Chronique

CORIKY
Coriky

image
Dischord Records

11 titres
Sorti le 12-06-2020


image
Lundi 1 mars 2021

Pourquoi ai-je ressenti l'urgence lorsque j'ai appris l'existence de l'album de ce trio assez récent composé de Ian MacKaye à la guitare, sa femme Amy Farina derrière les fûts et son comparse Joe Lally de la grande épopée Fugazi
Fugazi


Clique pour voir la fiche du groupe
? Trente ans après ces influents, j'allais découvrir sous un même ensemble le couple tranquillement contestataire qui forma The Evens
The Evens
Clique pour voir la fiche du groupe
associé au bassiste et ses lignes légendaires. Coriky
Coriky


Clique pour voir la fiche du groupe
donc. Le nom m'a fait sourire jusque dans les tripes. C'était bon signe, mais ça ne voulait rien dire. Comment feraient-ils vivre en 2020 l'esprit de l'éthique DIY du punk, post-hardcore et l'intégrité inhérente à ces figures marquantes qui avaient saisi le rapport entre rébellion et musique avec une relation à la scène qui évitait de s'encombrer d'une couche iconique autre que l'énergie pure qui les déshabillait sur scène.

À l'écoute, tout est installé pour que je sois happé dans ma chair et je le reste durant 38 minutes et onze titres qui composent leur album éponyme. L'alchimie du trio révèle sa fraîcheur sans pourtant s'être éloignée des terrains défrichés par The Evens
The Evens
Clique pour voir la fiche du groupe
ou Fugazi
Fugazi


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ne surtout pas chercher de quel sillon. C'est aussi frais que familier. Vous me suivez ? Alors les directions empruntées par les morceaux se rejoignent en nous, presque naturellement. Nous naviguons les cœurs battant, à la fois légers et ravigotés par ces trois voix, principalement le timbre doux d'Amy Farina et l'éternel accent socio-politique qu'empruntent les mots et incisions sorties de la voix faussement écrasée de Ian Mac Kaye, repris en chœur par Joe Lally. Nos organes balancent entre lignes de basse implacables qui tutoient reggae-jazz, riffs glorieux, arpèges, touché triturant typique du guitariste, moments presque chuchotés nous rabattant dans un berceau préfigurant certaines tensions et cassures menant directement à l'apogée.

Mais le déterminant qui produit l'écho pulsionnel voire jouissif de cet ensemble cohérent, à la fois brut et léché, est peut-être à déceler à travers le ton et la frappe bien sentie d'Amy Farina. Sans doute est-ce par elle que s'immisce en moi le degré supérieur, délicat et intimiste, qui souligne avec d'autant plus de force tantôt quelques parties bien électrifiées, tantôt les mélodies accrocheuses ponctuant chacun des titres.

Et finalement, qu'est-qu'il vous dit Coriky
Coriky


Clique pour voir la fiche du groupe
? Frapper là où la nécessité artistique et culturelle fait vivre. Sans rien concéder face à l’establishment politique, contre violence et capitalisme dévorants, contre sexisme et racisme endémiques, à rebours des visions binaires et de la superficialité de certains rapports sociaux. Titiller vos sens et émotions, vos convictions toujours intactes. Discrètement. Et quelques fois pour vous faire dire que la perception de la beauté émane de la singularité, de l'intégrité, de la passion et certainement du manque. C'est alors depuis ce vide que certaines voix à la puissance intacte réapparaissent, vous parlent dans une forme plus intime et exercent un pouvoir qui comblent vos besoins dans une brillance discrète.


TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Luc
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lo...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour p...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour plusieurs organisations. Avec un parcours professionnel dans le secteur jeunesse et d'autres implications associativ...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour plusieurs organisations. Avec un parcours professionnel dans le secteur jeunesse et d'autres implications associatives aux alentours de l'Ardenne belge où il vit toujours, son arrivée dans l'équipe ...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour plusieurs organisations. Avec un parcours professionnel dans le secteur jeunesse et d'autres implications associatives aux alentours de l'Ardenne belge où il vit toujours, son arrivée dans l'équipe en 2021 fait écho à ce qu'il continue de considérer comme une histoire infinie de rencontres, l'oreille curieuse et s...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE