Reportage

A Day To Remember : Se souvenir d’un jour (sans retour) !

Bruxelles (Ancienne Belgique ), le 14-02-2017

Jeudi 16 février 2017

Ils n’en sont pas à leur première AB et premier soldout non plus. On les voit encore bien à l’affiche du Graspop ou de Rock Werchter et remplir des grosses salles à travers le monde. Pour leur 4e Ancienne Belgique en tête d’affiche, A Day To Remember a proposé une St-Valentin avec eux, Neck Deep et Moose Blood.


Comme il y a exactement 2 ans (à une semaine près), les Américains faisaient déjà complet dans la mythique salle du boulevard Anspach. Cette fois, accompagnée par de sympathiques premières parties. À l’ouverture des portes, les fans campent devant la barrière.

Après une bière et un peu de spectateurs supplémentaires, c’est à 19H que Moose Blood vient ouvrir le bal. Entrée musicale en douceur garantie avec le quatuor. Ce très jeune groupe découvre actuellement la notoriété grâce à son dernier album -Blush- sorti l’an dernier. Avec un rock alternatif teinté de pop, les 4 Anglais parviennent à faire quelque chose qui tient plus que la route, sans tomber dans la monotonie. Comme des bonnes balades rock bien rythmées et chantées, le public se laisse prendre au jeu. Voire à pousser le refrain pour Knuckles et Honey. Une demi-heure découverte réussie pour eux !



Après un changement de plateau et une AB qui s’est déjà un peu plus remplie, voilà que d’autres Anglais arrivent. Ils montent et montent depuis presque 3 ans pour mettre des claques à tout le monde avec leur pop-punk, voici : Neck Deep. Ces piles électriques ont déjà fait leur réputation grâce à leurs albums et style assez agressifs tout en restant bien pop-punk. Le public est plus que réceptif aux titres courts, mais efficaces, qui s’enchaînent. Ca ne court et saute pas que sur scène, un bon pogo ainsi que des fans assez nombreux que pour se faire entendre sur les sing-alongs. Opération coup de poing réussie.




On est déjà bien en jambe pour les stars de ce soir. Même si une partie du public a du clairement bouder Neck Deep qui ont pourtant fait plus que leur job, beaucoup sont là pour les Floridiens de A Day To Remember.

De faux amplis Marshall qui sont en réalités des écrans, un fond en fils blancs dorés et pas de Backdrop, voilà à quoi ressemble la scène. À 21H l’intro résonne après moult hits du métal des années 2000 et fin 90’. On commence en forme avec Mr .Highway’s Thinking About The End, comme souvent à leurs concerts. Directement après que le pit ait pris possession de 80% de la fosse de la grande salle, ADTR lance Paranoia et un beau circle pit.

Les Américains lancent leur machine à tubes tout en visitant de Common Courtesy jusqu’à Homesick (set très accentué dessus) avec les chansons de ces albums qui ont traversé le temps. Une première partie de live à la A Day To Remember comme on les aime bien, accompagné par leur traditionnel canon à t-shirts ou ballons et requins gonflables.

Après trois quarts d’heure de concert, il est temps d’enfin jouer Bad Vibrations, l’album pour lequel ils font cette tournée. Et ADTR nous en avons 3 de suite avant de faire une pause avec son très connu Have Faith In Me. Justified pour bien montrer sortir un 5e morceau du nouveau disque. Concert très axé aussi sur Homesick, c’est donc l’éponyme que le groupe joue avant de nous faire un magnifique duo : NaivetyAll I Want, pour une pluie de slams et de sing-alongs plus puissante que la voix de Jeremy.



Cela fait à peine 1H05 de concert, mais on a l’impression que cela n’a durée que 15min, avec quand même 16 titres joués. Voilà déjà l’heure du rappel.

Moment acoustique obligatoire avec If It Means A Lot To You, et les briquets/ smartphones qui éclairent toute l’AB et ses plus de 2000 voix. On sent que la fin est proche, mais on donnait déjà tout depuis la première chanson, alors on va faire encore mieux pour All Signs Point To Lauderdale et The Downfall Of Us All. Un magnifique duo pour finir ce concert en beauté après 1H20.

En Résumé A Day To Remember et ses guests ne déçoivent pas. Un show et une ambiance digne des grands concerts de l’Ancienne Belgique, alors qu’ils pourraient nous faire des salles plus imposantes comme ils le font ailleurs.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Clément
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'u...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE