Reportage

Scorpion Child deviendra grand!

Bruxelles (Ancienne Belgique), le 28-03-2014

Dimanche 30 mars 2014


Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
- © Wim Heirbaut

C'était une affiche internationale que nous proposait l'Ancienne Belgique ce vendredi soir au premier étage du 110 du boulevard Anspach. En position d'headliner, on découvrait les Texans de Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
avec, dans leurs valises, les Suédois de Horisont
Horisont


Clique pour voir la fiche du groupe
et les Australiens de Jackson Firebird
Jackson Firebird


Clique pour voir la fiche du groupe
. Trois groupes différents issus de trois continents différents, mais dont la musique fait oublier les kilomètres qui les séparent! Chacun dans leur style et que ce soit à deux, à quatre ou à cinq, les trois groupes avaient tous pour point commun de revisiter un hard rock assez classique en y apportant quelques notes de stoner. Dans la lignées de groupes tels que Uncle Acid and the Deadbeats
Uncle Acid and the Deadbeats


Clique pour voir la fiche du groupe
ou encore Graveyard
Graveyard


Clique pour voir la fiche du groupe
, avec qui Horisont
Horisont


Clique pour voir la fiche du groupe
avait déjà joué à l'Ancienne Belgique en mars 2012, Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
étonne et aura mis tout le petit monde présent au Club d'accord.



Jackson Firebird
Jackson Firebird


Clique pour voir la fiche du groupe
- © Wim Heirbaut

Arrivé en dernière minute dans cette tournée européenne menée conjointement par Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
et Horisont
Horisont


Clique pour voir la fiche du groupe
, le duo australien de Jackson Firebird
Jackson Firebird


Clique pour voir la fiche du groupe
fait partie de ces groupes qui attirent les curieux. Et pour cause, si son chanteur guitariste reste tout ce qu'il y a de plus classique pour un groupe de hard rock/stoner, l'originalité du combo réside dans le jeu de son batteur, percussionniste et casseur à ses heures! Alors que le groupe présente son premier album intitulé Cock Rockin', l'un des clips du groupe montre le batteur tambourinant sur une plaque et une caisse en bois qu'il délaisse pour aller tambouriner (encore) sur un meuble de salon qu'il finira par éclater en morceaux. Le ton est donné et l'organisation de l'AB nous a garanti qu'elle avait vidé les loges du groupe par précaution. Sur scène c'est autre chose, le coco est plus calme, même s'il est venu avec sa caisse et sa planche en bois. Quand il délaisse cet instrument à la fois insolite et bon marché, l'homme se sert d’une vraie batterie. Premier morceau et sa réputation de casseur le poursuit déjà! L'une des peaux de son instrument ne résiste pas à sa frappe de bûcheron et rend l'âme. Au final le duo du pays des kangourous nous aura assommé de son rock direct voire même brute de décoffrage, mais nous aura laissé découvrir une paire de musiciens assez sympathique.


Horisont
Horisont


Clique pour voir la fiche du groupe
- © Sylvie Huybrecht - Snoozecontrol.be

Avec deux albums au compteur, les Suédois de Horisont
Horisont


Clique pour voir la fiche du groupe
connaissent les lieux pour les avoir fréquentés deux ans plus tôt en compagnie de Graveyard


Clique pour voir la fiche du groupe
. Alors que leur second album est une petite merveille, le groupe donne immédiatement l'impression de ne pas être prêt. La tournée débute à Bruxelles et les problèmes semblent déjà les tirailler. Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
et Horisont
Horisont


Clique pour voir la fiche du groupe
ayant rencontré des ennuis sur la route, ce n'est que tardivement qu'ils sont arrivés à l'Ancienne Belgique. Résultat: les Suédois n'ont pas eu le temps de faire de sound check ni de light test et ça s'entent. Par contre là où l'on s'étonne c'est de constater qu'Axel, le chanteur du groupe, manque cruellement de justesse. Et dire que sur album tout sonne tellement bien. La fatigue? Le stress de retrouver le public bruxellois? L'abus de bières belges? Ou peut-être les trois à la fois? La réponse n'a pas d'importance, mais toujours est-il que le set des Suédois aura été sacrément mis à mal par plusieurs dysfonctionnements, ce qui n'aura malheureusement pas permis au public de les apprécier à leur juste valeur. Dommage!


Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
- © Wim Heirbaut

De leur côté les Texans de Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
l'annoncent d'entrée de jeu: "On n'a pas dormi depuis presque 48 heures, veuillez nous excuser on a rencontré quelques problèmes avec le groupe." Certes ils ont des mines fatiguées qu'on retrouve habituellement en fin de tournée, mais malgré la fatigue, les Ricains nous sortent le grand jeu! Aryn Jonathan Black, le vocaliste du groupe, ne sait cacher un style qui se rapproche de celui d'un mastodonte nommé Robert Plant. L'homme aux boucles brunes impressionne directement et semble, tout comme ses acolytes, oublier la fatigue. Créé en 2006, le groupe originaire de la ville d'Austin, n'a pourtant qu'un album à son actif, et quel album! Baptisée du nom du groupe, la dite plaquette contient une série de titres taillés pour le live comme ce "Polygon Of Eyes", par exemple, dont le refrain est repris en cœur par le public.

En jouant constamment avec son micro, notre frontman d'un soir occupe à merveille l'espace que ses condisciples lui laissent. Mais si ces-derniers restent au final assez statiques, le niveau musical est également de très grande volée. A peine rempli à moitié, le Club découvre avec un peu de retenue ce phénomène venu d'un des états les plus conservateurs des Etats-Unis. Mais même si Aryn Jonathan Black arbore un petit drapeau texan dans le bas de sa veste, le groupe est à mille lieues de balancer un rock sudiste assez basique. A mi-chemin entre du Led Zeppelin et un hard rock/blues un peu psyché, Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
s'est forgé son propre style. A la fin d'un set des plus énergique, Aryn Jonathan Black, n'ayant pas manqué de se prendre au préalable un petit bain de foule, se transforme quelques minutes en amuseur du peuple avant de quitter la scène définitivement et d'aller rejoindre les autres musiciens au stand de merchandising. Frais, sympa et original, Scorpion Child
Scorpion Child


Clique pour voir la fiche du groupe
reviendra, ça s'est sûr, et quelque chose nous dit que cette fois-là, les tickets se feront beaucoup plus rares!
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE