Chronique

NERVOSA
Perpetual Chaos

image
Napalm Records

13 pistes - 44 min.
Sorti le 22-01-2021


image
Mardi 2 février 2021

Les formations de thrash brésiliennes sont passées maîtres dans l’art de se déchirer. Le cas d’école Sepultura
Sepultura


Clique pour voir la fiche du groupe
fait d’ailleurs toujours débat depuis le départ de Max Cavalera, malgré les vingt-cinq années qui se sont écoulées. Le trio de Nervosa
Nervosa


Clique pour voir la fiche du groupe
a décidé de suivre son illustre prédécesseur avec le départ en avril 2020 de la basiste ainsi que vocaliste Fernanda Lira et de la batteuse Luana Dametto, laissant seule la dernière membre fondatrice en activité Prika Amaral. Cette dernière ne s’est pas démontée et a rapidement trouvé non pas deux mais trois remplaçantes qui ont assuré la relève au pied levé. Diva Satanica (Bloodhunter
Bloodhunter


Clique pour voir la fiche du groupe
) est à présent la vocaliste, Mia Wallace (Abbath
Abbath


Clique pour voir la fiche du groupe
, Triumph of Death) prend place à la basse tandis qu’Eleni Nota (Mask of Prospero) s’empare de la batterie.

La caractéristique principale de la formation demeure inchangée puisqu’elle reste 100% féminine. Par contre, alors qu’elle était jusqu’alors uniquement formée par des membres brésiliennes, les trois nouvelles venues proviennent respectivement d’Espagne, d’Italie et de Grèce. Prika Amaral a réussi l’exploit de les contacter et les intégrer en un temps record, ce qui est d’autant plus remarquable quand on connaît les restrictions liées à la pandémie de Covid-19. Cet enchaînement de faits pose inévitablement la question de l’opportunité de sortir si rapidement leur quatrième album, Perpetual Chaos (2021).



Ce nouveau long effort n’a pas vu le jour de façon classique puisqu’il a été composé à distance durant trois mois, chacune résidant dans un pays différent. Par la suite, il a été enregistré au studio Artesonao de Malaga sous la houlette du producteur Martin Furia, sans présence commune en studio sauf pour le mixage final. On pouvait craindre un manque d’alchimie entre les artistes et pourtant, le rendu est conforme à ce que Nervosa
Nervosa


Clique pour voir la fiche du groupe
nous a habitué par le passé.

Sans trop de surprise, nous avons droit à 44 minutes de thrash classique qui frappe fort et va droit au but. L’influence de trois nouvelles venues se fait ressentir de temps à autre, comme l’ouverture Venomous qui oscille de façon versatile entre thrash et death metal, sans pour autant sortir des sentiers battus.

Les capacités vocales de Diva Satanica amènent la férocité de leur thrash à un stade supérieur. Fernanda Lira n’était pas en reste, mais sa remplaçante est plus percutante.



Comme souvent avec Nervosa
Nervosa


Clique pour voir la fiche du groupe
, j’ai la fâcheuse impression d’avoir à faire à un bon élève qui exécute sa participation à la perfection mais qui n’arrive pas à rajouter le sel créatif de son camarade moins structuré. L’interprétation est précise, le son percutant et serré, la production n’est pas prise en défaut et malgré cela, on s’ennuie par moment tant le tout est classique. Je reste néanmoins positif pour l’avenir car avec autant d’expériences musicales variées, la formation devrait réussir sans trop de mal à dépasser la zone de confort dans laquelle elles se sont installées.

Perpetual Chaos est probablement ce que Nervosa
Nervosa


Clique pour voir la fiche du groupe
nous a proposé de mieux depuis leur début, c’est un exploit quand on connaît les remous rencontrés en interne ces derniers mois. Brutal et bien exécuté, il devrait convenir aux amateurs de thrash ; pour les autres, il sonnera probablement de façon trop classique pour réellement s’imposer à long terme.


Tags : Nervosa - Perpetual Chaos - Chronique - Thrash metal
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE