Chronique

ORBIT CULTURE
Nija

image
Seek & Strike

10 pistes - 45 min.
Sorti le 06-08-2020


image
Lundi 17 août 2020

Une mandale en bonne et due forme en provenance de la Suède, ça vous dit ? A toi qui aime te faire retourner le cerveau, je te présente Nija (2020) d’Orbit Culture
Orbit Culture


Clique pour voir la fiche du groupe
. Pour comprendre pourquoi le troisième album de la formation devrait être celui qui leur permettra de découler, un bref historique s’impose.

Orbit Culture
Orbit Culture


Clique pour voir la fiche du groupe
a été fondé en 2013 par le chanteur et guitariste Niklas Karlsson ainsi que par Maximilian Zinsmeister, ce dernier ayant fini par quitter le navire en laissant à Niklas le soin d’être le seul maître à bord. Il a fallu attendre le second album Rasen (2016) pour qu’ils gagnent en popularité, sans toutefois être signé par un label. La tête pensante Niklas Karlsson, au lieu de s’apitoyer sur son sort, a identifié les défauts qui empêchaient la mécanique de fonctionner. S’en suit l’EP Redfog (2017) qui, grâce au succès numérique qu’il suscite, finit par convaincre Seek & Strike de les signer fin 2018 -enfin serait-on tenté de dire, l’accouchement fût long et douloureux. Ce parcours semé d’embûches débouche sur ce troisième long effort qui, à n’en pas douter, va trouver son public.



Avec Nija, Orbit Culture
Orbit Culture


Clique pour voir la fiche du groupe
est emmené par un Niklas Karlsson en mode couteau suisse : il a écrit les paroles ainsi que compositions instrumentales, produit l’album et l'a mixé. Les suédois ne cherchent pas à se compliquer la vie, leur musique repose sur une batterie lourde et de grosses guitares qui escortent des refrains accrocheurs.

Difficile de déterminer un genre musical prépondérant tant les influences sont variées. On notera, en résumé, un mélange de percussions à l’exécution tant mécanique que frénétique, des guitares qui groovent le tout emmené par la voix multifacette du vocaliste –on a regardé à plusieurs reprises pour s’en assurer mais visiblement, il est le seul à créditer des chants ; le jeu de percussion de Christopher Wallerstedt est d’une qualité telle qu’il a tendance à prédominer l’ensemble, sans que nous soyons convaincus qu’il s’agisse de l’effet recherché lors de la composition des titres. Entre moments atmosphériques et passages durs aux tonalités répétitives, l’efficacité est sans cesse au rendez-vous.

Lamb of God
Lamb of God


Clique pour voir la fiche du groupe
semble avoir été une influence importante pour ce troisième opus, à la différence notable qu’Orbit Culture
Orbit Culture


Clique pour voir la fiche du groupe
évite le piège de la lourdeur monolithique qui peut lasser chez les américains. La logique est imparable, en variant les plaisirs l’auditeur est moins susceptible de s’ennuyer. On s’en voudrait de ne pas mentionner les séquences douces aux mélodies marquées qui tranchent avec le reste de leur discographie, notamment sur l’excellent Behold.



Nija assure le rôle de thérapie personnelle pour Niklas Karlsson qui a dû composer avec le suicide de deux camarades à l’âge de 18 ans, expérience de vie qui pèse lourdement sur sa santé mentale et influence à jamais l’être humain qu’il est devenu. Le thème des troubles obsessionnels-compulsifs est omniprésent, en particulier avec le triptyque Nensha, Rebirth et The Shadowing. Je ne peux que vous inviter à regarder les trois vidéos qui illustrent les titres, vous ne le regrettez pas.

Entre dureté et émotivité, Orbit Culture
Orbit Culture


Clique pour voir la fiche du groupe
semble avoir trouvé le chemin qui devrait leur permettre de gagner en notoriété. En attendant la confirmation, nous nous délectons de Nija qui nous accompagnera probablement encore longtemps.


Tags : Orbit Culture - Nija - Chronique - Metalcore - Groove Metal
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE