Chronique

KNUT
Challenger

image
Hydra Head

9 titres/52 min


image
Mardi 5 décembre 2006

La plaque idéale pour vous fâcher définitivement avec vos voisins !
Knut pousse l’auditeur dans ses derniers retranchements, là où la saturation est reine, le chaos son roi, où le son un véritable mur de noirceur, glauque et froid, et où la musique laisserait presque la place aux bruits.
Ils jouent forts et poussent tout à fond les amplis comme votre resistance nerveuse mais pourtant sous ce massif monolithe sonore abrutissant, compact et étouffant se dégage une harmonie qui tient presque de l’ésotérisme.
Knut c’est une avalanche sonore ballayant tout sur son passage, elle déferle sur vous ne vous laissant pas une once de chance, vous êtes absorbés totalement ou éjectés directement sans aucune forme de procès, il y a sélection naturelle qui ne garde que les plus forts ou les plus sourds, voire les plus fous, tout est question de point de vue…
L’expérience tient de l’épreuve d’endurance comparable à un véritable marathon (avec des morceaux de plus de 20 minutes…) mais il faut prendre le risque, en aucun cas il ne faut l’éviter, car passer à coté de ce groupe serait une véritable gageure.
Toujours est-il que c’est live que l’expérience Knut s’avère la plus enrichissante, la plus troublante (abrutissante diront certains), l’onde sonore de Knut agit quasi comme une onde purificatrice… s’en est quasi mystique, vous sortez de l’écoute du set comme d’un veritable combat, épuisé, vidé, lessivé…
Les Suisses de Knut démontrent par cette plaque et en live qu’ils sont bien les maitres du bruit !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE