Interview

LAMIRÃL

L'interview du premier concert, entre découverte de l'autre, vannes foireuses et tirs sur l'ambulance.


Mercredi 14 mars 2018

Depuis quelques semaines, on vous parle beaucoup de Lamiràl
Lamiràl


Clique pour voir la fiche du groupe
. Il faut dire que le groupe est arrivé par surprise, en mode ''grosse artillerie'' tant dans l'avancée du projet (un EP enregistré, un autre en route, une tournée prévue, des concerts bookés en un claquement de doigt...) que dans la carte d'identité du groupe : JP Mottin (El Comer Ocho
El Comer Ocho


Clique pour voir la fiche du groupe
, Jesus Project
Jesus Project


Clique pour voir la fiche du groupe
, Volver
Volver


Clique pour voir la fiche du groupe
...) à la guitare, Gil Chevigné (Thot
Thot


Clique pour voir la fiche du groupe
, Helium Horse Fly
Helium Horse Fly


Clique pour voir la fiche du groupe
, The Waow
The Waow


Clique pour voir la fiche du groupe
...) à la batterie, Vincent Dessart (Lethvm
Lethvm


Clique pour voir la fiche du groupe
, Oldd Wvrms
Oldd Wvrms


Clique pour voir la fiche du groupe
...) au chant et Olivier ''Tino'' de Martino (Channel Zero
Channel Zero


Clique pour voir la fiche du groupe
, La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
...) à la basse. Ok.

En guise d'échauffement avant la release party de leur EP, ils ont prévu un tout petit concert au milieu de nulle part. A Morlanwelz pour être exact. C'est juste avant ce concert qu'on les a rencontrés, et qu'on a voulu contribuer à la cohésion du groupe à notre manière, à l'aide d'un petit jeu. Résultat garanti ? Pas sûr !



Le groupe avait commencé en tant que duo mais vous vous retrouvez maintenant à quatre. Qu’est-ce qui s’est passé ?

Gil : Dès le départ il était prévu que Tino fasse la basse en studio et JP devait faire les voix. Puis je me souviens avoir reçu un message qui disait « Je suis trop naze, ça va si on prend Vincent pour faire les voix ? » mais je crois que c’était déjà trop tard, les voix étaient déjà enregistrées. (rires) Puis j’ai reçu un autre message pour me dire « Tant qu’à être trois on va être quatre parce que Tino va aussi faire les concerts. »

JP : Oui, ça s’est décidé au moment où j’ai commencé à enregistrer les voix, c’était vraiment dégueulasse. Donc déjà comme ça en studio c’était dégueulasse, alors sur scène, en jouant de la guitare en même temps, ça aurait bien pire. Alors le truc le plus cool, c’est que j’ai téléphoné à Vincent à la fin de ma journée quand je me suis bien rendu compte que j’étais une grosse merde il devait être…

Vincent : Il devait être 17h !

JP : En tout cas il faisait déjà noir. J’étais avec Thomas l’Amiral à côté de moi dans la voiture et on cherchait à manger. Donc je lui ai demandé et il a tout de suite dit « oui »…

Gil : Et il a dit « en plus comme je compte quitter Lethvm
Lethvm


Clique pour voir la fiche du groupe
c’est bien! »

(rires)

JP : Et donc le lendemain à 13h il était en studio en train d’enregistrer. Le mec balèze quoi. Le niveau au-dessus. Tu vois, le haut niveau, bin il est au-dessus.

(rires)

Et concernant l’arrivée de Tino qui ne devait faire qu’enregistrer en studio ?

JP : Bin comme il a enregistré les basses en studio, je lui ai demandé « T’as pas envie de faire les live aussi? » et il m’a dit « J’ai pas tellement envie mais comme t’as mis un couteau sous ma gorge… » du coup il a dit oui quand même.

Tino : C’est pas vrai c’est pas vrai… j’ai dit oui, c’est tout !

JP : Genre « Tino tu fais les basses? »

Tino : Oui.

Gil : Et tu les fais quand, du coup ?

(rires)

JP : Quel petit merdeux !

Tino : Par contre je pense que le groupe va redevenir un trio… soit le batteur soit le bassiste va partir !

(rires)



Ce qui est clair aussi c’est que vous avez déjà chacun beaucoup de projets, comment arrivez-vous à mettre les priorités et caser encore ce nouveau projet en plus ?

JP : C’est pas compliqué. Moi déjà je n’ai plus aucun autre projet à part Lamiral. Les tattoos j’arrête, les conventions j’en ai plus rien à foutre c’est juste pour le pognon, Volver
Volver


Clique pour voir la fiche du groupe
ça fait quelques mois qu’on ne se voit plus trop, donc j’ai Lamiral
Lamiral


Clique pour voir la fiche du groupe
à fond. Et donc en fait, eux, ils n’ont plus le choix maintenant. Je suis devenu un peu Nicolas Sarkozy.

Vincent : Ou Nicolas Sirkis, pour le chant

(rires)

JP : On est en train de lier des amitiés avec Indochine, donc parle avec respect s’il te plait.

Et toi Tino comment tu fais ?

Tino : Je ne sais pas… je fais puis on voit !

JP : Les gens pensent à chaque fois qu’ils n’ont pas le temps de faire des trucs, mais il y a tout-à-fait moyen de faire 2, 3 4 groupes, du tattoo, des machins… moi je suis toujours vivant !

Donc c’est possible de combiner de multiples projets et de les faire vivre ? Pareil pour les autres ?

Gil : De mon côté, dans Thot
Thot


Clique pour voir la fiche du groupe
ils me remplacent pour le moment, vu qu’avec mon boulot je n’ai pas toujours la possibilité de faire les tournées, et qu’avec Helium Horse Fly
Helium Horse Fly


Clique pour voir la fiche du groupe
on attend depuis deux ans que l’album sorte… je n’ai pas beaucoup d’autres choses à faire pour le moment ! Ce sera plus compliqué pour aller au Canada… (se rend compte qu’il n’était peut-être pas censé en parler)

(moment de silence)

JP : D’ailleurs on peut annoncer qui est le batteur remplaçant ?

Gil : Ah bin je ne sais même pas moi, c’est qui ?

Vincent : Nicolas Chênu

JP : Batteur de The Link
The Link


Clique pour voir la fiche du groupe
!



Et le fait d’être encore sur un nouveau projet de redémarrer encore une fois à zéro, comment ça se vit, surtout pour toi Tino qui es dans un groupe qui a quand même relativement pas mal de succès, comment c’est de recommencer des petits concerts dans des petits cafés ?

Tino : Bin c’est surtout cool, c’est juste le fait de jouer qui est bien, que ce soit un petit café ou une énorme scène… pour moi il n’y a aucune différence, vraiment. C’est cool d’être avec des potes et simplement de jouer. Si je dois commencer à faire le malin « Ah non c’est dans un café donc je joue pas »...

(rires)

Tu ne serais pas le premier cas où le fait d’avoir fait des grandes scènes et d’avoir eu son nom en haut de l’affiche peut faire changer la mentalité…

Tino : Ouais enfin, on reste en Belgique aussi, je fais pas le Lollapalooza tous les ans non plus !

JP : Ah parce que tu préfères les petits cafés au Lollapalooza toi ?

Tino : Au moins, dans les petits cafés on peut voir le match de la Juventus !

Gil : Le truc qui est drôle aussi avec Jean Pierre Mottin t’as jamais l’impression que c’est un nouveau groupe vu qu’en trois semaines t’as déjà quinze dates et six propositions de tournée…

(rires )

… tes logos, dix clips en préparation…

JP : D’ailleurs le prochain clip ça va tuer !

C’est un morceau de l’EP ?

JP : C’est un morceau du split qu’on fait avec Oddism
Oddism


Clique pour voir la fiche du groupe
, pour lequel (parlant plus fort) je suis en train de difficilement essayer de booker des dates avec mon batteur !

(rires)



Pour la suite, j’ai un petit jeu. On va faire un blind test. Et comme vous avez tous pas mal de projets différents, ce sera sur base de projets auxquels vous avez participé.

JP : C’est pas compliqué. Si on sait pas ce que c’est, et que t’es trop vieux pour l’avoir vu en concert, c’est que c’est Sixty-Nine.

Sixty-Nine ça date de quand ça déjà ?

(rires)

Tino : C’était en 87, 88…

Gil : Quoi, tu avais vraiment un groupe en 87 ?

Tino… Bin oui !

Gil : Bordel j’avais un an ! Oh putain mais t’as quel âge toi ??

Tino : Oui.

(rires)

Ce qui est chouette, c’est que vous vous connaissez assez peu puisque vous êtes un jeune groupe, donc un des buts de ce blind-test c’est de faire « team building »…

JP : Aaaaaaaah heureusement que Shoot Me Again est là pour le team building !

Il n’y a que deux règles :

- Si c’est votre groupe, vous ne pouvez pas répondre.
- Le premier qui trouve le groupe en question a le droit de sortir une saloperie absolue sur le groupe en question sans que ça puisse lui être reproché par la suite.


(rires)

JP : Aaaahahah parfait !

Tino : N’oubliez pas que le guitariste de La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
est ici, il fait notre son…

JP : Oui, on peut dire du mal de La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
mais pas trop fort !



JP : InSickCure ?

(Au moins 30 secondes passent…)

Gil : Putain vous me connaissez si mal ?

Tino : Moi les trucs que tu fais je connais pas trop…

Gil : Oui toi ça m’étonne pas mais… (d’un air déçu en parlant de JP et Vincent) eux deux ??

JP : Ah c’est THOT
THOT


Clique pour voir la fiche du groupe
?

Gil : Ouais !

JP : Ah putain ouais c’est vraiment pourri !

(rires)

Ah c’était ça ta saloperie ?

JP : (mort de rire) Ah putain j’ai cru que c’était une espèce de neo metal tout dégueulasse ! Grégoire, si tu me lis, tu ne m’en voudras pas hein !

Le but est de faire du team building entre vous, les autres on s’en bat les couilles !

JP : Quoi, tu ne vas pas dire ce qu’on dit comme méchancetés sur les autres groupes ?

Si, évidemment, mais ce n’est pas grave si vous vous disputez avec, tant que vous ça vous rapproche !

(rires)



Gil : ça doit être Lethvm
Lethvm


Clique pour voir la fiche du groupe
non ?

Oui c’est effectivement Lethvm
Lethvm


Clique pour voir la fiche du groupe
!


Gil : Ah parce que je n’avais jamais entendu Lethvm
Lethvm


Clique pour voir la fiche du groupe
en fait…

Vincent : Ah même moi je n’avais pas reconnu (rires)

Gil : Je n’ai pas de saloperie à dire sur Lethvm
Lethvm


Clique pour voir la fiche du groupe
… (amorce une crise de panique, paralysé par sa gentillesse) je dirais juste que je ne comprends pas qu’il se soit barré de Oldd Wvrms
Oldd Wvrms


Clique pour voir la fiche du groupe
pour ça !

(rires)



JP : Channel Zero
Channel Zero


Clique pour voir la fiche du groupe
!

Donc, Jean Pierre !

JP : (embarrassé) Oh bin qu’est-ce que je peux dire sur Channel Zero
Channel Zero


Clique pour voir la fiche du groupe
? Ouais mais c’est un peu triste mais… je préférais l’ancien batteur !

(rires)

Gil : Et si moi je dis « moi pas » je passe pour un connard aussi d’ailleurs !

(rires)



Gil : El Comer Ocho
El Comer Ocho


Clique pour voir la fiche du groupe


JP : Yeah !

Gil : Bin écoute, la saloperie que je vais dire, c’est qu’il y a un des membres qui se souviendra toute sa vie de cette aventure !

(éclats de rires)

Gil : Chaque fois qu’il regarde son ventre en fait !

Tino : Quoi ??

JP : Après quatre jours que le groupe existait, je lui ai tatoué « El Comer Ocho
El Comer Ocho


Clique pour voir la fiche du groupe
 » sur le ventre. Avant le premier concert.

Vincent : Et il s’est fait virer lui ?

JP : Bien sûr qu’il s’est fait virer ! J’étais en train de le tatouer et je lui ai dit « C’est pas parce que tu te fais tatouer le logo El Comer Ocho
El Comer Ocho


Clique pour voir la fiche du groupe
sur le bide que je vais pas te virer hein ! »

Tino : Oh merde !

(rires)



JP : C’est The Waow
The Waow


Clique pour voir la fiche du groupe
! Dis, Tino tu vas trouver un truc toi ?

Tino : Ouais ouais ouais bien sûr ! Mais je connais pas vos trucs moi, ça m’intéresse pas !

Vincent : C’est marrant, j’ai écoute pour la première fois hier !

JP : Bin moi j’aimais vraiment bien ! Mais je trouve rien à redire, j’aimais vraiment bien, j’ai joué dedans en plus…

Gil : Quoi ??

JP : Tu n’étais même pas encore dedans, je n’ai fait que deux répètes. Je faisais les backing vocals.

(Tino quitte la table pour téléphoner)



JP rit

Gil : C'est de nouveau El Comer Ocho
El Comer Ocho


Clique pour voir la fiche du groupe
?

JP : Non...

Gil : M'enfin... je vois pas, surtout pour le style quoi !

(après près de deux minutes)

Gil : Ah c’est Negate
Negate


Clique pour voir la fiche du groupe
!

JP : Magnifique morceau !

Vincent : Notre batteur a tous les albums !

JP : De Negate
Negate


Clique pour voir la fiche du groupe
? Change de batteur !

La première période était bien ! Avec Saïd au chant.

JP : Là je suis bien d’accord ! Allez Gil, dis une saloperie !

Gil : Je n’en ai pas…

Lâche-toi Gil !

Gil : Ah, c’est le groupe où JP était mince ?

(rires)



JP : Sixty-Nine ?

Non ce n’est pas Sixty-Nine.

JP : Ah, La Muerte
La Muerte


Clique pour voir la fiche du groupe
!

Ouais exact ! Profite, Tino n’est pas là !

JP : Je préférais l’ancien bassiste !



JP : Oldd Wvrms
Oldd Wvrms


Clique pour voir la fiche du groupe
!

Vincent : Ouais !

JP : Le problème c’est que si on dit une saloperie sur Oldd Wvrms
Oldd Wvrms


Clique pour voir la fiche du groupe
on va vraiment avoir des emmerdes.

(rires)

Gil : Moi je ne dis rien. Mais j’ai une chanson bonus !



Do Or Die
Do Or Die


Clique pour voir la fiche du groupe
!

Gil : Mais je peux pas dire une saloperie, j’oserais pas ! Ah non c’est lui qui l’a trouvé (en pointant JP) ! Ah non, c’est moi qui l’ai passé, donc c’est qui ?

Ah merde c’est moi !

Gil : Vas-y dis une saloperie sur Do or Die
Do or Die


Clique pour voir la fiche du groupe
et t’es mort !

(rires)

Tino nous rejoint

OK le blind-test est terminé ! Dernière question pour tout le monde ! Imaginons que vous lanciez le groupe incognito, sans dévoiler votre identité ! Quel nom de scène trouveriez-vous pour votre voisin de gauche ?

JP (pour Vincent) : Blanche-Neige

(rires)

Vincent (pour Gil) : euh attends…

Gil : Attention, de cette réflexion va évoluer notre relation !

Vincent : Phoque !

JP : Fuck ?

Vincent : Non, Avec PH !

Gil (pour Tino) : …

C’est bien, ça va resserrer les liens, c’est intéressant !

Tino : Ils sont déjà bien serrés !

(rires)

Gil : Euh… écoute, je dirais « Désolé je suis en retard » parce que c’est ce que je l’entends dire depuis que je le connais, que ce soit au shop ou ici ! (rires)

Tino (pour JP ) : Jean-Poutine !

Bonne chance pour ce premier concert les mecs !

Tous : Merci !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
18
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE