Interview

EMMURE

Samedi 4 mai 2013



Salut Frankie, merci de m'accorder un peu de temps. Content d'être de retour en Belgique ? C'est votre premier passage au Groezrock, qu'est-ce que tu penses de ce festival ?

C'est toujours cool de jouer ici et en effet, c'est la première fois que l'on joue à ce festival et l'affiche est vraiment pas mal, on est content d'en être et le public a l'air bien chaud !

Et qu'est-ce que tu penses du public ici ? Est-ce fort différent entre l'Europe et les Etats-Unis ?

Non, pas vraiment. Tout le monde écoute la musique, vient au concert pour passer un bon moment. On vit juste à des endroits différents. On a joué presque partout dans le monde et partout, les gens ont le même plaisir donc nous aussi.

Et est-ce que tu as en mémoire un concert que tu as spécialement adoré en Europe ?

Oh, c'est dure à dire... on a joué tellement de concerts et beaucoup étaient géniaux. Mais un de mes concerts favoris est une date qu'on a faite en Allemagne. Le public chantait tellement fort nos chansons, ils étaient fous dans la fosse et plein nous avaient attendu à la fin des concerts. Ce n'était peut-être pas spécialement le meilleur concert mais j'en garde un très bon souvenir.

Votre dernier album, Slave To The Game, est sorti il y a un an environ. Comment ont été les critiques du public et de la presse ?

Plutôt bonnes. Il y a quelques chansons qui sont vraiment bien sur ce disque et que les fans aiment beaucoup. Ça sonne un peu différemment de ce qu'on a fait avant, il y a des parties plus clean. Mais ça fait parti de l'évolution du groupe tu sais. En tout cas, toutes les personnes qui étaient fans de notre musique jusqu'à maintenant aimeront les nouveaux morceaux.

Et est-ce que tu pourrais m'expliquer le titre de l'album ? Les chansons parlent de jeux-vidéos, il me semble...

J'ai voulu parler de la vie avec une approche différente, en utilisant certains codes. Je n'ai jamais écrit de réelles fictions et ce n'est pas sûr que j'utilise encore cette manière d'écrire pour les prochains disques mais j'avais envie de tenter cela et je suis content de l'avoir fait.



Vous avez sorti 5 albums en 6 ans, vous tournez non-stop... ça t'arrive de prendre parfois des vacances ?

Des vacances ? Non... Ma vie est surchargée mais j'adore ça, je pense pouvoir dire que je suis chanceux de n'avoir pas le temps de prendre de longues vacances et de toujours faire de la musique. C'est mon boulot, j'aime ce que je fais : être en tournée, écrire de nouvelles chansons, aller en studio... Je n'aime pas avoir de "day-off" pendant les tournées.

Et vos chansons, vu votre planning bien chargé, vous les écrivez en tournée ou vous prenez un studio pour une longue période ?

On est non-stop en train d'écrire des chansons, tournée ou pas. On ne se dit jamais "bon, maintenant, on va s'assoir ensemble et essayer d'écrire une nouvelle chanson", "maintenant, c'est le moment d'aller en studio". Non, on compose tout le temps, c'est très spontané chez nous. On ne s'arrête jamais. Donc quand on arrive en studio, on est prêt parce qu'on écrit depuis des mois et des mois.

Je suppose que vous avez donc déjà quelques pistes pour le prochain disque ?

Tout à fait ! On est en train de l'écrire actuellement et on espère pouvoir le sortir pour fin 2013. Ou en tout cas, d'office pour le début de l'an prochain ! Je pense que ce sera dure quand même de le sortir cette année, même si j'aimerais beaucoup mais le travail est en marche, on verra à quelle visite ça avance.

Encore des tournées en Europe de prévues cette année ou une petite pause exceptionnelle pour le disque ?

Non, on reviendra encore une ou deux fois. On a des festivals de prévus cet été. Et on reviendra aussi en automne. Normalement pour le Never Say Die Tour en octobre et novembre.

Et sinon, que penses-tu de l'évolution du groupe depuis 2003 ? Il s'en est passé des choses depuis... on vous cite parfois comme groupe de deathcore ou metalcore ou de neo-metal moderne...

Oh mon dieu, carrément ! Personnellement, je t'avoue que je me fiche du style qu'on nous met. Ce n'est pas important. On est tellement occupé que je n'ai pas le temps de m'occuper de ça. On a beaucoup progressé dans le groupe donc oui, il y a eu des changements. Tout s'est passé très vite ces dernières années, tu sais. Le groupe d'aujourd'hui est différent de ce qu'il était il y a 10 ans, on est dans notre meilleure période, c'est sûr. Faire parti de ce milieu de musical est si dure mais c'est si bien d'en faire parti ! On a connu beaucoup de groupes qui n'ont pas eu la chance de tenir aussi longtemps donc on peut être fier de ça aussi. On écrit de la musique qui est appréciée par beaucoup de gens désormais, on a rencontré pas mal de gens aussi.

Dans l'histoire du groupe, il y a eu un événement marquant tout de même quand 2 membres sont partis en 2009 après la sortie de l'album Felony. Est-ce que ça été un grand changement pour vous ?

Oui et non. C'est évidemment dure quand des gens quittent le groupe mais on ne s'est pas arrêté pour autant. On a continué à écrire, chacun a proposer des idées pour toujours innover. Et voilà, la vie continue. On survit toujours.



En parlant de line-up, les premiers membres du groupe se sont rencontrés sur Internet, il me semble. Vrai ?

Exact. Je voulais créer un groupe mais c'était dure de trouver des gens. On avait pas encore des sites bien développés comme MySpace et tout ça. Mon voisin était musicien mais ça ne collait pas. Les autres jeunes dans ma ville n'étaient pas vraiment motivés pour ça. Je m'en foutais d'où je devais aller pour ça mais je voulais monter un groupe sérieux et j'aurais été n'importe où s'il le fallait. J'ai été vers la côte ouest et j'ai rencontré 2 jeunes. On a enregistré 2-3 comme ça. Et puis, ça a commencé. Tout ça prouve bien que si on veut vraiment quelques chose, on peut l'avoir.

En parlant de rencontres, tu as chanté récemment sur le morceau F.R.E.A.K.S de As They Burn
As They Burn


Clique pour voir la fiche du groupe
. Comment est-ce que ça s'est fait ?


Tu sais, ils sont sur le même label que nous, chez Victory Records . Tout s'est fait très vite. Ils étaient motivés, le label a servi de lien entre les 2 groupes et voilà. Ces mecs sont vraiment cool donc c'était un plaisir de chanter avec eux.

Tu as aussi chanté sur une chanson de Ill Nino
Ill Nino


Clique pour voir la fiche du groupe
. Tu adores chanter avec d'autres groupes au fait ?


Bien sûr, c'est toujours cool de faire ça. Je n'ai aucun soucis avec le fait de prêter ma voix pour d'autres groupes. Le plus dure est surtout de trouver l'opportunité de faire ça parce que comme je te l'ai déjà dit, on a un planning toujours très chargé avec Emmure
Emmure


Clique pour voir la fiche du groupe
. Mais en tout cas, j'adore ça donc si je peux le faire, je le fais !

Et est-ce qu'il y a un groupe avec lequel tu voudrais vraiment chanter ?

Oh non, non, non ! Je ne pense pas comme ça. Si on vient me proposer de chanter pour un groupe, n'importe lequel, si je trouve la musique bien, je le ferai. Je ne veux pas me la jouer rock-star comme le font beaucoup et chanter avec des gros groupes célèbres. Juste avec des groupes que j'aime bien quand j'en ai l'opportunité.

Ou un groupe avec lequel tu voudrais tourner ?

Limp Bizkit
Limp Bizkit


Clique pour voir la fiche du groupe
!

Et dernière question, pourrais-tu m'expliquer la signification du nom du groupe, Emmure
Emmure


Clique pour voir la fiche du groupe
?


Ah ce mot-là... il ne signifie pas grand chose tu sais ! Il nous fallait un nom de groupe mais on ne voulait pas faire comme tous ces gens qui cherchent à avoir un super nom de groupe, qui va sonner rock-star avec des mots comme "Foverer", "Blood", "Sorrow" ou que sais-je encore. Alors je me suis dis que j'allais trouver le pire mot possible sans chercher une signification particulière et voilà, c'était ça.

Au moins, c'est original ! Est-ce que tu as un dernier mot pour vos fans en Belgique ?

Merci à tous les fans de suivre le groupe, merci à toi d'avoir voulu faire cet interview. Rejoignez-moi sur Twitter, Instagram ou que sais-je et venez discuter un peu !

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
4

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE