Chronique

DEFDUMP
This Is Forevermore

image
Winged Skull Records



image
Jeudi 12 avril 2007

Ce nouveau disque de Defdump
Defdump


Clique pour voir la fiche du groupe
, on peut dire que les Luxos ont misé tous leurs pions dessus. Des mois et même des années qu’ils nous en parlent, même l’album précédent sorti début 2005 ne représentait finalement qu’un prélude à ce nouvel opus, intitulé This Is Forevermore. Et de fait, au final le tout a déjà de la gueule : belle pochette (ça aurait pu être un digipack remarque, ça n’aurait rien gâché), les 15 morceaux répartis sur deux disques : le premier comprend en effet une piste CD-Rom bien soignée, avec des morceaux live, une vidéo faite d’images du groupe en tournée, une bio et quelques photos. Par principe je cherche directement ce qui différencie l’un de l’autre, dans mon subconscient un double album ne peut être synonyme que de concept-album. Le premier disque va d’ailleurs dans ce sens, vu que 3 des 5 pistes le composant sont eux-mêmes formés de 2 voire 3 sous-titres, rendant ainsi chaque partie autonome et indépendante. Indépendante mais inséparable des autres malgré tout…

Musicalement je pense pouvoir affirmer que Defdump
Defdump


Clique pour voir la fiche du groupe
a tout simplement approfondi. Chaque détail qui caractérisait le groupe auparavant se retrouve amplifiée : les parties mélodiques sont plus mélodiques, les parties chantées sont plus chantées, les parties chaotiques sont vraiment chaotiques. Et ceci est d’autant plus vrai sur le deuxième disque, celui qui prouve vraiment que Defdump a atteint une maturité impressionnante. Le début du disque commence avec des sonorités un peu plus expérimentales, on sent le bidouillage en studio là. Mais quand c’est bien fait comme ici sur le morceau Walk On Water, on ne peut pas s’en plaindre. Une des rares choses dont je peux me plaindre c’est l’augmentation des parties plus type « emo ricain à mèche » à base de voix criées et chantées en alternance avec des riffs metal dessus. Mais ils ne durent jamais très longtemps tant les morceaux sont riches et variés.

Les trois premières pistes du disque auraient très bien pu n’en former qu’une seule, tant les enchaînements qui les lient sont bien placés… Reflection on Iris débouche ainsi sur le génial The Perfect Moment, qu’on a pu découvrir tout à la fin de leur release party, qui était un énorme set de presque 2 heures, un show on ne peut plus complet donc. Ce morceau allie tous les ingrédients que j’ai cités un peu plus haut, avec une puissance dingue et surtout beaucoup de cohérence. Pour moi le meilleur morceau du groupe tous albums confondus. L’air de rien on dirait que Defdump s’est laissé influencer par les différents groupes qui ont eux-même puisé leurs influences dans le Defdump de l’époque. Certains passages peuvent d'ailleurs faire penser à d'autres groupes luxos comme Mutiny On The Bounty
Mutiny On The Bounty


Clique pour voir la fiche du groupe
ou Eternal Tango
Eternal Tango


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ce qui nous donne un très chouette résultat. On retrouve également sur ce disque deux morceaux déjà présents sur l’album précédent : Lament Manifest et Esse. Globalement ils sonnent moins brut, vu la clarté du son de cet album. Autre nouveauté, certains passages sont chantés en français et même en luxembourgeois, qui doit sans doute être la langue la plus incompréhensible du monde.

Au final si Metallica
Metallica


Clique pour voir la fiche du groupe
avait son Master Of Puppets, Slayer
Slayer


Clique pour voir la fiche du groupe
son Reign In Blood, Refused
Refused


Clique pour voir la fiche du groupe
son The Shape Of Punk To Come, Defdump
Defdump


Clique pour voir la fiche du groupe
a maintenant son This Is Forevermore, qui marque inévitablement, après autant d’eau à la bouche, le point d’orgue dans l’histoire du groupe. Reste maintenant à voir si ils vont encore aller plus loin dans leur exploration musicale ou s’ils vont partir dans d’autres directions… Je suis en tout cas certain qu’ils ne vont pas stagner et rester sur les acquis de cet album, tant ces gars ont un réel goût manifeste pour l’évolution !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE