Reportage

Au-Dessus : le haut du panier

Arlon (L'Entrepôt), le 06-11-2017

Jeudi 9 novembre 2017

Si la saison automnale est bien souvent fort propice aux concerts à foison, deux événements nous intéressent particulièrement en ce début novembre. D’abord, la tournée de la sensation Black Metal 2017, Au-Dessus, ce groupe lituanien signé chez Les Acteurs de l’Ombre et auteur d’un excellent LP (End of Chapter) paru en mai dernier. Ensuite, l’ensemble de concerts du LOUD Program (ce dispositif d’accompagnement des musiques Metal mis en place par l’association belge Court-Circuit) dont SMA vous a déjà parlé, et qui se voit représenté ce soir par le groupe Lethvm. L’Entrepôt à Arlon accueille en effet simultanément ces deux événements, dans le cadre d’une soirée plutôt prometteuse.



Pas trop de difficultés, donc, à se motiver en ce lundi soir pour rejoindre Arlon, et ce dès l’entame assurée par les Luxembourgeois d'Inzest. Curieusement, le groupe se produit sur la petite scène du bar : j’apprendrai par la suite que ce n’est pas tant la proximité avec le stand de croque-monsieur cher à Cronos qui a motivé cette décision que le résidence de Lethvm à l’Entrepôt pour deux jours (matériel déjà en place donc). Peu importe, Le gain en proximité donne même un cachet supplémentaire au Black de plutôt bonne facture proposé par Inzest ce soir. Certes dotés d’un son plutôt générique, les Luxembourgeois se montrent capables d’alterner les attaques frontales typiques avec des moments plus planants, sortes d’éclaircies lumineuses dans cet amas somme toute très sombre mais non dénué de charme – en attestent les quelques riffs bien sympathiques du deuxième morceau (vous me pardonnerez de ne pas en connaitre le nom) ou l’intro de Psychopath. A revoir avec plaisir.



Cap sur la scène principale désormais, avec Lethvm qui fait limite figure d’OVNI ce soir avec son Doom/Sludge assez éloigné du reste de l'affiche du jour. On est d’abord surpris par la lourdeur du son déployé par le groupe, puis par le chant bien plus versatile qu’il n'y paraît au premier abord (hurlements sans micro y compris, pour un effet détonnant à al clé). Évitant un écueil souvent propre au style, Lethvm se montre aussi capable d’aller au-delà du riff plombé et de la grosse basse de bon aloi pour proposer en sus quelques mélodies accrocheuses, bien que les compos très longues servies par le groupe ne finisse par me faire perdre le fil et m'empêche de rentrer complètement dans le concert. Mais, clairement, les deux jours de résidence semblent porter leurs fruits tant Lethvm semble en place ce soir, jusqu’à cette fin de concert étonnante qui voit son chanteur se saisir d’une grosse caisse adroitement abandonnée près de la fosse pour jouer quelques percussions inattendues.



Après un sound check interminable qui voit ses membres, sans capuche, venir s’essayer à la plupart de leurs riffs typiques (ou comment casser le mythe juste avant le concert), Au-Dessus investit enfin la scène de l’Entrepôt pour un concert très attendu par quiconque est tombé sous le charme des productions délivrées par nos Lituaniens. Certes, ils profitent d’un incontestable effet de mode lié au Black mélodique / atmosphérique, mais qui ils ont surtout le grand mérite de s’être approprié le style avec talent. Un talent grandement déployé ce soir, live, pour un concert qui va me faire oublier aussitôt la performance plutôt moyenne entr’aperçue au Fall of Summer entre deux coups de vent il y a quelques semaines.



Curieusement ou presque, End of Chapter n’est pas joué dans l’ordre. Mais comme sur l’album, les riffs et les compos s’enchainent (au risque de se confondre) sans véritable temps mort, à l’aide de transition toutes naturelles et autres moments de grâce décuplant l’impact des riffs finement ciselés par Au-Dessus. Le concert coule tout seul, à l’aide d’un son quasi parfait et de lights discrets mais efficaces, qui forment au final un moment assez imparable dans le genre ; presque pourrait-on penser à un véritable mode d’emploi du genre. Les yeux se ferment, les têtes dodelinent, quelques poings ce lèvent : aucun doute, Au-Dessus a emmené son public avec lui durant cette interprétation de grande classe, et quitte la scène sans un mot : la musique a parlé, et ce soir elle se suffisait à elle seule.

Remerciements à Cronos et au LOUD Program pour cette nouvelle soirée de grande qualité.


Prochaines dates organisées par Cronos :
18/11/2017 : Gorgoroth + Gehenna @ Arlon (Entrepot)
31/02/2017 : Asphyx + Slaughter Messiah + Therianthropy + Necrozia @ Arlon (Entrepot)

Et les autres dates organisées dans le cadre du programme LOUD :
10/11/2017 : Dark Buddha Rising + Sum Of R + Wyatt E. @ Magasin 4 (Bruxelles)
11/11/2017 : Do Or Die + Die My Demon + Elephants + Concealed Reality + Down to Insanity @ Le Belvédère ( Namur)
09/12/2017 : LETHVM + Wyatt E. + Concealed Reality + How To Kill An Asteroid @ LOUD Fest / Le Botanique (Bruxelles)
https://www.court-circuit.be/activite/loud-by-court-circuit/
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
10

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE