Chronique

KUMITE
Vol. 1

image
Autoproduction

7 pistes
Sorti le 29-12-2022


image
Lundi 23 janvier 2023

Certains musiciens reviennent sur un terrain où d’autres ne les attendaient pas. À Liège, Jérémy Stoz sévissait jusqu’il y a peu en tant qu’artisan créateur de pédales d’effets pour guitaristes. Peut-être vous êtes-vous aventurés un jour dans sa boutique qui, outre sa gamme complète Mammouth Machine proposée aux adeptes, suggérait également un concept DIY invitant les alchimistes sonores à construire leurs propres pédales d’effets. Il est possible que certains anciens se souviennent également du guitariste ayant grandi à l’orée de la forêt de Saint-Hubert, enchaînant les bons gros riffs métallisés au sein de Down To Earth (BE)
Down To Earth (BE)


Clique pour voir la fiche du groupe
, solide formation hardcore qui envoyait dans les gencives à la croisée des années 90 et de ce début de millénaire. La Cité ardente devenue son point d’ancrage, on le retrouva ensuite aux commandes de certains enregistrements dans son studio Mammouth Prod, ou encore tenant la basse de la formation éphémère Kalel
Kalel


Clique pour voir la fiche du groupe
qu’il avait fait naître avec son binôme guitariste de l’époque des salves hardcore metal.

Le mammouth ne pouvant rivaliser avec les contraintes et contrecoups de la grosse machine économique, Jérémy prend ensuite le temps et continue personnellement d’explorer les voies sonores pour façonner KUMITE
KUMITE


Clique pour voir la fiche du groupe
et nous offrir son Vol. 1 en ce début d’année. Oubliez les références précitées puisqu’il nous embarque dans un univers Synthwave influencé par les calibres actuels du genre (Carpenter Brut
Carpenter Brut


Clique pour voir la fiche du groupe
, Perturbator
Perturbator


Clique pour voir la fiche du groupe
, Zombi
Zombi


Clique pour voir la fiche du groupe
, Gunship) et les compositeurs de musiques de films comme Paul Hertzog ou John Carpenter
John Carpenter


Clique pour voir la fiche du groupe
.



C’est donc inspiré par des films des années 80 (Blade Runner, Escape from New York, Running Man, Terminator...) que KUMITE
KUMITE


Clique pour voir la fiche du groupe
(pononcez ''Koumité'' en français, en référence au film Bloodsport) nous emmène dans une atmosphère rétro-futuriste où tous les coups sont permis: synthés bien kitch remplis de chorus, grosse basse qui roule, boîte à rythmes et toms qui claquent bourrés de reverb, le tout parsemé de samples de circonstance. Quant au choix de l’artiste pour ces 7 titres en langue française, il n’a rien d’anodin puisqu’il colle au penchant glam et ludique de ses compos en accentuant le côté « nanardesque » (cf. Escale à Nanarland). Si la plage finale nous gratifie d’une version boostée du Push it to the limit (Paul Engemann pour Scarface) nourrie d’un solo qu’un groupe Heavy 80’s n’aurait pas renié, il ne faudrait pour autant pas s’y méprendre. Car si KUMITE
KUMITE


Clique pour voir la fiche du groupe
est né dans la foulée de cette reprise destinée à approcher la programmation et les synthétiseurs, on se laisse attraper aisément par le caractère singulier de sa Synthwave Dark et Heavy, scintillant dans l’obscurité. Les ruptures et variations de tempo bien senties, couplées à l’attrait mélodique des morceaux, témoignent d’un sens certain de la compo, de la structure et des assemblages accrocheurs. Rien ne tire en longueur car KUMITE
KUMITE


Clique pour voir la fiche du groupe
ne semble pas s’encombrer, préférant refléter son caractère direct, dynamique et punchy.

Amateurs du genre ou pas, avec ce Vol. 1 disponible via sa page Bandcamp, alors qu’il cherche les moyens pour une sortie future en version K7, KUMITE
KUMITE


Clique pour voir la fiche du groupe
est à coup sûr entré dans l’arène et nous entraîne à doubler le volume. Tout comme il pourrait attirer l’un et l’autre programmateur, d’autant plus avec ce que l’on peut imaginer qu’il garde sous la pédale.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Luc
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lo...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour p...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour plusieurs organisations. Avec un parcours professionnel dans le secteur jeunesse et d'autres implications associativ...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour plusieurs organisations. Avec un parcours professionnel dans le secteur jeunesse et d'autres implications associatives aux alentours de l'Ardenne belge où il vit toujours, son arrivée dans l'équipe ...
D'abord ancré sur la scène metal/hardcore/punk DIY de la fin des années 90 et début du millénaire depuis le sud de la Belgique, Luc n'a depuis lors plus quitté les scènes underground et leurs abords, à des moments et degrés divers que ce soit en tant que chanteur (N.C.I.D., Atomic Leaf, Ogoun, Kalel, Barbus), spectateur ou ami actif pour plusieurs organisations. Avec un parcours professionnel dans le secteur jeunesse et d'autres implications associatives aux alentours de l'Ardenne belge où il vit toujours, son arrivée dans l'équipe en 2021 fait écho à ce qu'il continue de considérer comme une histoire infinie de rencontres, l'oreille curieuse et s...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE