Chronique

K-BRANDING
Das Ding

image
Mandaï Distribution / FF HHH Records



image
Mardi 7 novembre 2006

Après une première démo prometteuse et une série de concerts enflammés, K-branding
K-branding
Clique pour voir la fiche du groupe
nous revient avec son premier mini-album autoproduit (6 titres pour 32 minutes). Alors, quelle est cette chose ?
Cela commence calmement avec ' Krankenschwester’. Le son est un petit peu brut de décoffrage, enregistrement au magasin 4 oblige. Dès les premières notes, on voit que le groupe veut encore aller plus loin dans le délire et dans le bruit, ce premier morceau joue avec le tempo et le décalage. ' Machism system' nous ramène à un univers plus familier de k-branding : une sorte de disco-noise dansante mais pas débile. On aime le jeu de répétition sur ce morceau. Et on y retrouve le saxophone particulièrement bruyant. ' Instinct, you call me' joue plus sur l'ambiance mid-tempo, mais toujours avec de la répétitivité. Les trois derniers morceaux incitent aux mêmes contrastes.
Sur ce premier mini-album, K-branding nous démontre son évolution. Tout en s'éloignant des influences qu'on a pu leur accoler auparavant, le trio commence à développer un univers véritablement unique. Le seul bémol que l'on pourrait évoquer, c'est la qualité du son qui est parfois un petit peu limite, sans que cela gâche le travail de fond effectué sur cet enregistrement. Voici encore une preuve qu'on peut faire en Belgique une musique originale, différente et de qualité.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE