Interview

BUZZCOCKS

Jeudi 27 septembre 2012

Comment vas-tu ?

Steve Diggle : Très bien, merci.


Vous avez fait quelques concerts cette semaine. Comment ça se passe ?

S.D. : Oh, c'est fantastique ! Vraiment des bons shows.



© John Gallardo


Quelle est l'actualité des Buzzcocks
Buzzcocks


Clique pour voir la fiche du groupe
? Votre dernier album est sorti en 2006, y a-t-il du neuf en préparation ?


S.D. : Il y a quelques chansons. On a juste fait des tournées ces deux dernières années donc on n'est pas encore parvenus à trouver du temps pour aller en studio mais on le fera à un moment donné. On a juste beaucoup tourné.


Donc rien de vraiment planifié encore...

S.D. : Non, rien de fixé. Je vais sortir un nouveau single. J'irai en studio quand on rentre pour faire ça. Je prépare aussi un nouvel album solo. Ça va plus vite pour moi que de réunir les Buzzcocks
Buzzcocks


Clique pour voir la fiche du groupe
. Tout le monde vit à des endroits différents maintenant.



© John Gallardo


Vous ne vous arrêtez presque jamais de tourner avec les Buzzcocks
Buzzcocks


Clique pour voir la fiche du groupe
. Y a-t-il un moment marquant ou un souvenir que tu pourrais partager avec nous ?


S.D. : Quelque chose de magique se passe tous les soirs. C'est vraiment la raison pour laquelle on le fait. Tu ne peux pas trouver mieux que le live, l'interaction entre le public et le groupe.


C'est différent tous les soirs ?

S.D. : Oui, le public est différent, il y toujours un genre d'électricité différente. Quelque chose de magique se passe au milieu entre le groupe et le public. Cette alchimie se passe uniquement durant cette heure et demi. C'est une expérience extraordinaire et c'est très important de jouer en live et c'est ce qu'on fait. C'est une chose d'enregistrer des albums, mais quand tu joues en concert, tu es libre. Les chansons prennent une autre dimension. En fait, on a allongé certains morceaux, en ajoutant des petits bouts pour les rendre encore plus intéressants. Donc c'est très important de faire des concerts. Buzzcocks
Buzzcocks


Clique pour voir la fiche du groupe
est un groupe qui fait bien ça.



© John Gallardo


Je suppose que maintenant vous ne jouez plus que dans des grandes salles. Est-ce que les petites salles ne te manquent pas ?

S.D. : Euh... Si, mais elles ne sont pas toujours si grandes. C'est vrai qu'on joue dans des grandes salles mais c'est juste pour que plus de gens puissent nous voir. Des fois, on joue dans des petits clubs aussi. On joue vraiment dans pleins de types d'endroits. Mais c'est pareil. C'est génial de jouer dans une toute petite salle parce qu'on est vraiment plus proche des gens mais au moins, dans des grandes salles, les gens peuvent nous voir aussi. Des fois, si c'est trop petit, les gens dans le fond ne voient rien. Ce qui est bien aussi avec une plus grande scène, c'est qu'il y a plus de place pour bouger et respirer. Mais on a vraiment joué dans des salles de toutes les tailles. Tout est bon pour nous.


As-tu quelque chose d'autre à dire à nos lecteurs ?

S.D. : Oui. Quand on a commencé à faire cette musique, c'était plus que juste pour s'amuser. Ça éveille la conscience des gens sur la façon dont ils réagissent à la musique et qui ils sont. Il y a quelques groupes avec qui on a commencé qui avaient l'air de dire ça mais ce n'était pas l'avis des Buzzcocks
Buzzcocks


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ça inspire et fait penser ''moi aussi, je peux le faire'' ou des choses comme ça. Et c'est l'une des choses importantes quand tu on est dans un groupe comme le nôtre. Je pense que c'est important de faire ça quand tu écoutes de la musique, plus que juste pour passer le temps.


TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Elodie
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant ...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au déto...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au détour d'un backstage ou d'un coin de bar. IG : ___ Je n'écris pas de chroniques. Je peux toutefois vous...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au détour d'un backstage ou d'un coin de bar. IG : ___ Je n'écris pas de chroniques. Je peux toutefois vous aider pour ceci: - partager vos news (sortie d'album, annonce de tournée, etc.) ...
Liégeoise immigrée dans la capitale, Elodie a rejoint l'équipe en 2012 et s'est rapidement imposée comme une rédactrice compulsive en alimentant abondamment la section 'News' tout au long de la journée. Plus intéressée par la musique sombre que par la pop-punk, elle réalise également des interviews d'artistes dans la confidence, au détour d'un backstage ou d'un coin de bar. IG : ___ Je n'écris pas de chroniques. Je peux toutefois vous aider pour ceci: - partager vos news (sortie d'album, annonce de tournée, etc.) - mettre un morceau/album complet en streaming sur notre site avant sa sortie - organiser des concours Merci de ne ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE