Interview

AUDREY HORNE

Mercredi 4 décembre 2013



SMA: Pourquoi avoir choisi de donner le nom d'un des personnages de la série Twin Peaks (Ndlr: série réalisée par David Lynch) à votre groupe?

Toschie (Ndlr: chant):
En fait au début j'étais dans un groupe qui s'appelait Sylvia Wane. Quand on a commencé à chercher un nom pour ce groupe, on venait vraiment avec des idées débiles et à un moment quelqu'un a dit qu'il aimait bien le fait que mon groupe précédent porte le nom d'une femme. Cette personne regardait également la série Twin Peaks et a suggéré d'appeler le groupe Audrey Horne
Audrey Horne


Clique pour voir la fiche du groupe
. Ça sonnait bien et pas mal de gens le connaissait déjà vu le succès qu'a eu la série. Mais à la base le fait qu'on prenne ce nom est vraiment venu d'une coïncidence.

SMA: Vous faites du hardrock assez classique, mais quelques uns des musiciens du groupe jouent également dans des formations de black metal. D'où vous est venu l'idée de former un groupe plutôt orienté vers un style plus classique?

Ice Dale (Ndlr: également guitariste de Enslaved
Enslaved


Clique pour voir la fiche du groupe
):
En fait on s'est rencontré dans un bar. On a parlé musique et c'est venu un peu naturellement. Le fait que je joue dans Enslaved
Enslaved


Clique pour voir la fiche du groupe
ou que Tom joue dans Gorgoroth
Gorgoroth


Clique pour voir la fiche du groupe
(Ndlr: Tom Carto Visnes, bassiste du groupe entre 2002 et 2005) n'a pas vraiment mis de barrière. Oui le hardrock classique et le black metal paraissent très différents lorsqu'on les écoute, mais en réalité il y a beaucoup de similarités dans la façon de jouer. Puis on a tous écouté Black Sabbath ou Led Zeppelin quand on était gamins, donc on a les mêmes influences.



SMA: Comme Ice Dale vient de le dire, vous êtes influencés par les classiques du hardrock et du metal. Avez-vous le sentiment d'apporter encore quelque chose de nouveau à ce style?

Toschie:
Oui je pense bien. Clairement notre influence principale reste basée sur des trucs qui ont déjà été faits par le passé, mais le fait qu'on évolue réellement comme un groupe à part entière au niveau de la composition notamment implique le fait qu'on apporte notre propre vision. Presque tout a déjà été fait lorsque l'on parle de musique. Le seul changement c'est que l'on n'est pas un groupe de cover. On compose nos propres morceaux et même s'ils appartiennent à un style au final très classique restent le produit de notre imagination et de notre travail. Et puis c'est vrai également que beaucoup des groupes qui ont créé le genre jouent encore aujourd'hui, mais ces formations ont peut-être un peu perdu en énergie et ne jouent plus que devant des milliers de personnes. Nous on apporte déjà une nouvelle énergie. Quand tu fais quelque chose avec ton cœur, tu apportes toujours quelque chose de nouveau, même dans un genre classique, car tu y mets une partie de ta personnalité.

SMA: En général d'où vous vient votre inspiration?

Toschie:
Je n'ai pas de réel thème de prédilection. Je suis un peu comme une éponge, j'absorbe tout ce qui se trouve autour de moi et je vois ce que j'en fais. Pour moi la musique est un moyen d'exprimer ses sentiments en général.



SMA: En février 2013 vous avez sorti votre quatrième album, Youngblood. En regardant en arrière, êtes-vous satisfaits du retour que vous en avez eu?

Toschie:
Oui sûrement. Je pense que l'album a été bien reçu dans son ensemble. Il a été réalisé par cinq personnes qui y ont mis tout leur cœur donc c'est un disque vraiment honnête et je trouve que ça se ressent. On a vraiment essayé de faire transparaître le son que l'on produit en concert sur cet album et je pense qu'on y arrive bien. Les gens peuvent avoir une réelle idée de ce qu'on fait en concert rien qu'en écoutant l'album. Et inversement, les gens qui nous découvriront sur scène et qui écouteront l'album après constateront la même chose.

SMA: En général comment se passe la composition au sein d'Audrey Horne
Audrey Horne


Clique pour voir la fiche du groupe
?

Toschie:
Il n'y a pas de principal compositeur. Cela se passe une peu à la manière d'une jam. Tout le monde vient avec ses idées et on essaye de les mettre ensemble pour voir ce que ça donne. En fait c'est beaucoup plus amusant de faire comme ça que de chacun bosser dans son coin.



SMA: Vous avez collaboré avec Joe Barresi afin de produire votre dernier disque. Comment cela s'est-il passé? (Ndlr: Joe Barressi est connu pour avoir travaillé entre autre avec: Kyuss
Kyuss
Clique pour voir la fiche du groupe
, Tool
Tool


Clique pour voir la fiche du groupe
, Queens Of The Stone Age
Queens Of The Stone Age


Clique pour voir la fiche du groupe
, Coheed And Cambria
Coheed And Cambria


Clique pour voir la fiche du groupe
, Bad Religion
Bad Religion


Clique pour voir la fiche du groupe
, Wolfmother
Wolfmother


Clique pour voir la fiche du groupe
, Satyricon
Satyricon


Clique pour voir la fiche du groupe
et bien d'autres encore)

Ice Dale:
On avait déjà bossé avec lui pour notre album précédent. Comme ça s'était bien passé et qu'on avait pas mal sympathisé cela nous a semblé logique de continuer de travailler avec Joe. En fait on a eu la chance de partir à L.A. pour enregistrer notre avant-dernier album et je pense qu'on y a pris goût (rires). Puis c'est vrai que Joe est une énorme référence dans le milieu donc quand tu as l'occasion de travailler avec lui c'est impossible de refuser.

SMA: Pouvez-vous m'en dire un peu plus sur la pochette de votre dernier album?

Toschie:
C'est moi qui l'ai créée. Elle symbolise la façon dont nous écrivons la musique. Auparavant, nous avons tous travaillé dans notre coin pour d'autres groupes. Là, notre façon de bosser est totalement différente comme je l'expliquais il y a quelques minutes. Cet artwork symbolise le fait que nous formons qu'une seule et même chose: le groupe. C'est un symbole d'unité. Lorsque j'ai dessiné cet artwork je me suis clairement inspiré de la pochette de Rock And Roll Over de Kiss
Kiss


Clique pour voir la fiche du groupe
. En tout cas ça ne symbolise pas plus que le fait qu'Audrey Horne soit une unité composée de cinq musiciens travaillant la main dans la main.



SMA: Une question que j'aime bien poser aux groupes. Vous tournez beaucoup j'imagine. Si vous aviez un meilleur et un pire souvenir à évoquer, quels seraient-ils?

Ice Dale:
(rires) Des pires souvenirs il y en a plein! Par exemple il y a quelques jours j'ai retrouvé l'une de mes guitares cassée en deux lorsque l'on déchargeait le matos.

Toschie: Et il s'est aussi cassé un truc dans le bras il y a à peine deux jours! Donc maintenant il doit porter une attelle. Bref en à peine une semaine on te sort deux pires souvenirs (rires).

Ice Dale: D'un autre côté les concerts de ces derniers jours se sont super bien déroulés donc ils font aussi partie de nos meilleurs souvenirs.

Toschie: En fait des bons moments on en a plein. Rien que le fait de parfois partager l'affiche avec des groupes que l'on écoutait dans notre chambre en étant gosse est déjà un truc de dingue en soi. Maintenant les meilleurs souvenirs en tournée sont souvent ceux que l'on garde des petits clubs dans lesquels on a joué. Car l'ambiance y est tellement plus chaude que sur une scène de festival que ça te laisse une souvenir ineffaçable.

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
4

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE