Reportage

Life at these speeds + Science of Yabra + Here not here

Belvaux (Brasserie 911), le 10-09-2005

Mardi 13 septembre 2005

Après les avoir vus 2 jours plus tôt à Aachen, il était devenu inévitable pour moi de prendre la route après le boulot, descendre au Luxembourg voir ces deux excellents groupes que sont Life at these speeds et Science of Yabra avant leur retour au pays... C'est également l'occasion de visiter pour la première cette fameuse salle qu'est le 911 de Belvaux, enfin être là pour un concert organisé par le Schalltot, passer un peu de temps avec Sozo et Hervé avant leur retour sur Paris, ainsi que voir mes camarades de Goodbye Heroes et le chinois de service Tzung. Bref, que de bonnes raisons de me taper 2 heures sous un déluge après une journée de boulot éprouvant.

Me voilà donc au 911, et on commence par un groupe de ska-punk-rock dont je ne me souviens pas le nom... N'étant pas du tout fan du genre c'est l'occasion de discuter un peu avec Sozo et Flo de Hyacinth qui partagent mon avis sur le ska-punk.

Le deuxième groupe de la soirée s'appelle Here not Here et viens d'Allemagne. Ils nous jouent un screamo plutôt bien mais un peu desservi par un son trop renfermé... Ca s'annonce plutôt bien, des musiciens qui bougent dans tous les sens. Ils ont une demo disponible, j'ai failli l'acheter puis j'ai oublié... damn.

Je prends un peu le temps de taper la discute avec un Norvégien qui visite l'Europe en train et qui en profite pour suivre les deux groupes ricains sur quelques dates, sympathique garçon. Science of Yabra commence, avec un son bien meilleur qu'à Aachen, leur rocking emo a un bien meilleur effet ici, j'avais déjà beaucoup apprécié 2 jours avant mais là je profite à fond, j'adore ! C'est bien dansant, un peu cracra juste ce qu'il faut, les compos sont bien foutues, bref c'est vraiment sympa en live...

Même chose niveau son pour Life at these speeds, beaucoup plus clair, mieux balancé et donc plus compréhensible. Ils nous refont le même set qu'à Aachen et musicalement j'apprécie bien plus, faut dire que je commençais à connaître les morceaux après avoir écouté l'album 2 jours entiers... L'ambiance est toutefois un peu différente d'Aachen, car l'obscurité donnait vraiment une ambiance particulière ce jour-là. Mais c'est néanmoins bien prenant, les gars sont vraiment sympas et communicatifs sur scène. Bref je suis vraiment content d'avoir pu les voir à 2 dates de leur tournée ils en valent vraiment la peine, vivement qu'ils repassent par ici !

Si j'ai pas mal parlé des gens que j'ai rencontrés ce soir, c'est parce qu'à mon sens c'est aussi ça qui fait un concert réussi, une bonne ambiance, des personnes sympas qu'on aime revoir de temps en temps au coin d'une scène...
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE