Chronique

ASMODÉE
Aequilanx

image
Battlesk'rs Productions

18'35''
Sorti le 14-12-2018


image
Samedi 9 mars 2019

Chronique atypique pour un album qui l’est tout autant. Ou pour être plus précis, une démo. Aequilanx est en effet la seule et unique démo sortie par Asmodée
Asmodée
Clique pour voir la fiche du groupe
, un groupe de Raw Black Metal originaire de Nantes, en France. Battlesk’rs, label centré autour du Black Metal underground, prend le pari de rééditer ces quatre titres, 22 ans après leur parution et initialement sortis chez Drakkar Productions en version cassette, limitée à 400 exemplaires. Ce qui en dit déjà long concernant la qualité sonore. Si votre oreille ne peut qu’entendre les productions hyper léchées, mieux vaut alors directement passer à autre chose. Pour le dire autrement, on pourrait croire qu’Aequilanx a été enregistré au fin fond d’un garage, complètement à l’arrache. Mais l’intérêt est autre. C’est comme lorsque vous regardez des images d’archives pour vous faire une idée d’une situation, à un moment précis dans le temps. À cette même époque, sur la scène du Black Metal français, Antaeus s’apprêtait à sortir sa seconde démo, Eternal Majesty faisait ses premiers pas, Seth
Seth


Clique pour voir la fiche du groupe
délivrait son premier EP By Fire, Power Shall Be... et Mütiilation n’avait alors qu’un album à son actif, Vampires of Black Imperial Blood. Pour ne citer qu’eux.

Bon, que se cache-t-il derrière?? Quatre titres de Raw Black Metal, à la voix temps en temps teintée de Death, bourrus et incisifs, alternant entre déchaînement sauvage et nappes au tempo plus lent, accompagnées de synthé (ouh, hérésie pour certains puristes du milieu?!). Le titre d’ouverture, Great Final Justice, est sommes toute assez classique. Les choses deviennent par contre plus intéressantes avec Black Revelation, dévoilant un riff particulièrement entêtant et efficace, ou encore ce jeu de batterie à la limite du Hardcore au début de Lunatic Curse, se poursuivant ensuite en une diabolique course après le temps, à la clôture délicieusement épique. Avec ses nappes de synthé, Cain’s Black Spells signe cet unique apport à l’édifice du Black Metal français par un titre aérien, qui n’aurait rien à envier à Herbstleyd, premier opus de Nargaroth
Nargaroth


Clique pour voir la fiche du groupe
qui ne sortira qu’un an plus tard.

Aequilanx est donc à prendre comme un morceau de l’histoire de la musique extrême de l’Hexagone. Remis dans son contexte, que ce soit au niveau technique ou en lien avec le moment où cette démo a vu le jour, il apparaît qu’Asmodée
Asmodée
Clique pour voir la fiche du groupe
aurait pu peut-être se hisser parmi les figures de proue de ce style. Tous les ingrédients étaient là pour que la magie noire opère, le sort en a visiblement voulu autrement.




Tags : black metal france asmodee raw
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
23
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE