image
Deep Elm Records



image
Mercredi 6 octobre 2004

Deep Elm Records s'est fait une réputation grâce à ses Emo Diaries, compilations à succès qu'ils ont sorties en 10 volumes de 1997 à 2004. La série est maintenant terminée, mais le label continue de plus belle, en maintenant leur rythme de une sortie par mois ! Ce CD présente 3 groupes qui ont déjà sorti quelque chose sur Deep Elm. Il pourrait donc presque faire office de CD Sampler...

Sounds Like Violence, groupe suédois, a l'honneur d'entamer l'album. Ils nous servent un emocore aux sonorités dissonnantes et volontairement froides. La voix est chancelante, très émotive et touchante. Mais bon parfois le chanteur semble geindre ou pleurer, ce qui est un peu abusé... Si le couplet et saccadé et presque arythmique, le refrain est plus soutenu, avec une cadence plus soutenue et des accents noisy plus prononcés. Les guitares s'entremêlent, la batterie et la basse s'agite, et le chanteur pousse quelques cris, toujours dans un style assez plaintif. Ce morceau est très bien foutu, mais je ne suis pas sûr que ce style pleurnichard fasse toujours mouche tout le long d'un album. On appréciera donc le morceau ici présent, mais en émettant quelques réserves !

Les Italiens Settlefish prend la relève, avec un morceau dans la continuité de leur excellent album Dance a While, Upset. J'avais été d'abord séduit à la découverte de cet album l'année dernière, puis légèrement déçu lors du concert qui a suivi. Un petit manque d'émotion dans leur jeu de scène je trouve, par rapport à ce qu'ils donnent sur album. Mais bon, on ne peut pas juger la qualité scénique d'un groupe sur une seule date...

Leurs 3 morceaux de ce CD sont réussis, dans un style emocore qui vient du coeur, mais qui est toutefois moins poussé que sur leur album. Certains riffs peuvent même sembler un peu joyeux. Mais il faut bien l'admettre, la recette prend toujours aussi bien, et on se laisse bercer par les morceaux de Settlefish qui nous donnent une petite envie d'en entendre plus !

Vient enfin Desert City Soundtrack, à mon goût le plus intéressant du CD ! Au travers de leurs 2 morceaux, ces américains nous font découvrir leur monde où ils mélangent allègrement piano et cris. Des mélodies au piano laissent place à des passages plus noisy, où chaque instrument arrive tout de même à se détacher, on peut dire un grand merci à la production pour un tel boulot, ça rend vraiment hyper bien. Sur leur second morceau, c'est une intro à base de basse et trompette, suivies de près par le piano et la guitare, qui nous laisse rêveur jusqu'à l'arrivée de la voix mélodieuse et légèrement cassée du chanteur. Le rythme est lent mais l'ambiance est lourde, intense.

Dans l'ensemble, des morceaux de grande qualité, mais je trouve malheureusement que 6 morceaux pour 3 groupes c'est un peu court pour se faire vraiment une idée du talent des groupes. Et comme je le disais au début de cette chronique, il remplit très bien le rôle de promo-CD car c'est tout naturellement qu'on a envie de se dirigier vers les albums de chacun des groupes !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE