accrocheur Lover, Leaver, et une seconde partie nettement mois convaincante qui reflète l’âge d’or du mouvement hippie .



Sans surprise, le rock développé dans les années 1970 est mis en avant. Les influences blues et soul sont fort marquées mais manquent d’originalité. Alors que les deux EP’S apportaient un vent de fraîcheur, ce premier long effort se rapproche davantage d’une redite de la musique des années 1970 remise au goût du jour ; la personnalité du quator ne s’extériorise que fort peu. A ce sujet, quand bien même il serait réducteur de les limiter à un simple dérivé de Led Zeppelin, Jake Kiszka a notamment avoué avoir étudié minutieusement le jeu de guitare de Jimmy Page et le chant Josh Kiszka reste proche de celui de Robert Plant. Cette situation constitue indubitablement un frein à l'extériorisation leur personnalité artistique.

Une des nouveautés qui vient rapidement à l’esprit est la consistance du jeu de guitare mais surtout des percussions qu’on ne leur connaissait pas. Comme auparavant, les sonorités restent naturelles, ce qui s’explique notamment par le choix d’utiliser le moins possibles les effets d’amplis de guitares. Néanmoins, les sonorités naturelles et la complexification des compositions instrumentales ne suffisent pas à empêcher le sentiment de redite de grandir en vous à chaque nouvelle écoute.

L’évolution du chant de Josh Kiszka laisse dubitatif. Ses capacités vocales et sa tessiture de voix, qui ont contribué à la rapide ascension du groupe outre-Atlantique, ne sont pas toujours utilisées à bon escient. La rondeur présente notamment sur You’re the One a tendance à se transformer en chant nasillard à d’autres moments. Cette constatation est probablement à imputer à un choix malheureux de production ; les prestations en live permettront d’adopter une opinion définitive à ce sujet.

Anthem of the Peaceful Army est un album plaisant sans plus. S’il avait été composé par un autre groupe, il aurait pu satisfaire mais quand il s’agit de Greta van Fleet
Greta van Fleet


Clique pour voir la fiche du groupe
, on concédera que nos attentes sont déçues. Il serait peut-être temps pour eux de se recentrer sur leur musique plutôt que de se disperser en opérations marketing sous peine d’un retour à l’anonymat aussi rapidement que leur fulgurante ascension.


Tags : Greta Van Fleet - Anthem of the Peaceful Army - Rock - Led Zeppelin
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
5
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE