Chronique

CUTEEZLAXA
Gravity keeps us down

image
Boomerang Music

10 titres//41 min


image
Jeudi 31 mai 2007

Cutis laxa : maladie du tissu conjonctif dans laquelle
la peau perd son élasticité et pend en grand plis.


La toute première chose qui frappe l’oreille juste après avoir lancé le lecteur, c’est le gros son ! Quel gros son !
Pour un premier album quel claque !
Le choc passé, un coup d’œil sur le livret indique qu’ils ont eu le bon goût d’enregistrer au studio Hautregard, chez André Gielen donc… ceci expliquant très logiquement cela.
Cuteezlaxa
Cuteezlaxa
Clique pour voir la fiche du groupe
a vu le jour en 2000 et a déjà 3 démos à son actif. « Gravity keeps us down » est donc le premier véritable album enregistré par le combo.

Musicalement, Cuteezlaxa développe un son que l’on pourrait qualifier de néo-métal, pour appliquer une étiquette et un raccourci des plus simplistes. À mon sens, ils font simplement du métal comme on en fait maintenant...
Alternant passage chanté et plus mélodique a une rythmique globalement plus brutale. C’est franchement très bien foutu pour un tout premier album. Çà et là ils sont malheureusement quand même tombés dans quelques plans
un peu faciles (clichés incontournables du genre ?) mais l’ensemble tient largement la route et se laisse écouter avec plaisir. Le seul reproche possible et encore, serait le titre « Slowly dying » tirant allégrement du côté d’Alice in Chains
Alice in Chains


Clique pour voir la fiche du groupe
, un étrange mélange un peu daté qui n’est pas sans rappeler la grande mode « unplugged » des années nonante, sans doute des influences communes aux membres du groupe… toujours est-il que ce titre aurait sans doute eu plus sa place en fin d’album, car il refroidit quelque peu et malheureusement l’auditeur…
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE