Reportage

Steve Vai: For The Love Of The Guitar...

Anvers (De Roma), le 07-09-2013

Dimanche 8 septembre 2013



S'il est un nom que tous les amoureux et les torturés de la guitare connaissent et voire même vénèrent, c'est bien celui de Steve Vai
Steve Vai


Clique pour voir la fiche du groupe
! Et pour cause, qu'on l'aime ou pas, Steve Vai
Steve Vai


Clique pour voir la fiche du groupe
fait partie des musiciens qui ne laissent certainement pas indifférent. L'homme, qui soit dit en passant fait partie des rares personnes à être docteur honoris causa (un titre qui lui a été décerné par le Berkle College of Music, l'une des plus grandes écoles de musique des Etats-Unis), nous faisait le plaisir de revenir hier soir en Belgique à Anvers où il posa ses flycases dans, peut-être, l'une des plus belles salles du royaume: le De Roma!


Construit en 1928, le De Roma était à l'origine une grande salle de cinéma et de spectacle pouvant accueillir 2000 personnes. Jusqu'en 1982, année de sa fermeture, la salle était l'une des plus réputées de la région. A partir de ce moment-là, le De Roma fût laissé à l'abandon pendant des décennies, tout comme ce fût malheureusement le cas pour le quartier dans lequel la salle se trouve. Mais il y a 10 ans, en 2003, un collectif du quartier décide de se donner le défit assez fou de rénover la salle et de lui redonner la place qui était la sienne, à savoir la faire redevenir un haut lieu de la culture anversoise. Et même si quelques travaux (déjà programmés pour 2015) semblent encore plus que nécessaires, le pari semble déjà plus que réussi!



Toujours est-il qu'hier soir, Steve Vai
Steve Vai


Clique pour voir la fiche du groupe
a redonné belle allure au De Roma! Venu en formation normale, à savoir accompagné par un guitariste, un bassiste et un batteur, Vai avait cette fois laissé l'orchestre au placard. L'homme qui, parfois, peut se lancer dans des soli, que seuls les fans les plus avertis peuvent apprécier, semblait avoir mis l'accent sur l'accessibilité de sa musique et c'était tant mieux! Les quelques centaines de personnes présentes hier soir dans la salle ont donc pu apprécier à sa juste mesure l'oeuvre de ce génie de la guitare qu'est Steve Vai
Steve Vai


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Du haut de ses 53 ans (déjà!), Steve Vai
Steve Vai


Clique pour voir la fiche du groupe
, plus qu'à l'aise sur les planches, ne peut cacher les influences qui l'ont bercé tout au long de sa déjà très longue carrière. Si l'homme a son style bien à lui, ses passages entre les mains expertes (elles aussi) de Joe Satriani
Joe Satriani


Clique pour voir la fiche du groupe
, de Frank Zappa ou encore de David Lee Roth ont laissé chez lui des traces plus qu'indélébiles.

Pendant près de trois heures (2h45 pour être exact), Vai a fait voyager le De Roma à travers les différentes époques de sa carrière. Que ce soit au moyen de mélodies entraînantes comme sur l'excellent titre "Racing The World" issu de son dernier album, The Story Of Light, sorti en août 2012 ou via des mélodies plus calmes à l'image du morceau acoustique "Sisters" sorti de l'album Passion and Warfare qui date, lui, de 1990, Steve Vai
Steve Vai


Clique pour voir la fiche du groupe
nous donne une leçon: la musique est simplement une affaire d'émotions.

En plus d'être un virtuose hors paire, Steve Vai
Steve Vai


Clique pour voir la fiche du groupe
fait également partie de ces musiciens pour qui l'expression "avoir le sens du spectacle" veut dire quelque chose. Si l'homme flirte parfois avec burlesque, il n'hésite pas non plus à se mettre lui-même en scène. Après un solo magistral de batterie donné par Jeremy Colson, Vai revient sur scène harnaché d'un costume composé de toute une série de lasers et de néons. C'est dans cette tenue qu'il interprétera "The Ultra Zone", un morceau sorti de l'album portant le même nom datant de 1999. Fantastique!

Après avoir fait monter sur scène quelques personnes du public pour le traditionnel "Bild Me a Song", Vai nous offrira sans doute ce qui reste l'un de ses plus beau morceaux en nous interprétant "For The Love Of God". Après un titre de rappel, l'homme mettra un terme à cette prestation qui, à l'image de la salle dans laquelle elle se tint, fût tout simplement magique!
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE