Interview

PSYKUP

On enregistre un morceau accompagné d'un clip


Dimanche 23 août 2015

Vendredi 15 aout, Psykup a accepté de répondre a nos questions lors du Motocultor. Après quelques galères pour les rencontrer (concert décalé sur mon horaire d'interview, obligé de faire la file aux dédicaces pour convenir d'un nouvel horaire), je retrouve Julien (guitare chant) et Mathieu (chant) dans l'espace presse.
Fatigués, les gaillards sont montés de Toulouse pendant la nuit en camion et ont pas dormis depuis un bout de temps. Mais cela ne les empêche pas de répondre avec enthousiasme à mes questions. 20 min d'entretien dans la joie et la bonne humeur qui a caractérisé le show du début d'après midi.
De la présence d'éventuelles compositions en acoustique sur les prochaines sorties du groupe à la considération des nains sur la télévision française, les compères ont des choses a dire!



Pouvez vous présenter Psykup a nos lecteurs qui ne vous connaîtraient pas?

Julien:
Nous sommes de Toulouse, 20 ans d'existence, 3 albums véritables avec d'autres albums périphériques. Nous n'avons pas d'étiquette, notre musique est caractérisée par des morceaux assez longs, une composition progressive n'utilisant pas de structure couplet/refrain. Nous intégrons pas mal d'humour et de second degrés pour raconter des histoires, le tout sur une base metal assez agressive, mélangé a pas mal d'autres influences telles que la pop, funk et jazz.
Notre désir de proposer quelque chose de différent et un spectacle très vivant sur scène a rapidement séduit le public..

Psykup avait annoncé un break et s'est réformé il y a peu pour une seule date. Puis est tombée l'annonce d'une série de concerts un peu partout en France. Peux tu nous expliquer le contexte?

Julien: on a arrêté pendant 6 ans car Mathieu voulait passer a autre chose. Mais on est tous potes et on a continué a travailler ensemble sur d'autres projets. Pour les 10 ans de Jerkov on a décidé de se reformer occasionnellement. On a fait ca chez nous et c'était fou. La rumeur de la reformation s'est propagée et plein de gens nous ont harcelés pour que l'on joue ailleurs. On a décidé de programmer une date a Paris, complète des mois avant. Ça a été fou, notamment la communion avec le public. Du coup on a fait d'autres dates, une dizaine en France et nous sommes également en contact avec la Belgique et la Suisse.

Cool, on vous attend chez nous. Un retour au studio de prévu?

Julien: On enregistre un morceau accompagné d'un clip. Si ça se passe bien, qu'on le sent bien et qu'on et heureux, on pense entrer en studio pour un album. Mais pour le moment on se laisse le temps, la façon dont le groupe repart n'était pas prévu, ca s'est décidé en soirée entre potes autour de quelques verres.
Nous n'avons pas de label, pas de manager on gère ça nous même comme tu a pu le voir pour préparer l'interview. On a une liberté totale et on compte la garder. Ça nous permet également de proposer notre musique comme on la ressent.

Du coup que deviennent les projets parallèles?

Julien: on continue.

Mathieu: Je suis hyper actif niveau créativité, j'ai le besoin de créer, cracher des choses. Dans un registre beaucoup plus calme j'ai un projet rock/folk de proximité appelé Terre Neuve collective. On joue dans des endroits insolites devant peu de gens mais on est les yeux dans les yeux avec un public concerné. C'est une expérience nouvelle et géniale surtout quand tu es habitué a jouer dans des grosses salles.
Je travaille actuellement sur un projet dont je ne peux pas encore trop parler mais on peut le qualifier de suite de MOPA, où l'on retrouve également du piano mais avec un niveau supérieur d'intensité et de véracité des sentiments. Ça va arriver dans très peu de temps et j'en suis très fier.

Julien: j'ai écouté et c'est vachement bien. Moi j'avais Manimal a l'époque.
j'ai également un projet soul/funk a côté de réaménagement de morceaux a des sauces diverses. Je joue beaucoup dans la rue avec mégaphone et très près des gens. J'aime toucher et expérimenter des choses très différentes.
Psykup regroupe un peu tout ce et ceux qui tournent sur les différents projets. Psykup c'est à la fois lâcher les chiens et de la concentration vu la technique musicale.
On adore mélanger les genres mais il ne faut pas oublier d'où tu viens. Les gens suivent ce qu'on fait, certains connaissent tous nos projets de A a Z depuis 20 ans et c'est super précieux pour nous. La fidélité musicale ce n'est vraiment pas facile à obtenir, on est harcelé de sons en tous genre avec les réseaux sociaux, du coup les gens qui sont encore là, qui nous ont attendus et nous demandent, nous leurs sommes très reconnaissants.
Quand je vois l'accueil que l'on a eu malgré le temps et un passage très tôt, des tshirts Psykup au premier rang, cela motive et fait chaud au cœur. Je sais qu'en Belgique on a également des gens qui nous suivent, on y a fait quelques concerts avec des afters mémorables. L'accueil y est excellent, le public différent et intéressant.

Les gars, on vous attends! Rires. Vous aviez quelques compos en acoustique et un album entier. Cela avait été très apprécié. C'est quelque chose que vous re-envisagez a l'avenir?

Julien: C'est ca que l'on aime chez Psykup: tout est possible. Cela fait partie de nous, on a fait un EP en acoustique, où l'on avait arrangé nos compos et écris une chanson en acoustique. Maintenant dire si on le refera, on n'en sait rien. On aime la folk, on est aussi très influencé par Alice In Chains et leur album acoustique a énormément tourné chez nous. C'est une des influences majeures de notre musique.

Mathieu: le talent des différents membres du groupe nous permet d'explorer et expérimenter des tas de choses. Nous avons essayé beaucoup de domaines, jouer à même le sol en face des gens, chez les gens, dans la rue... ce sont des expériences très nobles. Terre Neuve collective me met a poil face au public. Que ça soit un concert dans un jardin ou dans la rue, tu es face aux gens. Si ces gens n'aiment pas ce que tu fais, tu le ressens de suite et c'est dur à gérer
Après, arranger un show acoustique pour Psykup demanderait énormément de travail et de préparation, je ne suis pas sur que l'on ait envie de faire ca pour le moment.

Julien: il y a eu un cd et pourquoi pas en refaire un. On est très ouverts a ca et on le fait avec plaisir. La ou Cannibal corpse ne peut pas le faire (et j'adore Cannibal Corpse), nous on peut le faire alors autant en profiter!

Mathieu: c'est une question que je pose et que je pose a tous tes auditeurs, on pourrait même faire un sondage, est-ce que ca intéresserait les gens ou attendent-ils uniquement que Julien fasse tourner ses tresses et qu'ils me voient péter un plomb en gueulant partout sur scène?

Julien: Il faut également faire attention à ce que tu fais. Quand Alice In Chains a sortit son unplugged, les gens ne se sont pas aperçu de la richesse de l'album et ils ont prouvé leur polyvalence et leur maîtrise musicale. Ils ont fait des choix de monceaux pas évidents et ils ont pondus un des plus beaux albums qui existe.
La force de l'acoustique, comme certains de nos projets, est que tu te retrouve a poil fasse aux gens. Tu n'as pas un mur de guitares saturées derrière lequel te cacher. C'est facile d'être sur scène, de lever le poing et faire gueuler plusieurs centaines de personnes. N'importe qui peut le faire. Mais pas en acoustique.

Mathieu: la réaction du public sur des choses calmes peut être très dure. Tu ne sais pas comment ils vont réagir. Alors que sur une grosse scène comme aujourd'hui c'est simple de mettre le poing et faire gueuler les gens.
Mais oui, rejouer et recomposer en acoustique n'est pas exclu. On verra.

Julien: avec Psykup tout est possible. C'est ça que l'on aime particulièrement. Oui voila, pour résumer, tout est possible.

Mathieu: sauf un album de Ska.

Julien: et encore on serait capable juste pour se marrer.

Dernière question: quel(s) est(sont) le(s) groupe(s) qui attire(nt) vote attention sur la programmation du Motocultor 2015?

Mathieu: ju attention bordel, les chips!

Julien: moi j'aurais aimé voir les fameux Solstafir. Tout le monde m'en parle et j'ai vaguement écouté. Y a Opeth que j'aurais aimé revoir, que j'aime énormément. Etant fan de hardcore, y a Sick Of It All et Madball que j'aurais aussi aimé revoir.

Mathieu: y a les copains d'ultra vomit. Ces gars sont géniaux et ont eu les couilles de sortir leur album. Je n'accepte pas qu'on ai pu cracher sur ce groupe. Ils jouent bien, ils sont sincères et ce sont des bons gars. Pareil pour Andreas et Nicolas, qui seront d'ailleurs présents dans le prochain clip de Rufus avec le singe batteur.

Julien: on aime beaucoup les gars d'ultra vomit. On avait fait une date avec eux et Manimal.

Mathieu: rien à voir avec du metal mais ce soir il y a le groupe russe Little big avec des nains sur scène. C'est ce soir, a 1h30, on sera hélas plus là mais j'aurais aimé les voir.
J'aurais envie d'être saoul et de danser devant eux, c'est complètement taré.

Julien: en parlant de nain j'ai revu des forts boyard récemment avec un oeil d'aujourd'hui. Je suis très étonné qu'il n'y ait pas des associations de défense des nains qui les attaque. C'est ultra raciste envers les nains. Blagues lourdes, foutage de gueule et en plus ils n'ont jamais droit a la parole. Ca m'a vraiment dérangé d'autant plus que j'adorais l'émission étant petit.

Merci les gars d'avoir répondu a mes questions et a bientôt.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
221

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE