Reportage

Tokyo Sex Destruction : rock'n'roll party à la Zone

Liège (La Zone), le 11-09-2005

Samedi 17 septembre 2005

Pour la rentrée à la Zone, une soirée purement rock'n'roll avec ces fameux espagnols de Tokyo Sex Destruction et deux groupes locaux qui ont déjà leur fanbase dans le coin : The Experimental Tropic Blues Band et The Electric Ladies Blues. Un mot reviendra à l'esprit de chacun ou presque, tout au long de la soirée : CHALEUR. Evidemment, vu le monde que cette affiche a attirés, il fait presque étouffant avant même que les concerts ne soient commencés.

Je n'avais pas encore eu l'occasion de voir The Electric Ladies Blues, mais j'avais déjà vu leur chanteuse faire un morceau avec Seasick. Comme je m'y attendais c'est du pur rock'n'roll que ces 4 déjantés nous jouent, peut-être un peu plus crade que leurs grands frères qui les suivront sur la scène. Le bassiste porte un somptueux costume de toile isolante rouge, et le batteur est resplendissant avec sa longue perruque blonde. Ce folichon passera d'ailleurs une bonne partie du concert à faire le singe, à venir se jeter par terre entre les chansons, balancer un de ses toms dans le publics, etc etc. Un bon set bien délire amusant à voir...

The Experimental Tropic Blues Band arrivent ici en pays conquis, comme on peut le voir à l'amassement du public devant la scène. Pas facile de trouver une petite place pour prendre des photos... La chaleur se fait ressentir de plus en plus, ce qui rendra le jeu des musiciens un peu moins show-esque que la semaine précédente, même si le chanteur ne manquera quand même pas de faire une partie du set dans le public, fidèle à ses habitudes ! Le concert prend parfois un effet de grand n'importe quoi, mais tout le monde profite à fond...

A la fin du set le chanteur de TETBB annonce Tokyo Sex Destruction et demande si on connaît, et là personne ne répond, je m'y attendais un peu... Dans ma tête je me dis que c'est quand même pour eux que je suis venu. Le gros public s'en va ou passe au bar, tant mieux on sera plus à l'aise pour profiter du concert tranquillement devant la scène... N'ayant pas encore eu l'occasion de mettre la main sur leur nouvel album 5th avenue south (maintenant chose faite à leur table de merchandising), je connaissais assez peu les nouveaux morceaux, seulement Prisoners of our Ideas qu'on pouvait écouter sur leur page MySpace... Ils ont heureusement fait quelques morceaux de le red soulo comunnitte, je me sentais moins perdu ! Ils nous ont joué un set assez mou du genou, mais avec un chanteur bougeant un peu à la manière de Cedric Bixler (At The Drive-In, The Mars Volta). Virevoltage de micro, petits pas de danse, ondulage de fesses... Du pur espagnol dancing. Comme je le disais j'ai trouvé le set un peu plat par moments, ça manquait de fun et de passion du côté du groupe. Ils nous ont heureusement joué un Break-Out Town accéléré en rappel, pour terminer en beauté !

On voit de plus en plus que Liège se passionne pour le rock'n'roll, encore une fois ici avec une salle que l'on avait plus vue aussi remplie depuis un petit temps !
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE