Interview

SURGE OF FURY

Mercredi 22 juin 2011



1)Salut les gars, quelle est l’actualité de Surge of Fury ?

On a pas arrêté depuis 15ans, et on veut jouer encore un maximum ici ou ailleurs.
Mais selon les disponibilités de chacun, puisque maintenant tu sais on a tous des vies de familles et c’est pas toujours évident…
Sinon on est allé en studio pour enregistrer 4 titres qui sortiront sur notre label Rucktion records de Londres et c’est dans le but de réaliser un split/cd avec les Chains of hate, c’est un groupe hardcore qui vient du pays de Galles, normalement la sortie est prévue fin août, début septembre.
Et puis une autre nouvelle sans être officiel, on risque de sortir un vinyl(45t/seven inch) pour les 15 ans du groupe.
On ne sait pas si on va le sortir nous même car on a pas mal de bons plans puis ça coûte évidemment moins cher ou via un label, bon si on s’en occupe on devra le distribuer nous même , mais vu que c’est une édition limitée ça risque d’aller assez vite.
Puis on a envie de sortir des trucs qu’on a jamais fait comme un mcd(6 titres). Tous ces projets vont complèter tous ce qui nous manquaient !
On aimerait jouer aux U.S.A., et principalement sur la côte EST car c’est là que tout à commencé pour nous, quant je dis que c’est là que tout à commenceé, je veux dire que c’est vraiment cette scène que l’on apprécie le plus.
On a les contacts, et ce serait à fait possible, le tout est de voir si nous on peut le faire selon nos disponibilités en Belgique.



2)15 années dans le hardcore, quel est ton sentiment sur cette scène en Belgique et en Wallonie ?

Déjà les groupes aiment venir jouer chez nous et passent très souvent par la Belgique, et par exemple pour parler de la flandre , eux ont cette particularité d’aimer danser et chanter et puis ils parlent bien anglais, ce n’est pas toujours le cas chez nous. La scène en wallonie est moins avancée, à Tournai par exemple, y a une scène qui assez développée c’est sûrement du au faite de la proximité avec la flandre et des échanges avec les villes de Courtrai et Ypres. A Mons et à Charleroi ça se développe aussi pas mal. A Liège , ben à part les Last round qui viennent changer de nom, (ils s’appellent dorénavant witness the worst), on est 2, attention on est 2 dans le hardcore comme on l’aime et de la façon dont on le vit.
Sinon les premiers contacts ont toujours été fait au départs via le nord du pays ou avec Bruxelles, mais en Wallonie même si parfois on se sent seul, je dois dire qu’ici (péniche insideout) ça commence à bien bouger via Fred Fury avec qui, on organise des concerts et on a une bonne salle où l’on commence à faire de chouettes choses… Et comme me disait un pote : La scène est pourrie à partir du moment où tu n’y fais rien, et je trouve ça très juste.Comment veux tu que des jeunes se déplacent ou s’interessent à cette scène alors qu’il y a rien dans leur ville ? On essaye de donner avec Fred Fury en organisant des concerts l’envie à des jeunes de venir et de découvrir autre chose. Maintenant tu sais les gens perdent vite la foi, tu les vois très vite arriver et très vite partir, et je peux te dire qu’on en a vu un paquet défiler…



2bis) Ne penses tu pas qu’il y a un réel problème de communication ?

Tu ris ? Maintenant avec internet tout ce sait en quelques secondes…, au début lorsqu’on a commencé, c’était toujours avec un téléphone fixe, et je devais demander à ma mère qui parlait flamand de s’arranger, ou d’écrire des lettres pour essayer de nous faire jouer. Maintenant en quelques minutes tu sais si tu joues ou pas! Puis on est dans une musique difficile pas toujours accessible, et si tu te donnes la peine de l’écouter c’est que tu as réellement envie de t’y interesser. Cette zik ne vient pas à toi spontanément,elle vient réellement d’une intention d’une démarche.
Et c’est toujours un effort pour la touver, pour y accéder car ça reste malgré tout une musique underground…
Mais sinon en Belgique on a de bons groupes, et en plus on est bien placé entre la Hollande et l’Allemagne comme voisin. Lorsque je parle avec des français, ils me disent souvent qu’ils nous envient toujours, car il y a beaucoup moins de choses chez eux, finalement ici on est pas si mal parfois tu as 3 concerts le vendredi, 3 le samedi, et deux le dimanche.



3)Peux tu me reparler brièvement de l’historique de SOF ?

Ouf ! Ca remonte à très loin, avec beaucoup de bières écoulées et beaucoup de joints fumés ! (rires)
En faite on est les deux seuls membres originels , et pour l’anecdote Sam qui est actuellement batteur jouait au départ de la guitare. Je vais pas t’expliquer tous les changements de line up pour des raisons d’ailleurs les plus diverses, mais ce qu’on peut te dire c’est que le groupe s’est formé à la planète interdite (café) lors du dernier concert de Tito en souverain tox (les liégeois comprendront). C’était d’ailleurs notre QG, et on organisait aussi de nombreux concerts dont No redeeming social value
No redeeming social value
Clique pour voir la fiche du groupe
de New York, c’était assez incroyable.
ET puis des anecdotes il y en a trop qu’on peut pas te dire…, mais je peux te dire que le groupe nous a permis de jouer au Danemark, en Hollande, France, Espagne, l’Angleterre, l’Allemagne, c’est déjà pas mal et tout ça nous a ammené à avoir de belles rencontres et si je pouvais, je le referai comme ça.



3bis) Tu as cité quelques pays, quels sont ceux qui sont le plus sensible à la cause hardcore ?

L’Allemagne ! Mais la France était au départ un des meilleurs pays, je me souviens que lorsque j’allais à un festival HC à Bruxelles, c’était un groupe belge, un groupe français, un groupe belge, un groupe français…, ,et puis la France est un peu tombée, même si tu peux remarquer des différences entre le nord où là ils seront 200 et dans le sud 5, mais ça n’empêche que ce seront quand même des passionnés. Par exemple en Angleterre, on est allé une année à un festival où c’était archi blindé et l’année suivante pratiquement vide, faut dire aussi que parfois ça se tape fort sur la gueule et c’est pour ça qu’il y a beaucoup de va et vient…Sinon de toute façon le plus important c’est l’intensité que tu donnes à cette musique, que tu sois d’ici ou d’ailleurs ou qu’il aie 4 ou 500 personnes dans la salle.
Sinon au niveau ferveur je regrette vraiment que personne n’aie filmé un concert qu’on a fait en Allemagne, c’était dans un bunker, le proberaume à Duisburg, maintenant c’est endroit est fermé mais j’ai entendu dire que ça allait peut-être rouvrir, c’était phénoménal. Sinon on a joué au crowdwar fest à Anvers, et là c’était vraiment un truc de malades mentales, et finalement ce qu’il m’a le mieux plus c’est le concert que l’on a fait y a 15 jours ici à Liège à la Péniche avec Lifeless
Lifeless


Clique pour voir la fiche du groupe
, voilà encore un concert de malades, c’tait dur mais les gens sont restés corrects, mais il s’est passé réellement quelque chose avec le public.
Par contre en Allemagne je peux te certifier que c’est toujours dur, si tu n’aimes pas prendre des coups et de vraies coups n’y va pas. L’Allemagne ça tape vraiment, ils laissent vraiment leurs cerveaux dans des casiers avant d’aller au concert. Bon ça fait partie du jeu, même si ce n’est qu’une évolution de ce style de musique d’où le nom d’ailleurs de Surge Of Fury
Surge Of Fury


Clique pour voir la fiche du groupe
, un élan de colère, qui n’en a jamais eu ? Voilà finalement c’est ça le hc, c’est pendant une heure tu libères ta colère et toutes tes frustrations.
Bon, je ne voudrais pas me retrouver à un concert seul dans le New Jersey, car d’après mes échos, si tu connais personnes malheureusement tu ne seras qu’un bouc émissaire.



4)J’aimerais que vous donniez votre définition du hardcore ?

Déjà aller aux concerts et acheter des t-shirts , acheter des cds ! Non blague à part, le hc est tellement vaste, tu n’as pas idée de ce que le hardcore peut te proposer, il y en a vraiment pour tous les gôuts.
C’est aussi une manière de vivre et de penser…
Pour certains ce sera le message qui sera important même si personnellement je suis pas pro-message, mais ce qui ce retrouve dans tous les styles c’est la ferveur, d’ailleurs tu peux pas jouer du HC si tu n’as pas la foi, si ça vient pas de tes tripes. Si tu montes sur scène et que tu fais la marionette, personne ne te regardera, il doit vraiment se passer quelque chose sur scène !



5)Et quels sont les regards que portent les groupes américains par rapport à la scène européenne ?

Déjà ils sont étonnés de voir comment les gens tiennent leurs engagements en Europe.
On a fait une tournée avec Folsom de Las Vegas, et un des membres me disaient que pour jouer aux usa, t’avais intérêt d’être blindé de pognon, et qu’on recevrait un cachet minable et
Que les gens n’achèteront rien, bon c’est c’est ce que ce type me dit. Et puis ici ils apprécient ce qui se passe avant, pendant et après.
Les gens ici achètent, ils supportent puis ils sont contents de voir des gens arriver ici.
Après le concert en Europe on aime encore faire la fête, on discute ensemble…Certains m’ont même dit qu’ils aimeraient vivre ici, que chez eux il y avait trop d’interdits, y a certains concerts qui sont interdits au moins de 18 ans. Ce n’est pas un des paramètres les plus importants pour eux mais pour certains ça l’est, et puis ils sont en vacances ici. Une remarque à dire c’est qu’ils ont assez facile de venir jouer chez nous, les européens ont vachement plus difficile car il y a moins de demandes…



6)J’ai entendu dire qu’il y avait un nouveau sideproject ?

A la base en faite, c’était pendant mon anniversaire au factory avec Sylvain, et à la fin on s’était dit qu’on allait faire un groupe « surprise », et puis on a commencé à faire un groupe à deux et d’autres sont venus s’ajouter. Puis on a fait un vrai band pour déconner…
Mais cette expérience je l’ai pas oubliée, et du coup je me suis acheté une batterie électronique et je me suis enregistré en faisant écouter à des connaissances, et au mois de février on avait une session d’enregistrement avec Surge Of Fury
Surge Of Fury


Clique pour voir la fiche du groupe
, et j’ai demandé au type que je connais si il pouvait pas m’enregistrer, et certains sont venus en se joindre et on a mis 7 morceaux en boîte.
Sam fera de la guitare, moi à la batterie, dimmi de Push to far qui chantera, et Junior de Crossed the line
Crossed the line
Clique pour voir la fiche du groupe
qui sera à la basse, et c’est le guitariste de Push to far qui fera la deuxième guitare, et on a des propositions pour des concerts et même avec un bon label en Allemagne.Et sur 2 jours on a eu pratiquement mille écoutes sur les morceaux que l’ont a postés.
Je t’ai pas dis que c’était sérieux même mais il y a quelque chose qui vient de se passer.
Et puis j’ai apprécié ta news sur Shoot Me Again sur le fait que des wallons et des flamands s’associaient pour jouer de la musique, finalement celle-ci nous rassemble. Tu sais on fait partie d’un crew avec le même tattoo ( Moitié flamand- Moitié wallon 100% hardcore) et ce qui se passent maintenant c’est vraiment des conneries, on pourrait vraiment jouer avec tout le monde même si on parle pas le même langage, on pourrait jouer avec des types de Gand, d’Anvers et de Charleroi, bon eux on les chambrerait un peu avec le foot ;-)



7)Un petit coup de gueule ?

Y-a-pas assez de salles à Liège ! Mais notre nouveau qg c’est ici à la Péniche !
T’imagine que c’est pas possible de faire jouer un groupe qui rameneraient
du monde, style 500 personnes c’est pas possible , encore une fois en Flandre ils ont des structures qu’on est loin d’avoir !Sinon qu’ils arrêtent de servir de la Maes à la Péniche !! Rires…
Sinon venez, bougez vous, n’ayez pas peur…

http://www.myspace.com/surgeoffury



TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE