Chronique

EMPLOYED TO SERVE
Eternal Forward Motion

image
Spinefarm Records

11 pistes - 41 min.
Sorti le 10-05-2019


image
Jeudi 9 mai 2019

Débutant en 2012 en tant que projet studio à deux membres (la charismatique Justine Jones et le guitariste Sammy Urwin), Employed to Serve
Employed to Serve


Clique pour voir la fiche du groupe
s’est transformé en quinquette avant de nous jeter à la figure Greyer Than You Remember (2015) et le remarquable The Warmth of a Dying Sun (2017). Depuis la constitution du club des cinq, les anglais tournent régulièrement et produisent un album chaque deux ans, Eternal Forward Motion (2019) ne venant pas troubler la régularité mise en place.

Souvent décrit comme relevant de la mouvance (post) hardcore -nasty hardcore d’après la description personnelle du groupe, leur musique est difficilement résumable de façon concise. Converge
Converge


Clique pour voir la fiche du groupe
et Dillinger Escape Plan
Dillinger Escape Plan


Clique pour voir la fiche du groupe
sont souvent cités comme source d’inspiration importante, ce qui semble indéniable. Nous sommes très éloignés du hardcore oldschool de l’ancienne garde ; si Scott Vogel de Terror
Terror


Clique pour voir la fiche du groupe
ne se sent pas concerné par les nombreuses directions prises par d'autres groupes rangés actuellement dans la case hardcore, il en va sûrement de même pour Employed to Serve
Employed to Serve


Clique pour voir la fiche du groupe
à son égard, ceux-ci se rapprochant d’un Code Orange
Code Orange


Clique pour voir la fiche du groupe
à l’anglaise.



Nous ne vous ferons pas languir davantage : The Warmth of a Dying Sun était un album solide, Eternal Forward Motion reprend des codes similaires avec une intensité décuplée en se positionnant comme l’aboutissement du processus entamé. Les riffs lourds sont à se taper la tête contre le mur, la rapidité d’exécution et les contre-rythmes vous donnent le tournis tandis que les notes de groove vous achèvent en vous faisant perdre tout sens de l’orientation.

Pas convaincu par la description faite par nos soins ? Alors donner vous la peine de vous attarder à l’écoute de Dull Ache Behind My Eyes, fermez les yeux et soyez directement transportés dans un mosh infernal. Les riffs mathcore sont assénés à une vitesse folle, on se retrouve heureux de pouvoir souffler lors de la seconde partie du titre avec un ralentissement rappelant furieusement Code Orange
Code Orange


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Malgré sa puissance de feu à faire pâlir les plus violents d’entre nous, les pistes qui sidèrent, celles qui vous empêchent de vous relever avant un bon moment, sont celles qui œuvre dans la finesse. Bare Bones on a Blue Sky illustre assez bien le constat avec un rythme temporairement lent qui intensifie la violence des paroles. Employed to Serve
Employed to Serve


Clique pour voir la fiche du groupe
a compris qu’en calmant parfois sa force de frappe, les dégâts infligés n’en sont que renforcés.

Bien que Justine Jones fût déjà à ranger au panthéon des vocalistes hardcore, elle franchit encore une étape supplémentaire avec cette nouvelle production. Le chant est d’une maîtrise remarquable et se diversifie. A l’écoute de Harsh Truth, votre cerveau effectuera probablement le rapprochement avec le chant de Reba Meyers ; les convergences avec Code Orange
Code Orange


Clique pour voir la fiche du groupe
sont décidément de mise.



Pour terminer notre tour d’horizon de l’œuvre, nous nous attarderons encore quelques instants aux thèmes évoqués. A l’instar de The Fever 333
The Fever 333


Clique pour voir la fiche du groupe
, les anglais incarnent l’opposition à la lobotomisation générale de notre société enfumée notamment par la technologie. Toutefois, la formation de Jason Aalon Butler paraît une version adolescente de la rancœur viscérale qui anime les membres d’Employed to Serve
Employed to Serve


Clique pour voir la fiche du groupe
. Agnostic Front
Agnostic Front


Clique pour voir la fiche du groupe
et Hatebreed
Hatebreed


Clique pour voir la fiche du groupe
se sont opposés à notre construction sociétale, alors qu’eux tentent simplement de survivre à un mal-être et une rage qui les rongent depuis leur naissance. Evoluant de leur réflexion, l’album se clôture par un message d’espoir.

Eternal Forward Motion fait rimer violence avec finesse. Sans conteste, il s’agit de l’œuvre la plus aboutie et mature produite par Employed to Serve
Employed to Serve


Clique pour voir la fiche du groupe
à ce jour. Prenez garde, leur ascension ne fait que débuter et ça va faire mal !


Tags : Employed to Serve - Eternal Forward Motion - Chronique - Hardcore - Post hardcor
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE