Reportage

Bury Tomorrow : ils ont la pêche, même la super pêche !

Anvers (JC Kavka), le 05-04-2017

Jeudi 13 avril 2017

En ces jolis jours de printemps, le Kavka à Anvers accueillait la seconde date de tournée des Anglais de Bury Tomorrow. Une petite salle qui n’affichait pas complet de base, mais l’a fini par les derniers tickets aux portes.

Afin de présenter leur nouvel album Earthbound (analysé par nos soins précédemment), voici nos petits Anglais à travers quelques pays d’Europe de l’Ouest pour le mois d’avril.

Accompagné tout au long de la tournée par les Allemands de Any Given Day. Il y a aussi chaque fois un 3e groupe, mais qui varie selon les périodes. Même si l’on avait préféré le Crossfaith des dates anglaises, c’est les Hollandais de The Charm The Fury qui ouvriront la soirée.

Ils sont quasi chez eux et le savent bien. Sortit du lot il y a peu de temps et principalement dans nos contrées vues leur origine. C’est, emmenés par leur chanteuse Caroline, que le quintet offre son panel de metal/ metalcore à un Kavka déjà très remplit. Elle tient parfaitement son chant et son scream et sans trop se fatiguer. Du côté des instruments, les compos rendent très bien en live, les effets de voix sont moins choquants que sur les CDs.

Avec un nouvel album sorti cette année, ils ont bien de quoi animer leur demi-heure, malgré un public trop statique bien que content et qui apprécie le show. Un excellent live de The Charm The Fury, un petit qui devient grand?!

Après seulement 15 courtes minutes, il est déjà temps de passer au groupe suivant. On les voit souvent en Europe de l’Ouest, souvent en première partie, peut-être trop souvent. Effectivement, il y a un peu moins de monde, et même si le public hoche la tête, c’est encore plus statique qu’avant..

Même si le côté brutal est très réussi et donne la patate pour coller des mandales dans le pit, les passages de chant clair sont quant à eux trop surfaits, lissés et surtout longs. Ça chante un peu, quelques volontaires tentent un micro wall of death, mais ça ne décolle pas. Comme s’il y avait quelque chose de bancal avec les lives de Any Given Day. Malgré leur nouvel album Everlasting, pas foncièrement raté ou mauvais, pour moi il y a toujours quelque chose qui cloche avec eux.

Enfin, pour une dernière fois, roadies, musiciens et crew traversent le Kavka pour effectuer les changements de plateau. Avec seulement 20 min, il en faudra un peu plus pour les derniers réglages de Bury Tomorrow.
Il est 21H40 lorsqu’un couloir au formé de la porte jusqu’à la scène et que le public attend impatiemment les Anglais. Fans féminines au premier rang, des mosheurs qui arrivent derrière. Cette fois, le public a l’air d’en vouloir (plus qu’avant).


Le show débute avec une bande-son électronique et assez futuriste suivie de The Eternal. On retrouve de suite le groupe que l’ont connaît en live. Bien plus hargneux que sur disque, mais tout aussi fidèle au niveau de la précision et de l’exactitude de la voix claire. Le public, bien condensé à l’avant de la salle, est directement réactif. Bury Tomorrow va piocher dans presque tous ces albums pour une première partie de concert, que l’on pourra qualifier d’échauffement. Sur scène, Dan maîtrise parfaitement son scream et son public. Même si Earthbound le dernier album, commence à tourner en rond, il rend toujours bien en live et heureusement. Le quintet est venu nous le présenter avec pas moins de 7 titres joués durant le concert.

Les classiques comme Watcher ou bien Her Bones In The Sand y passent aussi. La fosse n’arrête pas de bouger dans tous les sens, quelques stagedive, et de puissants sings-alongs.

Après une bonne demi-heure de concert, les remerciements comme quoi c’est : « à chaque fois que le groupe joue en Belgique qu’ils passent leurs meilleurs concerts » fusent. Bury Tomorrow reste un groupe d’un metalcore de bonne facture sur CD et encore plus en live. Malgré des titres qui en audio pourraient se répéter, en live le groupe sait tenir en haleine.

Au bout du compte, on a déjà dépassé l’heure prévue pour le concert. Cela fait déjà 12 morceaux qui ont été joués. Pour un dernier speech, le chanteur nous annonce que « normalement c’est le moment du rappel. Mais bon vu l’ambiance pas besoin d’aller se cacher derrière la scène et autant balancer le titre de suite… », un petit mot qui aura bien fait rire.

C’est parti pour le titre éponyme de la tournée/album : Earthbound, on est pas déçu, surtout accompagné par Man On Fire. Il est désormais temps de clôturer ce concert sur le typique Lionheart, gros hit de ces Anglais.

C’est sur ce hit que ce fini un concert 20 minutes plus tard que prévu, dont 10 grosses vues la longueur de la setlist, mais on ne va s’en plaindre. Les Britanniques ont encore prouvé la forme, mais aussi la précision chirurgicale des concerts qu’ils peuvent proposer.


Crédits photo : Cardinalsmedia
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
4
AUTEUR : Clément
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'u...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...
Etudiant en communication à l'IHECS depuis 2014. Passionné de musique et concerts/festivals en général, je suis ouvert sur beaucoup de genres mais les musiques alternatives restent largement la majorité de mes préférences. Aime les médias et l'actualité, j'en parlerai passionnément aussi. Même si en discuter au bord d'une scène ou d'une table de merch à propos d'un bon groupe serait encore mieux! ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE