Chronique

GREENMACHINE
D.A.M.N.

image
Robustfellow / Longlegslongarms / Riff Merchant / Bad Moon Rising

Sorti le 19-06-2020


image
Vendredi 19 juin 2020

La formation nipponne GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
tire son nom d’une composition du même nom de KYUSS
KYUSS
Clique pour voir la fiche du groupe
(extraite de Blues For Red Sun) et en 1996, elle sort son premier album D.A.M.N.. Depuis le groupe est devenu une légende de la scène Sludge. Ce premier album a été suivi d’un deuxième, The Earth Beater avant le split du groupe en 1999.

En 2003, avec un nouveau bassiste, GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
refait une première fois surface et sort un nouvel album, the Archives Of Rotten Blues dans la foulée avant de splitté une deuxième fois en 2007 tout en sortant un DVD.

Après GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
a fait des allés et retours avant de se stabiliser une nouvelle fois et de sortir deux nouveaux disques (un EP et un album), For The Night And Blood en 2016 et Mountains And Madness l’année passée.
La première édition de D.A.M.N., est sortie chez Taste Records et deux ans plus tard chez Man’s Ruin pour le marché américain. La version initiée par Robustfellow aujourd’hui n’est donc pas la première réédition du premier album culte de GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
.

En 2003, le label japonais, Diwphalax avait déjà ressorti l’album agrémenté de titres inédits. Cette version est aujourd’hui difficile à trouver.

Cette version de 2020 est aussi la première version vinyle depuis 24 ans. De quoi intéresser les collectionneurs et les amateurs avertis.
Pour ceux qui ne connaissent pas vraiment GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
ou se demandent si un album sorti il y a pratiquement un quart de siècle présente un intérêt, il faut savoir de D.A.M.N. n’a absolument pas vieilli. La force et la verve du groupe sur cet album n’a rien à envier à ce que l’on peut entendre aujourd’hui.

Seule la production est susceptible de mettre la puce à l’oreille sur l’âge raisonnable de ce disque. A l’époque, les codes d’enregistrement et de production étaient différents. Et un tel disque produit aujourd’hui possèderait certainement un son moins compressé.

C’est d’ailleurs assez impressionnant d’entendre à quel point, GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
sonnait déjà avec autant de puissance et de gras en 1996.

La maturité du groupe, qui sortait à l’époque son premier album pour rappel, est également très marquante. Au point que si on annonçait que D.A.M.N. sont de nouvelles compositions de GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
, on pourrait presque s’y tromper.

A l’écoute ou la réécoute de ce disque, on comprend mieux pourquoi ces Japonais ont aussi rapidement conquis la scène Sludge internationnale. Bien que GREENMACHINE
GREENMACHINE


Clique pour voir la fiche du groupe
n’en soit pas le groupe le plus ou le mieux connu, il n’en reste pas moins une référence.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE