Reportage

Lingua Ignota - Orgue & consécration

Bruxelles (Botanique), le 13-10-2022

Lundi 31 octobre 2022

21h15 - Orangerie, Botanique
Kristin Michelle Hayter a.k.a Lingua Ignota
Lingua Ignota


Clique pour voir la fiche du groupe
est là  devant moi, semblable à une entité elfique qui dépasserait toute humanité. La chanteuse américaine ayant bercé mes tympans à répétition, j'avoue avoir placé la barre très haut pour son concert.

Sur scène, elle apparaît vêtue d'une robe verte et un harnais, puis se met sereinement à éparpiller des néons blancs qui seront ce soir les sentinelles de l'Orangerie. Puis, 'Many Hands' commence.



La chanson « I who bend the tall grasses » est probablement celle qui m'a le plus marquée. L'implication émotionnelle mise dans la voix ne pouvait pas être un hasard. L'artiste multi-instrumentiste (dont le nom en latin signifie ''langue inconnue'' fait surtout référence au langage construit par l'abbesse de Rupertsberg, Hildegarde de Bingen) a écrit à ce sujet : « Cette chanson est inspirée d'un poème que la dernière femme de mon ami Blake Butler a écrit. Elle a perdu la vie pendant que j'écrivais l'album. Cette poétesse s'appelle Molly Brodak et le nom du poème est ''Jesus''. C'est probablement la chanson la plus violente de l'album, ce qui transitionne bien avec les parties de chant scream que je travaille depuis 2 ans maintenant. C'est comme le dernier souffle de l'album, qu'on a enregistré en une prise.». La chanson fait partie du 3ème album. On sent que l'artiste est apaisée, l'heure du répit a enfin sonné. Cependant, celles et ceux l'ayant découverte à travers un opus précédent risquent d'être déçu(e)s... Notamment parce que son côté torturé est moins « brut » (contrairement à par exemple : ''That he may not rise again'', morceau de son EP ''Let the Evil of His Own Lips Cover Him'' sorti en 2017, cette track qui fait référence au texte de Psalm 140 de la Bible et teintée d'un fond qui alterne entre orgue et harsh noise). Le scream est moins prononcé (pas comme dans l'album ''All Bitches Die'' où c'est omniprésent).



Et puis là , surprise : la chanteuse descend de la scène et marche au milieu du public, comme pour cristalliser cet instant de la plus belle des façons. Elle s'arrête par moments, regarde les spectateurs/trices dans les yeux, à quelques centimètres de leur visage.

Le public intrigué ne s'attend pas à ce que l'artiste fasse ''couler'' ensuite une chaîne jusque dans les entrailles du piano à queue, pour nous interpréter un morceau au piano-voix teinté de cliquetis métalliques. Dans l'instant qui suit, la fée verte disparaît derrière un grand rideau, sous un tonnerre d'applaudissements qui ne tardera pas à la faire revenir sur scène, dos à nous et toujours au piano-voix. ''Jolene'' est la chanson annonçant la fin de cette sorte de cérémonie.

Le christianisme est un thème récurrent dans les chansons de son vrai nom Kristin Michelle Hayter, à la façon d'une invocation de Jésus. Bien que ce soit la caractéristique de son art que j'aime le moins, ça fait sens avec tout l'univers que l'artiste a construit autour de sa musique.
Entre son deuxième et troisième album, beaucoup de choses se sont passées, notamment le début et la fin de sa relation extrêmement toxique et abusive avec Alexis Marshall. Le sujet avait déjà  été abordé dans notre webzine (http://www.shootmeagain.com/readnews/76129_linguaignotaaccusealexismarshalldaughtersdabussexueletdeviol).
''Sinners Get Ready'' sorti en août 2022 est donc la consécration de la résilience pour la musicienne.

En quelques mots, Lingua Ignota
Lingua Ignota


Clique pour voir la fiche du groupe
nous envooûte, avec des mélodies et images cinématographiques, dramatiques, dans une théâtralité unique.




TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Rosie
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globa...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de musique durant quelques mois, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais ar...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de musique durant quelques mois, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du roc...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de musique durant quelques mois, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge...
Ayant commencé son apprentissage musical avec le jazz et le blues, Rosie s’oriente aujourd’hui davantage vers la scène alternative dans sa globalité. C’est en mars 2020 que son aventure démarre sur les chapeaux de roue : elle intègre un groupe de musique durant quelques mois, ainsi que la rédaction d’un magazine musical. Désormais armée d'outils pour comprendre cet art plus en profondeur, elle se met à analyser tout ce qu’elle écoute, du rock psyché au black metal en passant par le sludge, trash, heavy, classic rock, grunge et j’en passe. Mais après six mois de collaboration, elle quitte ce dit magazine pour embarquer à bord du navire Sh...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE