Reportage

Gantz im Deutschland

Aachen (AZ), le 15-07-2005

Dimanche 17 juillet 2005

C'est marrant parce que Aachen c'est tout près de Liège (et encore plus près de chez moi) et on ne se tient quand même pas au courant de ce qu'il se passe là-bas... La barrière territoriale et linguistique est encore un frein pour ce genre de choses !

On a bien sûr fait une exception pour ce soir vu que Gantz jouait là-bas et qu'on voulait pas les laisser en terrain hostile ! Donc à l'affiche prévue c'était Gantz + Amélie. Entre temps Amélie a changé de nom et s'appelle maintenant A Modern Day Tragedy, et Cameron s'est ajouté à l'affiche. 2 groupes néerlandais à découvrir. On avait déjà croisé le chanteur de AMDT à Liège pour le concert de Gantz justement. Arrivés sur place on remarque que Anevilforeachman s'est ajouté à l'affiche en dernière minute, très bon plan !

A Modern Day Tragedy jouait ce soir son premier concert, 4 gars d'apparence plutôt jeune dans le plus pur style screamo moderne... De bonnes choses, mais c'est logique qu'un premier concert ça manque toujours un peu de bouteille. Ca peut devenir bien par la suite, faut voir comment ça va évoluer !

Cameron suivait pour un set de screamoviolence qui me rappelle les Belges de SL-27 vus quelques mois avant... Ca joue vite, ça joue pas mal du tout. Le très grand bassiste martyrise son instrument à coups de powerchords, on ne recule devant rien pour faire dans le chaotique ! Un dernier morceau sur lequel le chanteur fait asseoir toute la salle (bien remplie, soit dit en passant), agrémenté d'un mégaphone arborant un magnifique sticker If you're watching television you're a sad and pathetic moron. Ca ne m'a vraiment impressionné mais c'est plaisant.

Gantz ensuite, dont je connais quand même pas mal les morceaux... Un set qui, d'après le groupe lui-même, n'est pas le concert de l'année mais qui en a fait remuer plus d'un ce soir-là, ils étaient visiblement assez attendus et appréciés par les kids ce soir ! Une bonne énergie sur scène, des musiciens qui remuent dans tous les sens, un chanteur qui me tombe deux fois dessus, ils ont quand même franchement assuré...

Anevilforeachman pour terminer la petite soirée... Je crois qu'on peut leur décerner l'award du set le plus court du monde, mais ils ont une bonne excuse, le chanteur avait la voix explosée et bon il vaut mieux être raisonnable s'il ne veut pas subir le même sort que feu le chanteur de Vuur. Non il est pas vraiment mort, il doit juste arrêter de crier.

Bref, Aachen est une ville manifestement assez active, et surtout cette chouette petite salle, l'Autonom Zentrum, bâtiment de la ville rénové en bunker-salle-de-concert. Donc faudra suivre ça pour ne plus rater de chouettes trucs, c'est pas toujours la peine de se taper Belvaux non plus !

http://www.az-aachen.de
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE