Interview

RESISTANCE

Lundi 3 mai 2010

Pourrait-on commencer par une petite présentation et biographie du groupe ?

Le groupe est composé de Xerus au chant, Oli et Richard à la guitare, Ben à la basse et Jonas à la batterie.
Resitance s’est formé en 2004, a sorti 1 demo en 2004 ( unknown fear ) et 3 full cds :
Trauma – 2006 sur apache productions
2 sides of a modern world – 2008 sur Alveran records
Lords of torment – 2010 sur Gsr Music



Vous avez un nouveau batteur. Jonas Sanders qui joue également dans DARK SENSATION. Comment s’est passé son intégration ? Qu’a-t-il apporté de nouveau au groupe ?

Jonas nous a apporté l’équilibre qui manquait au groupe jusque là. Son remarquable jeu de batterie nous a également permis de pouvoir créer la musique qui nous convenait le mieux et cela nous a poussé vers la haut. Le résultat est notre nouvel album Lords of Torment.



Votre nouvel album, Lords Of Torment est sorti. Une fois encore vous avez décidé de travailler avec Xavier Carion, l’ancien guitariste de CHANNEL ZERO. Qu’est-ce qui vous plait dans son travail ?

Tout d’abord Xavier est un peu considéré comme le 6è membre de Resistance. Au fil du temps il est devenu un ami. Son travail dans l’enregistrement de l’album est remarquable. Il ne passe à côté de rien du tout. En tant que producteur il nous pousse dans nos retranchements afin que l’on sorte le meilleur de nous-mêmes. Nous nous sentons comme chez nous aux Jonathas Studios.
Par contre cette fois nous avons décidé de donner le mix et le master a l’incroyable J-F Dagenais de Kataklysm. Nous étions très impressionnés de son travail avec son propre groupe ainsi qu’avec Depsised Icon.
Cette union du son américain et européen donne à cet album une couleur unique je pense.





Vous êtes passés de Alveran Records (Two Sides Of A Modern World) à GSR Music (Lords Of Torment). Pour quelle(s) raison(s) ?

Notre contrat arrivait à terme avec Alveran. Et nous n’étions pas très satisfaits de notre collaboration. Gsr music est un label qui nous a toujours plu. Nous nous sentons très bien chez eux et nous poussent au mieux.



Etape par étape, vous gagnez la reconnaissance de la scène Deathcore et vous vous imposez aujourd’hui dans l’institution belge. Vous étiez à la Boutik Rock de la Communauté Française. RESISTANCE se fait un nom au-delà de nos frontières également. Cela veut-il dire que RESISTANCE nourrit maintenant ses musiciens ?

Non, il faut être réaliste nous n’en sommes pas encore arrivés à ce point. Mais nous aimerions ( rires ) . Le fait de s’être donné la chance de tourner avec Sepultura et All Shall Perish en 2009 et Kataklysm, Belphegor, Darkest Hour en 2010 nous installe tout doucement en Europe mais le chemin est encore long. Nous avons une stature en Belgique maintenant c’est certain et le gens ne nous cataloguent plus Deathcore mais tout simplement metal extrême.
Quant à notre prestation à la Boutik Rock, elle était très intéressante car nous a permis de faire découvrir notre style de musique, le metal, à un public totalement nouveau, n’évoluant pas dans ce style.



Quand on vous voit en concert et qu’on observe un peu les attitudes ou les gimmicks de chacun (les détails trahissent), on a le sentiment que RESISTANCE est composé de membres qui, musicalement, ont des goûts nuancés. Est-ce difficile de composer avec les différentes influences musicales de chacun ?

Nous sommes cinq musiciens et cinq personnalités très différentes. Mais tout cela mis ensemble nous formons un bloc commun et lourd. Notre bagage musical aussi différent soit il nous permet de composer les morceaux que tu entends.





Qui sont les Seigneurs du tourment ?

Je pense que c’est nous ( rires ). C’est album est un peu auto-biographique dans certains textes…ce qui explique ce titre.



Comment s’est passée la tournée en compagnie de DARKEST HOUR et BELPHEGOR ? Quelques petites anecdotes croustillantes pour nos lecteurs… ?

Cette tournée était une nouveauté pour nous car nous étions pour la première fois en tourbus et nous avions la chance de partager celui de nos amis de Kataklysm. Les vingts concerts se sont très bien déroulés. Chaque groupe possède des comiques et des râleurs et c’était que des bons moments ensemble. Nous avons joué dans des salles mythiques et devant un public conséquent.
Une anecdote ? ne vomissez pas dans vos chaussures en tournée ( rires ) .
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
2

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE