Interview

DAITRO

Mardi 23 octobre 2007



1.Imaginez, on ne vous connaît pas encore ici...Alors comment faites-vous pour vous présenter? Histoire? Discographie? Ex-membre de? A quoi ressemble votre musique? Que voulez-vous dire à propos de DAITRO.

Julien : salut julien !! je suis julien et joue de la guitare et chante dans le groupe... comme d'hab, je réponds à l'interview, les autres se défilent toujours!
Nous sommes donc une bande de 5 copains, on habite à Lyon, sauf Aurel qui habite à Besançon. Le groupe existe depuis 2000 mais on était 4 à l'époque. Je chantais tout et on avait un autre bassiste, Thomas. Puis un jour on a décidé d'avoir un chanteur à proprement parler et Louib, lors d'un concert avec son autre groupe Mihai Edrisch
Mihai Edrisch


Clique pour voir la fiche du groupe
avait rencontré Aurel qui venait juste de quitter Gantz
Gantz


Clique pour voir la fiche du groupe
. Du coup on a proposé à Aurel de venir et il est tout de suite venu et ça s'est super bien passé! Juste après, Thomas est parti et comme on partait en tournée 3 mois après, Gwen, notre pote de longue date qui jouait de la guitare dans Simfela à l'époque s'est proposé pour dépanner à la basse pour la tournée. Pendant la tournée, il s'est passé un truc, on s'est senti hyper bien, un truc fort se dégageait avec nous 5 du coup, rester ensemble nous est apparu comme une évidence et Gwen est resté. Musicalement, on se sent proche de groupes comme Yage
Yage
Clique pour voir la fiche du groupe
, 12 Hour Turn
12 Hour Turn
Clique pour voir la fiche du groupe
, Breach
Breach
Clique pour voir la fiche du groupe
, Lisabo et puis plein d'autres trucs mais ce sont vraiment les groupes qui nous inspirent le plus. Dans la démarche, on aime faire les choses nous même comme booker nos tournées, nos concerts, faire nos pochettes et aussi en faire profiter d'autres groupes dont on se sent proche en organisant des concerts à Lyon, en sortant leurs disques à l'époque où Alchimia existait.
On peut dire qu'on se sent très attaché à une démarche Do It Yourself, on ne cherche pas à gagner de l'argent avec notre musique et on est aussi très attaché aux idées que le punk hardcore véhicule à travers la musique... donc le groupe est un peu la synthèse de tout ça... de la passion pour de la musique sincère dans un réseau de gens pensant et oeuvrant pour remettre en cause les normes et les dogmes issus de nos sociétés occidentales. C'était vachement long comme première réponse, je suis désolé !


2.Bon, depuis le temps que vous existez, des disques à vous sont sortis en Asie et aux USA. Vous avez été tourner au Japon... Bientôt aux USA. Mais quand est-ce que que vous venez nous titiller les oreilles en Belgique? Pays sommes tout plus proche que le Japon...

J: la Belgique ??? aaaah si, le pays de Jean Marie Pfaff et d'Enzo Scifo !!! Sérieusement ouais c'est vrai on est jamais venu jouer en Belgique, ça craint mais faut nous comprendre, vous nous faites peur avec votre accent bizarre et tout ce qu'on dit sur vous dans nos meilleures blagues... on vous redoute, on ne sait pas à quoi s'attendre !!! ouais nan, sérieusement, on va venir faire 2/3 concerts cet automne ou cet hiver chez vous, mais cette fois on va pas se dégonfler, ça fait partie de nos plans !

3.DAITRO vient de sortir un disque avec AMPERE
AMPERE


Clique pour voir la fiche du groupe
. Qu'est-ce que cela vous fait de sortir un disque avec ce groupe que beaucoup connaissent comme les « ex-ORCHID »? Comment tout cela s'est fait?


J : bin au début, t'y penses... mais quand tu fais un split avec un groupe, le disque est juste la partie visible de l'iceberg, il y a des tonnes d'autres choses plus intimes en dessous de tout ça comme les correspondances abondantes, les échanges, les concerts, les tournées en commun qui prennent le dessus et qui rendent le côté 'ex-machin sur tel label' anecdotique et vraiment secondaire. La rencontre s'est faite par Seb/Purepainsugar avec qui on parlait de faire un split après l'album... Au début la première idée était Kaospilot
Kaospilot


Clique pour voir la fiche du groupe
mais c'était une période bizarre pour eux et ils ne pensaient pas avoir de morceaux prêts, puis finalement Seb était en contact avec Will et on s'est dit que Ampere
Ampere


Clique pour voir la fiche du groupe
serait bien mortel, le feeling était cool et leur 10" nous avait tous mis une bonne calotte. Alors Seb leur a proposé, comme ils-elle ne nous connaissaient pas, on s'est écrit et ça l'a fait, on a pris le temps, rien n'a été précipité. C'est la première fois qu'un des splits se passait de cette façon, d'habitude c'est plus la rencontre 'en vrai' qui donne lieu à une idée de disque commun mais là ça a été l'inverse et c'est aussi une chouette rencontre et en est vraiment impatient de partir avec eux 3 semaines. Les concerts en commun de l'an dernier pendant leur tournée européenne étaient mortels, on s'est hyper bien entendu, vraiment détente quoi, sans le truc du 'merde, on fait un disque avec eux, il FAUT que ce soit cool entre nous et qu'on soit pote'. Ce sont des gens qui se prennent pas la tête de toute façon, qui sont simples et humbles et qui dégagent beaucoup de sincérité et d'intégrité.




4.Quand on a réussis avec son groupe à sortir des disques avec des groupes terribles (RAEIN
RAEIN
Clique pour voir la fiche du groupe
, AMPERE
AMPERE


Clique pour voir la fiche du groupe
, etc) et devenir soit même un groupe presque mythique... Tourner dans le monde entier, rencontrer plein de gens... Il y'a sûrement des souvenirs qui restent. Certains plus forts que d'autres? Des bons, et des mauvais...Qu'est-ce qui a été le plus fort pour vous avec DAITRO?


J : Le groupe reste le meilleur vecteur pour nous connaître nous même déjà... tourner, répéter, préparer des disques, des tournées, enregistrer c'est hyper intense d'un point de vue relationnel et on essaie toujours de pousser l'écoute de l'autre, l'adaptation, la compréhension, l'échange à leurs extrêmes. On ne s'est jamais engueulé sérieusement, chaque problème auquel on a été confronté on l'a résolu dans l'échange et l'écoute de l'autre. Il y a une profonde amitié entre nous et un vrai plaisir partagé d'être ensemble, on est ensemble parce qu'on est des potes, pas parce qu'on est un groupe... Je pense que le degré d'échange qu'on a pu se créer entre nous 5 est à mes yeux une des plus belles choses qu'on ai accompli, bien au delà des disques et des concerts. Pour moi le groupe est une aventure avant tout humaine, et pas carriériste, c'est pour ça qu'on tient à rester dans le milieu DIY, parce que c'est dans ce milieu qu'on s'épanouit le plus, même s'il a ses points faibles, comme tout. Tourner loin de chez soi est une expérience incroyable, c'est très satisfaisant de se dire qu'un projet qu'on mène sans que rien nous ai été mis tout cuit dans le bec nous ai permis de voyager aussi loin et nous a amené à rencontrer des personnes extraordinaires qui ont fait changer notre façon de voir le monde et les autres... Bon bien sûr il y a aussi des choses plus concrètes liées aux concerts, aux tournées, des situations à la con, tout ça... Je pense à notre arrivée en République serbe de Bosnie où tu sens que la réalité des gens là-bas est à mille lieux de la tienne, les crises de fou-rire au Danemark avec Thrash pour des sombres histoires de patates, rater puis prendre le ferry, prendre l'avion pour la première fois à Roissy avec ta guitare pour aller faire des concerts, les paysages en Suède et en Islande, arriver à Tokyo et comprendre rien à rien et faire un concert après 48h sans sommeil, être payé 5 euros pour Takaru et nous dans une campagne qui sentait pas la misère en Allemagne, les pizzas en Italie avec les Sed Non Satiata
Sed Non Satiata
Clique pour voir la fiche du groupe
, avoir vraiment envie de rentrer chez soi à Leeds, croire pendant 2 heures que toute la thune de la tournée était perdue alors qu'Aurel était assis dessus, rencontrer par hasard des élèves à Gwen à Kyoto par le pur fruit du hasard, jouer devant vraiment beaucoup de monde à St Feliu, recevoir nos premiers 45t, les premiers concerts avec Mihai Edrisch
Mihai Edrisch


Clique pour voir la fiche du groupe
et Simfela dans le van Volkswagen blindé de matos, l'intervention orale de Yoshi (Killie
Killie
Clique pour voir la fiche du groupe
) à Yokosuka sur la présence des GI américains dans la ville pendant le concert, aller donner un disque à Thurston Moore chez lui de la main à la main à Northampton, se baigner dans le blue lagoon en Islande, survoler Manathan, voir une aurore boréale... ce genre de trucs... et plein d'autres encore qui resteront gravé dans ma mémoire pour encore un bon bout de temps je pense !

5.Suite à la question précédente, je pense à ceci. La France semble être dans un gros Boum screamo au niveau de sa scène hardcore. Avec son son particulier. Ce boum est inévitablement accompagné de mauvaises choses. Comment voyez-vous cela avec DAITRO, vous qui venez d'une région qui voit et a vu une tonne de bons groupes sortir du terroir (MIHAI EDRISCH
MIHAI EDRISCH


Clique pour voir la fiche du groupe
, CELESTE
CELESTE


Clique pour voir la fiche du groupe
, SIMFELA, OVERMARS
OVERMARS
Clique pour voir la fiche du groupe
, THE SONS OF SATURN
THE SONS OF SATURN
Clique pour voir la fiche du groupe
, etc).


J : bin en toute franchise moi ça me fatigue le screamo... Je sais même pas exactement ce que les gens appelle le screamo en plus et avec Daitro on ne s'en sent pas vraiment proche. C'est un truc sur lesquels les gens peuvent clapper des mains c'est ça ? Avec une batterie qui en met pas une dedans, des riffs mélodique en trémolo, des arpèges en son clair et un chanteur de dos... ? Hahaha !!! mais j'ai pas vraiment d'avis dessus en fait, juste c'est pas le style de musique qui m'excite le plus, tout ce que je demande à la rigueur c'est que ce soit bien fait mais c'est rarement le cas alors je suis jamais trop dedans... Ensuite il y a des groupes qui pour moi sortent vraiment du lot aujourd'hui et que j'adore mais ce sont plus des groupes que je qualifierais plus comme 'emo', genre Amanda Woodward
Amanda Woodward


Clique pour voir la fiche du groupe
, Sed Non Satiata
Sed Non Satiata
Clique pour voir la fiche du groupe
, Hyacinth
Hyacinth


Clique pour voir la fiche du groupe
, Aussitôt Mort
Aussitôt Mort


Clique pour voir la fiche du groupe
... ouais ceux-là sont vraiment balèzes et je les aime vraiment beaucoup!!!

6.La France a toujours eu, vu de l'extérieur, un coté socialement très engagé. Une Gauche forte et active...l'histoire se fait, les choses stagne, mai 68 a sombré, et Sarkozy a gagné les élections. Soit! La scène française a toujours eu un coté également fort engagé, fort DIY. Avec des groupes «engagés », des labels à l'éthique marquée. Comment DAITRO se situe dans tout cela? Comment voyez-vous les choses?

J : une gauche forte et active !!!??? ce mythe est définitivement mort, il n'y a plus d'idéal socialiste en France, c'est fini ! Je ne sais pas si le côté 'engagé' des groupes DIY français soit toujours une réalité non plus, enfin en tout cas, ce n'est pas la majorité. De notre côté c'est assez étrange puisqu'on ne prétend pas défendre corps et âmes le drapeau noir mais il y a des convergences. On a des affinités avec les milieux libertaires c'est sûr mais on ne milite pas, on ne participe en rien à quelconque propagande anarchiste, ni à des actions politiques donc on reste à notre place... On essaie juste de ne pas prétendre être ce qu'on n'est pas ou dire des choses qu'on ne ferait pas. En gros, participer au milieu punk-hardcore ne fait pas de nous des militants et je crois que beaucoup de gens fantasment là-dessus et surestiment leur engagement politique juste parce qu'ils ou elles écrivent des trucs dans leurs disques ou dans leurs zines. Pour nous, notre vision du punk est avant tout une contre-culture radicale motivée par des fonds 'conscients' ou 'éthiques' qu'il est toujours bon de pousser plus loin mais je préfère rester humble pour pas fantasmer la portée de nos actions... Ceci dit on participe et organise des concerts de soutien ici et certains de nos disques ont été ou seront en benefits aussi à des trucs locaux donc on a aussi cette volonté de rendre notre groupe 'utile' et de le faire aller dans le sens de nos sensibilités politiques quand on en a l'envie et l'occasion...



7.Une fois revenu d'une tournée aux USA, comment pensez-vous que le retour au train train quotidien se passera? Peut-être que votre vision des choses, du pays, des gens, de vos relations seront différentes? Peut-être était-ce déjà pareil quand vous êtes revenu de votre tournée des îles anglaise et japonaise. Confronté à d'autres cultures, sa vision du monde peut être parfois modifiée...

J : bin on en revient juste justement et pour ma part ça se passe pas mal puisque j'attaque un nouveau boulot fin septembre seulement; j'ai donc un mois de vacances... Je me suis senti un peu perdu évidemment mais je suis parti en vacance avec ma copine pour quelque jours du coup c'était parfait ! On nous a beaucoup parlé des US, que ça allait être ceci et cela, que machin, que trucs et on en revient qu'avec des fabuleux souvenirs avec des gens intéressés, intéressants, ouverts, créatifs, curieux, avec la volonté de bien faire et on s'y est senti hyper bien accueilli, surtout en tant que groupe étranger. C'est surtout se confronter à d'autres quotidiens qui me fait changer car la culture d'un pays, quand on est en tournée on la survole vite fait... et encore. J'aime bien savoir comment les gens vivent leur quotidien, le rapport qu'ils ou elles ont avec leurs environnements, leur pays, leur langue, c'est très intéressant et ça permet de partager avec la nôtre, de relativiser, de comprendre... Toutes les
tournées m'ont marquées, notre réseau est tellement humble et petit qu'on est obligé d'être dans le quotidien des gens et je trouve ça beaucoup plus enrichissant que des chambres d'hôtels et des pass backstage si tu vois ce que je veux dire...


8.On aurait parfois tendance à croire, que des gens jouant du screamo n'écoute que du screamo... Ce n'est sûrement pas vrais, donc voici la bête question suivante : qu'écoutez-vous le plus en ce moment? Et plus difficile : quel est le disque qui vous a le plus marqué de votre vie!

J: bin comme je disais au dessus, j'en peux plus du screamo... Il y a toujours les premiers groupes de ce style que j'ai découvert que je réécoute avec toujours autant de plaisir...Sinon Off Minor
Off Minor
Clique pour voir la fiche du groupe
, Tiny Hawks, Birthday Boys, Kidcrash
Kidcrash
Clique pour voir la fiche du groupe
, Ampere
Ampere


Clique pour voir la fiche du groupe
sont les groupes 'actuels' qui m'excitent encore dans ce style. Sinon j'écoute toujours beaucoup de punk rock et d'émo en général... en ce moment, j'écoute 'Is This Real' de Wipers, le nouveau 7" de Bayonettes, les morceaux de Sed Non Satiata
Sed Non Satiata
Clique pour voir la fiche du groupe
pour le split, les Saints, 'Tranzophobia' de Mega City Four, tout de Hot Snakes
Hot Snakes


Clique pour voir la fiche du groupe
, 'Pink Flag' de Wire
Wire


Clique pour voir la fiche du groupe
et puis depuis 3/4 jours, je sais pas ce qui me prend mais je me réécoute les vieux L7 et Babes In Toyland et c'est vraiment toujours aussi excellent !
Le disque qui l'a le plus marqué ?? ouh punaise, c'est le genre de questions que je préfère poser que répondre... celui qui m'a donné envie de faire de la musique c'est Mellon Collie des Smashing Pumpkins
Smashing Pumpkins


Clique pour voir la fiche du groupe
en tout cas mais il faudrait que j'en trouve un plus politiquement correct quand même... disons... je sais pas, j'arrive pas à choisir genre 'perfect progress, perfect destruction' de 12 Hour Turn
12 Hour Turn
Clique pour voir la fiche du groupe
, 'All the footprints...' d'Envy
Envy


Clique pour voir la fiche du groupe
et 'Anders Leben' de Yage
Yage
Clique pour voir la fiche du groupe
... mais vraiment c'est une question à la con julien, je suis sûr que j'aurais répondu un truc complètement différent si je répondais demain !!

9.Mise à part la musique que j'adore, je voulais dire que les textes de DAITRO sont superbes. Vraiment. Mais ceci me vient en tête : comment faire pour garder une certaine cohérence d'écriture aux niveau des paroles et de la poésie après autant de temps. L'esprit, le ressentis de la vie peut évoluer avec les mois, les années...

J : hey cool, merci pour les compliments sur les textes ! De la poésie ??? ça ça doit venir d'Aurel parce que le dernier bouquin de poésie que j'ai lû ça doit remonter aux Fleurs du Mal quand je passais mon bac de français... haha ! Aurel aime bien tout ça en tout cas et ça l'inspire pas mal je pense. Mes inspirations sont beaucoup moins littéraires en tout cas héhé (ouais, c'est soit Aurel, soit moi qui écrivons les textes). C'est sûr que les ressentis et les expériences évoluent et c'est pour ça que j'assume plus trop certains textes d'ailleurs mais bon, ça fait aussi partie de l'histoire du groupe... moi j'y vois pas trop de cohérence justement, peut être parce que je suis trop dedans aussi. enfin tout ça pour dire que si tu le vois ainsi, c'est pas vraiment fait exprès finalement... mais maintenant j'ai quand même l'impression que ça part moins dans tous les sens, du moins qu'on se focalise sur des choses plus précises et plus concrètes avec Aurel parce qu'on a envie de prendre le temps d'en parler entre les morceaux ou alors après le concert, etc...



10.Que pensez-vous de la séparation en sous-scènes parfois excessives dans la scène hardcore. J'aime comme l'impression que la plupart des kids qui rentrent dans le hardcore ne savent même pas que des groupes comme Gorilla Biscuits
Gorilla Biscuits


Clique pour voir la fiche du groupe
, Minor Threat
Minor Threat
Clique pour voir la fiche du groupe
, Black Flag
Black Flag


Clique pour voir la fiche du groupe
, Negative Approach
Negative Approach


Clique pour voir la fiche du groupe
et autres groupes ont créés l'histoire du hardcore. Je pense qu'il peut être important de pousser sa découverte d'une scène que l'on aime à plus que les groupes actuels...savoir d'où cela vient. Qu'en pensez-vous?


J : ouais c'est sûr mais c'est pas une obligation non plus... il y a des gens qui ont un rapport hyper viscéral à la musique, qui ne connaissent pas les 7" obscurs de DisMachin, qui ne lisent pas de zines, qui ne vont pas sur internet et qui ont une approche et une vision du punk et du hardcore vraiment intéressante grâce à leurs expériences et leurs rencontres. Ensuite les histoires de sous-scènes excessives, c'est comme quand t'as 18 ans, tu crois être un grand alors tu renies tout ce que tu aimais quand t'avais 16 ans, pour avoir l'air grand et irréprochable. Dans le punk c'est pareil parce que tout le monde est un éternel enfant qui se prend pour un adulte parce qu'il ou elle a lu Debord et le manifeste de la RAF. Plus sérieusement, la déconnexion entre les vieux groupes et les groupes récents vient à mon avis du fait que maintenant, à cause d'internet où tout est accessible partout et tout le temps, certains se servent comme dans un frigo et la substance du punk est zapée... Maintenant, tu peux écouter des groupes DIY par hasard, grâce à internet alors qu'il y a 15 ans, tu ne rentrais pas dans la scène par hasard justement... C'est à mon avis une des grandes différences qui fait que tout devient plus compliqué à décoder.

11.Le hardcore a également une histoire graphique, et une histoire de « zines » liéé à son histoire musicale. Est-ce qu'il y'a des artistes, et graphistes qui vous ont marqués. Des zines qui vous ont touchés ou apportés certaines choses, ou réflexions sur ce microcosme musical?

J : je suis complètement d'accord avec toi !!! graphiquement le punk et le hardcore sont hyper riches et plein d'idées lumineuses issues de personnes peu ou pas qualifiées dans le domaine, c'est ce que j'adore et ça m'impressionne beaucoup ! Récemment j'ai bien bloqué sur les mises en page de l'ami Jub / Heartbeats, tout comme les Ratcharge d'Alex... ils sont vraiment balèzes ! Steak Mountain est pour moi une source d'inspiration intarissable aussi... A Lyon, on a aussi un affichiste légendaire qui s'appelle Nabil et qui m'a toujours inspiré pour faire mes affiches, pour moi ses affiches font partie du paysage urbain et populaire, il est vraiment talentueux et il organise des concerts punk/hxc ici depuis une bonne dizaine d'années! Sinon j'ai du mal à retenir les noms de graphistes 'punk' alors je vais pas en citer beaucoup. Des zines qui m'ont apporté des reflexions ? Bof, pas des masses... peut être Heartbeat justement...
et Punx Against Blogs de Jeff aussi haha !!! mais je lis pas trop de zines en fait, je me limite aux MRR, Heartattack/GiveMeBack et les zines des copains/copines...

12.Généralement les Belges en savent plus sur la scène française que les Français sur la scène belge... Pëtit test hehe. Que connaissez-vous comme groupes, labels, zines belges?

J : ah ouais les belges, vous avez plein de bons trucs chez vous !! Le H8000, Conspiracy booking, le gros label de Vegan Straight Edge avec leurs groupes chrétiens et ProLife, haha, tout ça dans un pays aussi petit, respect quand même !!! Bon, en zine, comme je disais au dessus, je suis nul et je peux pas dire que j'ai vraiment bloqué sur un groupe belge récemment non plus... Sinon je me rappelle quand j'étais jeune de Quetzal et Rubish Heap... Visions Of War sont cool aussi... sinon, à part Heart On Fire, Mashnote, franchement je suis un peu à la rue, désolé...



13.Plus facile, quels sont les groupes de chez vous que vous nous conseilleriez?

J : en ce moment il y a de supers bons groupes de punk rock à Lyon ! Mon préféré toute catégorie, c'est sans hésiter LEXOMYL ! Du bon punk rock à l'école danoise et avec des vieilles influences punk rock français et c'est hyper bien. LOST BOYS
LOST BOYS
Clique pour voir la fiche du groupe
sont bien cool aussi mais plus hardcore 80 genre Circle Jerks, Adolescents
Adolescents


Clique pour voir la fiche du groupe
, plus 'west coast' tu vois... PASSION ARMÉE sont excellent aussi, c'est hyper cold wave, hyper glacial, la bande son parfait de l'Insoleuse (le dernier squat de Lyon dans lequel il y a eu plein de trucs - des concerts, un bout du fest deshibernation, des activités participatives, cuisine végétarienne etc...). BLACK SUMMER TIME sont bien cool aussi, de l'emopunkrock super bien foutu. J'aime aussi bien KIRUNA
KIRUNA
Clique pour voir la fiche du groupe
, c'est un groupe un peu hybride à l'école Touch&Go, grosse basse façon Jesus Lizard
Jesus Lizard
Clique pour voir la fiche du groupe
etc... Sinon je suis toujours aussi fan de SOCRATES
SOCRATES
Clique pour voir la fiche du groupe
, CLARAxCLARA, ça me met de bonne humeur !! Pour ceux et celles qui aiment les trucs plus métalliques, plus lourds, il y a toujours CELESTE
CELESTE


Clique pour voir la fiche du groupe
et LLORAH
LLORAH
Clique pour voir la fiche du groupe
et bien sûr OVERMARS
OVERMARS
Clique pour voir la fiche du groupe
!!!

14.J'ai remarqué une chose depuis les années que je traîne mon cul dans les concert hardcore DIY... C'est que les groupes qui parlent « trop » entre les morceaux aux concerts ne sont pas toujours appréciés (ça fait trop revendicateur peut-être). Que pensez-vous de cela? Parlez-vous entre vos morceaux avec le public? De mon coté ce genre de discussion a pu amener la réflexion sur certaines choses (je pense à des groupes comme CATHARSIS
CATHARSIS
Clique pour voir la fiche du groupe
et ZEGOTA
ZEGOTA
Clique pour voir la fiche du groupe
et leurs discours lors de leurs concerts).


J: bin le fait que les groupes parlent entre les morceaux de leurs textes, de leurs impressions sur certaines choses c'est pour moi ce qui fait une des particularités du punk parce qu'il y a cette démarche de rendre sa musique interactive, communicative ou consciente et de ne pas la limiter au simple aspect musical. Ensuite toute proportions gardées, ça dépend aussi de quoi le groupe va parler et surtout comment il va le faire... J'aime pas les slogans, les discours rabâchés, j'aime juste la sincérité et l'humilité. J'ai vu des groupes parler de leurs journées, de leurs vies et de leur différences être 15 fois plus intéressants qu'un énième groupe lambda prêcher sur les méfaits du capitalisme... et inversement donc y a pas de sujets clés à mes yeux. Ce qui fait la valeur du message c'est la sincérité justement, le coeur qu'on y met et il n'y a pas vraiment de règle, tout dépend du moment, du lieu, de l'ambiance... je considère pas les discours entre les morceaux dans la scène comme une fin en
soin ou un truc primordial, enfin en tout cas avec Daitro, on essaie de jauger par rapport à ces conditions ce qu'on dit, quand et surtout comment. On le fait de plus en plus en tout cas mais on essaie de le faire de telle sorte que ce qu'on dise soit des introductions qu'on pourra développer après le concert si des gens en ont envie...

15.Voilà, je vous laisse en paix maintenant, et j'espère sincèrement pouvoir vous voir jouer un jour en live. Voire même vous faire jouer à Liège. Histoire de se rencontrer. D'ailleurs votre batteur est déjà venu chez nous avec MIHAI EDRISCH
MIHAI EDRISCH


Clique pour voir la fiche du groupe
en son temps. Le dernier mot est à vous...et merci pour cette interview.


J : promis on vient en Belgique avant la fin de l'année ou début d'année prochaine... Louib veut revenir à Liège justement donc let's do it ! Merci pour l'interview, bonne continuation avec le label en tout cas et merci beaucoup pour l'interview, c'est toujours très chouette et on est très flatté de l'attention que les gens nous portent ! Bon courage aussi avec ton nouveau bébé et félicitations par la même occasion !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Julien
Co-créateur du site web avec Erik, rapidement rejoint par d'autres joyeux camarades mélomanes. Autres activités musicales? Ex-label boss de Hea...
Co-créateur du site web avec Erik, rapidement rejoint par d'autres joyeux camarades mélomanes. Autres activités musicales? Ex-label boss de Heart On Fire Records, mais aussi ancien gestionnaire d'une distro (VPC, etc) et ancien organisateur de concerts. J'ai également écrit par le passé un fanzine papier du nom de "My Dreams..." et d'autr...
Co-créateur du site web avec Erik, rapidement rejoint par d'autres joyeux camarades mélomanes. Autres activités musicales? Ex-label boss de Heart On Fire Records, mais aussi ancien gestionnaire d'une distro (VPC, etc) et ancien organisateur de concerts. J'ai également écrit par le passé un fanzine papier du nom de "My Dreams..." et d'autres petites newsletters. Blog : Matériel photo : Depuis peu un CANON EOS 350 D et avantç a, jusque mars 20...
Co-créateur du site web avec Erik, rapidement rejoint par d'autres joyeux camarades mélomanes. Autres activités musicales? Ex-label boss de Heart On Fire Records, mais aussi ancien gestionnaire d'une distro (VPC, etc) et ancien organisateur de concerts. J'ai également écrit par le passé un fanzine papier du nom de "My Dreams..." et d'autres petites newsletters. Blog : Matériel photo : Depuis peu un CANON EOS 350 D et avantç a, jusque mars 2006 un CANON EOS 300 argentique (avec un bon vieux scanner ensuite) !! Les droits s...
Co-créateur du site web avec Erik, rapidement rejoint par d'autres joyeux camarades mélomanes. Autres activités musicales? Ex-label boss de Heart On Fire Records, mais aussi ancien gestionnaire d'une distro (VPC, etc) et ancien organisateur de concerts. J'ai également écrit par le passé un fanzine papier du nom de "My Dreams..." et d'autres petites newsletters. Blog : Matériel photo : Depuis peu un CANON EOS 350 D et avantç a, jusque mars 2006 un CANON EOS 300 argentique (avec un bon vieux scanner ensuite) !! Les droits sur les photos : Pour plus d'infos : ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE