Chronique

MOTHER
I

image
Autoproduction

Sorti le 10-10-2020


image
Lundi 12 octobre 2020

MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
est quelque peu énigmatique mais la formation originaire de Ostend laisse suffisamment de repères pour comprendre où l’auditeur va mettre ses oreilles.

Le nom du groupe n’est pas anodin. Peu pratique dans un moteur de recherche, il peut malgré tout fournir différentes lectures allant de l’écologie à la psychologie en passant par les technologies et la politique. Le groupe utilise régulièrement l’accroche «This is Mother Speaking » dans sa communication. Personnellement, j’aime y voir une référence au film de Ridley Scott, Alien où l’ordinateur de bord appelé « Maman » interagit avec l’équipage pour mener à bien une mission cachée.

En découpant son premier album d’une numérotation, Pt I, Chapter I, II, III, IV, V, VI et VII MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
souhaite très certainement entretenir cette part d’ombre et de mystère. Evidemment, provenant du nord de la Belgique, même si la technique est internationale, on rapproche rapidement la méthode à AMENRA
AMENRA


Clique pour voir la fiche du groupe
et BRIQUEVILLE
BRIQUEVILLE


Clique pour voir la fiche du groupe
.

D’autant que musicalement, si MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
utilise le terme de Blackgaze, contractant Black Metal et Shoegaze, l’affiliation avec le Post-Metal sombre des deux précités devient rapidement une évidence.



On pourrait dire que la musique de MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
se situe entre le Post-Black-Metal et on peut penser à DEAFHEAVEN
DEAFHEAVEN


Clique pour voir la fiche du groupe
, et le Post-Metal dont AMENRA
AMENRA


Clique pour voir la fiche du groupe
sera l’influence. L’aspect Shoegaze est plus marqué dans cette volonté obscure de ne pas trop communiquer directement avec l’audience.

Le groupe est assez à l’aise dans l’exercice de la composition progressive où les ambiances montent en puissance. Le choix d’exploser les montées avec ce jeu très Black Metal est une bonne idée bien que MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
ne soit pas le premier a opté pour ce chemin. La production suffisamment crue est aussi un option cohérente par rapport à ce que le groupe souhaite provoquer comme ressenti.

Toutefois, MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
rencontre quelques difficultés à se démarquer de ses mentors et mère nourricière, MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
passe à enfant de.

Outre ses origines géographiques, le constat de l’impact par une formation comme AMENRA
AMENRA


Clique pour voir la fiche du groupe
se traduit de plusieurs manières sur MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
. L’utilisation, en partie, de la langue de Vondel (Van den) consolide bien évidemment cette impression. Mais à plusieurs reprises, MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
use de patterns nettement imputables à ses pères.

Bien évidemment le groupe a encore le temps d’affiner sa personnalité et de développer un style plus personnel. D’autant que ce premier album laisse entrevoir plus qu’un réel potentiel. Mais MOTHER
MOTHER


Clique pour voir la fiche du groupe
rappelle aussi par la même occasion l’importance, qu’on oublie parfois en raison de nos origines nationales communes, qu’a prise AMENRA
AMENRA


Clique pour voir la fiche du groupe
sur la scène Post-Metal internationale. Et il est donc assez naturel de retrouver cette influence traduite dans ses compositions.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE