Interview

AGE OF TORMENT

Vendredi 27 septembre 2013



Salut les mecs, merci de consacrer un peu de votre temps pour cette interview ! Je vais entrer directement dans le vif du sujet : votre second album I, Against est sorti il y a quelques jours. On a déjà eu l’occasion d’entendre de nouveaux morceaux en live également, notamment au Rock Classic ou au DNA cet été, pour parler de nos dates chez vous. Qu’est-ce que vous pouvez me dire à propos de ce nouveau disque ?

Nico : C’est un album qui a beaucoup évolué au cours de sa composition...On a mis longtemps à le faire...On espère ne pas mettre autant de temps entre chaque sortie mais le résultat est à la hauteur de nos attentes. J'ai l’impression que cet album est plus facile d’accès, plus facile à encaisser de manière générale. Les influences sont plus larges, mais on ne souhaite pas copier. Au fur et à mesure de sa conception, cet album est devenu meilleur à nos yeux ... des premiers morceaux dont les ébauches avaient été composées il y a pratiquement 3 ans aux dernières minutes passées dans le studio.

En écoutant My Own Disease, premier extrait du nouvel album que vous aviez dévoilé, j’étais vraiment étonné de la puissance que vous dégagez. On est plus qu’un cran au-dessous du premier disque du groupe là !

Nico : Ça fait plaisir à entendre !

Shaun : Merci !

Le groupe est qualifié de modern trash-core il me semble. Qu’est-ce que ça représente pour vous ? Vous avez des influences particulières ou c’est vraiment un mix de tout ce que vous aimez ?

N : On a bien entendu des influences qui interviennent dans nos morceaux mais, encore une fois, on ne fait pas de copier-coller. On fait un maximum pour qu’un morceau sonne comme on le voudrait. Quand j’écoute les avis et que quelqu’un me dit « tiens ce passage-là sonne comme tel ou tel truc », souvent la référence mentionnée est une de celles que nous avons, mais que nous n’avons pas du tout pensé comme cela à ce passage. Je pense que c’est dans un sens une " preuve " que nos influences ne nous mettent pas d’œillères dans nos compositions et qu’elles sont bien " dissimulées" car on les fait sonner différemment.
Sinon, le terme de « modern trash core » ... pourquoi pas...ce que j’aime c’est que le côté "core" sonne toujours metal... et pas death/metal/hardcore.

S : Un mix de tout ce qu’on aime ? Absolument pas, alors il faudrait intégrer des influences Queen, David Bowie
David Bowie


Clique pour voir la fiche du groupe
, Skinless
Skinless


Clique pour voir la fiche du groupe
ou meme Kiss
Kiss


Clique pour voir la fiche du groupe
, ce qui n’est pas le cas ! Je suis d’accord avec Nico. Sinon j’ai toujours détesté le fait de devoir mettre une étiquette sur un groupe, « ah ouais c’est du neo-folk progressive-core » pour rendre la chose ridicule... Mais effectivement s’il le faut vraiment, je pense que thrashcore moderne serait le plus proche.

Sur le premier album, Dying Breed Reborn, vous aviez invité plusieurs vocal guests. Est-ce à nouveau le cas ici ?

N : Aucun... Plus on avançait, plus on avait envie que cet album soit "notre album " avec nos interprétations et au final on en est très heureux.

S : On avait pensé à pas mal d’invités mais en fin de compte, on a préféré ne pas le faire. Une chose est sûre, c’était prévu que Steph Z (Goliath
Goliath


Clique pour voir la fiche du groupe
) chante un passage sur Witness The End. Malheureusement, on n’a pas eu l’occasion de le faire...

Est-ce que vous pouvez m’expliquer le titre de l’album ? Il y a un thème général à toutes les chansons ou est-ce qu’elles ont toutes un sujet bien à elles ?

N: Là je pourrais écrire un livre... Le thème général est fort traduit par la couverture de l’album... c’est la mise à nu de l'esprit humain... basique, sournois, tourmenté et hypocrite. Cette hypocrisie que l’on a en chacun de nous et ce voile derrière lequel on cache le fond, terré, de nos pensées.
On a mis ça en scène sous l’image d’une pièce de théâtre, dans laquelle on joue un rôle ...je pense que la métaphore est assez simple à comprendre.
Je pourrais développer pendant des heures, mais après tout libre cours à votre interprétation.

Qui s’est occupé de la pochette ?

N : Stéphane Boeckx (Sponge).



Vous avez accueilli Bruno, ex-Dark Sensation
Dark Sensation
Clique pour voir la fiche du groupe
, comme nouveau chanteur. Vous vous connaissez tous bien je suppose. Le choix s’est tout de suite porté sur lui comme une évidence ou est-ce que vous avez tout même fait passer quelques auditions ?


N : Le choix ...il n’y en avait pas, on le voulait ...si ça a tardé à venir, c’est uniquement sa faute !

S : C’est clairement le mec qu’il nous fallait. Pas d’auditions, pas de doutes.

Pour la batterie, c’est de nouveau Jonas qui s’en occupe. En live, c’est parfois lui, parfois Olivier Rigo, parfois votre ami parisien. Vous n’avez pas encore réussi à trouver un batteur fixe ? Pourquoi pas Olivier ?

N : Nous n’avons toujours pas de batteur fixe non. Les portes sont ouvertes aux intéressés !!!

S : En effet on ne demanderait pas mieux que d’avoir un batteur fixe. En ce moment, on travaille avec Jonas pour la plupart des dates mais il est souvent absent. Maxime habite à Paris et Olive a une vie assez chargée, ce qui fait que le poste de « batteur fixe » n’est toujours pas occupé.

On peut en tout cas vous considérer comme un super-groupe vu que vous jouez tous dans d’autres groupes bien connus ici. Bruno était dans Dark Sensation
Dark Sensation
Clique pour voir la fiche du groupe
, toi Shaun dans Resistance & Lenght Of Time, Nico dans Goliath
Goliath


Clique pour voir la fiche du groupe
& dans Bearing The Damage avec Jon. Ça ne doit pas être simple pour s’organiser niveau concerts & répètes, non ?


N : Moi je n’ai plus vraiment ce souci... Mais de tous temps on a su s'organiser pour gérer cela.

S : Ce n’est pas toujours simple à gérer mais on fait ce qu’on peut et la plupart du temps on arrive à trouver des solutions.

Pas mal de concerts sont prévus pour l’automne je suppose ? Une release-party à annoncer bientôt aussi il me semble… peut-être partir en tournée dans les pays voisins aussi ?

S : La release officielle dans le BENELUX par Spinal Records est prévue pour le 20 septembre. Ce même jour on a une release party à Chapelle. On a encore des shows pour la fin de l’année. Pour plus d’informations, rendez-vous sur notre site http://ageoftorment.com/tourdates. En 2014, il y aura sûrement plusieurs dates aux Pays-Bas, en France, en Allemagne, etc. Mais le but est de partir sur une plus grande tournée aussi en tant que groupe d’ouverture.

Est-ce qu’en tant que groupe bruxellois, vous éprouvez des difficultés à jouer en Flandres ?

S : La Flandres est assez ouverte à AOT. La plupart de nos dates pour cette fin d’année sont là-bas d’ailleurs (ndlr. le groupe jouera en tête d'affiche au DNA le samedi 30 novembre et en première partie de Pro-Pain
Pro-Pain


Clique pour voir la fiche du groupe
le 6 décembre au Kavka à Anvers) !

Vous avez eu la chance de jouer au PPM il y a deux mais aussi sur d’autres belles dates depuis. Quel est pour chacun d’entre vous, votre meilleur souvenir en concert ?

N : Mon meilleur souvenir restera pour d’autres raisons l’Orangerie du Botanique avec Goliath
Goliath


Clique pour voir la fiche du groupe
... il n’y avait rien qui pouvait nous arriver ce soir-là !

S : Probablement le show de Resistance
Resistance


Clique pour voir la fiche du groupe
à Warchau (Pologne, en 2011) en compagnie de Vader
Vader


Clique pour voir la fiche du groupe
. La salle était remplie, nos potes de The Sixpounder étaient venus nous rejoindre sur Oblivious... etc. Grande soirée !

Est-ce qu’il y a un groupe avec qui vous rêveriez de tourner ?

N : Hellgium!

S : Suffering Sight !

Un dernier mot pour les lecteurs de Shoot Me Again ?

N : On espère que vous aimerez cet album, car ce ne sera pas le dernier ;)

S : This is our call to arms ;)

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
13

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE