Reportage

NEPTUNIAN MAXIMALISM - EMPTINESS: Immersion dans deux univers expérimentaux

Bruxelles (Botanique), le 26-09-2021

Lundi 18 octobre 2021

Partie une : Fin de la race humaine

Vingt et une heures. Les neufs membres de Neptunian Maximalism
Neptunian Maximalism


Clique pour voir la fiche du groupe
positionnés en cercle ont les yeux rivés sur le sol. Ils semblent se préparer à  nous partager un live expérimental et contemplatif, à  la limite de l'ésotérisme. Leurs voix en choeur semblent invoquer une aura mystérieuse, qui accompagnera l'heure de leur performance dans une ambiance « magie blanche ». Le collectif existant depuis quatre ans a eté fondé par Guillaume Cazalet, (Czlt
Czlt


Clique pour voir la fiche du groupe
, et anciennement Jenny Torse
Jenny Torse


Clique pour voir la fiche du groupe
, Aksu
Aksu


Clique pour voir la fiche du groupe
) et le saxophoniste Jean-Jacques Duerinckx. Il s'est agrandi, pour former cet opéra drone qui se trouve ce soir devant mes yeux.



Photo: Rosie

Les deux batteurs (Lukas Melville et Stéphane Fedele) en permanente symbiose, mélangé au psychédélisme et ajouté à  un questionnement sur l'évolution de la race humaine et l'avenir des vivants sont les éléments qui forment le traits du collectif NNMM. Leur concert à  l'aspect de rituel chamanique s'inspire du drone, free jazz, psyché et metal. Les neufs musiciens auront réussi à  me captiver sans interruption durant à  peu près 60 minutes.

Partie 2 : Fuzz et douceur

Arrivée d'Emptiness
Emptiness


Clique pour voir la fiche du groupe
, le calme après la tempête (positive). Les « shoegaziens » bruxellois viennent de sortir « Vide », leur 5ème opus. Après les 23 années d'existence de groupe, ce quintet a emprunté ses principales inspirations au black et death metal. En usant avec parcimonie la distortion et le fuzz de leurs guitares électriques, agrémenté du chant atmosphérique du chanteur aussi doux qu'une caresse, Emptiness
Emptiness


Clique pour voir la fiche du groupe
nous fait part d'un univers musical bien à eux. Leur poésie obscure crée une atmosphère pesante (sans pour autant être dérangeante) qui ne me laisse pas indifférente. D'autant plus que le parti pris de faire ce genre de musique avec un chant en français ne peut pas laisser de marbre.


Photo: Rosie

Je dois avouer que sur le papier, une soirée alliant Neptunian Maximalism
Neptunian Maximalism


Clique pour voir la fiche du groupe
et Emptiness
Emptiness


Clique pour voir la fiche du groupe
me semblait étonnant. Bien qu'appréciant fortement ces deux groupes, ils me semblaient faire partie de deux mondes musicaux très parallèles. Après coup, j'ai trouvé la pertinence du choix de les faire jouer l'un après l'autre légitime.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Rosie
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globa...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour ...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black ...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge et j’en passe. M...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de hard rock, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge et j’en passe. Mais après six mois de collaboration, elle quitte ce dit magazine pour embarquer à bord du navire Shoot Me Again !...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE