Chronique

THE CURSE OF MILLHAVEN
Thresholds

image
Dust and bones records

9 pistes - 32'36''
Sorti le 30-08-2019


image
Vendredi 30 août 2019

C’est par une intro digne de l’univers de Behemoth que démarre Thresholds, troisième album studio des Yprois de The Curse of Millhaven. Il faut attendre que déboule la voix grave et écorchée de Jasper Lobelle pour que se dévoile la véritable sonorité de la formation : des riffs rapides et tantôt thrashy, tantôt death, des giclées de blasts en paquets et une perfusion de groove qui ne manquera pas de titiller vos cervicales. Et puis il y a aussi ce soupçon épique, qui tend à vous faire sentir comme propulsé·e sur un champ de bataille. Fermez les yeux sur la fin du morceau Shelter et vous verrez certainement apparaître la silhouette de Johan Hegg, chanteur d’Amon Amarth
Amon Amarth


Clique pour voir la fiche du groupe
, tel un Odin dans les cieux, lorsque Jasper éructe To… the Sky !.

Avec The Curse of Millhaven
The Curse of Millhaven


Clique pour voir la fiche du groupe
, pas question de perdre un instant : les compositions sont aiguisées à vif et taillent net dans le lard. Vous avez bien été secoué·e ? Petite pause, c’est la maison qui offre Enlightenment, un intermède mélodique où on se plaît à tendre l’oreille afin d’entendre les doigts glisser sur les cordes. A peine le temps de reprendre sa respiration qu’il est déjà venu le moment d’agripper la crinière de votre monture avec My Reign, My Wrath et ses breaks enroulés et jouissifs en fin de titre.

Il est finalement fort à parier que vous vous retrouviez face à Cruciato Mentis, dernière plage de l’opus, sans même vous en être rendu·e compte. À elles seule, cette plage instrumentale pourrait servir d’aperçu quant à l’univers noir et guerrier que proposent les Belges. Même si les titres tendent parfois à se ressembler, les cinq musiciens sont parvenus ici à trouver une alchimie chassant la monotonie de cet album. L’assurance d’un bon moment.


Tags : death thrash metal belgium
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Sekhorium
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près ...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouve...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musica...
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....
Chargé de communication dans le secteur culturel et journaliste à ses heures perdues, Pierre explore les méandres du Metal depuis maintenant près de 20 ans. Privilégiant les sensations au détriment de la raison, il recherche sans arrêt de nouvelles formations qui viendront titiller les cinq sens. Si vous le croisez en concert, vous le trouverez certainement dans la fosse, voire face aux barrières quand le show s'avèrera intense. Plus qu'un style musical, le Metal est devenu est philosophie de vie....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE