Reportage

Soirée d'Halloween surréaliste avec Life of Agony au Reflektor

Liège (Reflektor), le 31-10-2018

Jeudi 1 novembre 2018

Le Reflektor nous propose de passer la soirée d'Halloween avec Life of Agony
Life of Agony


Clique pour voir la fiche du groupe
, qui réalise la dernière prestation en salle de sa tournée européenne à Liège, ce qu'on ne pouvait pas refuser. La première partie ne sera pas assurée par un mais deux groupes : All Hail the Yeti
All Hail the Yeti


Clique pour voir la fiche du groupe
et Billybio
Billybio


Clique pour voir la fiche du groupe
.



Dès l'entrée en scène de All Hail the Yeti
All Hail the Yeti


Clique pour voir la fiche du groupe
, le public parsemé présent est embarqué dans l'ambiance d'Halloween avec l'arrivée du groupe dans des déguisements adoptés spécialement pour l'occasion. Le mot d'ordre est à la déconnade avec un interlude musical complètement déjanté entre chaque titre ; il s'agit tantôt d'un thème de far-west, tantôt d'une fontaine qui coule ou encore d'une dame qui semble éprouver bien du plaisir. Diverses interventions extérieures viennent en rajouter une couche, dont notamment un long-garou qui partagera la scène avec eux le temps d'un titre.

On s'amuse beaucoup, au détriment de leur musique qui mériterait plus d'attention. Le duo vocal entre le chanteur Connor Garritty et le bassiste Nicholas Diltz est impressionnant mais il est fort probable que le public ne retienne que l'aspect festif.



Après une brève pause, le public est présent en plus grand nombre pour le début du show de Billybio
Billybio


Clique pour voir la fiche du groupe
, nouveau groupe dont le frontman n'est nul autre que Billy Graziadei, connu pour sa participation à Powerflo
Powerflo


Clique pour voir la fiche du groupe
mais surtout Biohazard
Biohazard


Clique pour voir la fiche du groupe
. Nous avons droit à un mix entre des titres du premier album de Billybio
Billybio


Clique pour voir la fiche du groupe
, Feed the Fire, qui sortira le 30 novembre 2018 et des titres de Biohazard
Biohazard


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Après un début assez timide, l'énergie de Billy Graziadei produit son effet. Il n'hésite pas à descendre dans le public pour lancer un circle pit et réveille une audience qui devient rapidement déchaînée. Les titres de Billybio
Billybio


Clique pour voir la fiche du groupe
qui nous étaient jusqu'alors inconnus ont attisé notre curiosité, au point qu'on attend avec impatience la sortie de Feed the Fire afin d'apprécier le résultat de cette première production dans sa globalité ; certains titres manquaient d'originalité mais si l'album renferme l'énergie dégagée en live, Billybio
Billybio


Clique pour voir la fiche du groupe
en ravira plus d'un.



Avec plus d'une heure de retard sur le planning initial, Life of Agony
Life of Agony


Clique pour voir la fiche du groupe
débute enfin les hostilités du dernier acte de la soirée. Le public est complètement déchaîné au point qu’il est difficile de ne pas être transporté d’un côté à l’autre de la salle.

Le show se compose majoritairement de compositions de leur premier album, River Runs Red (1993). Ainsi, Life of Agony
Life of Agony


Clique pour voir la fiche du groupe
débute avec Through and Through, puis enchaîne avec My Eyes et Bad Seed. Le choix est assez suprenant étant donné la sortie récente du très bon A Place Where There’s No More Pain (2017).

Mina Caputo a une présence scénique hors norme qui ne peut que vous subjuguer. Elle est habitée et a un pouvoir hypnotique sur le foule qui lui mange dans la main. Veronica Bellino n’est pas en reste avec un solo de batterie absolument génialissime en introduction de Lost at 22.



La soirée touche tout doucement à sa fin avec l’intervention de Billy Graziadei qui refait son apparition pour interpréter Punishment en compagnie de Life of Agony
Life of Agony


Clique pour voir la fiche du groupe
. Il enflamme un peu plus l’audience en débutant le morceau en étant porté par la foule. Le final se compose de Method of Groove, Underground et River Runs Red.

La seule ombre au tableau de cette excellente soirée est le son perfectible pendant une partie de la prestation de Life of Agony
Life of Agony


Clique pour voir la fiche du groupe
 ; même en se déplaçant à plusieurs endroits de la salle, le problème n’a pas été solutionné. Pour le reste, nous sommes conquis par cette soirée d’Halloween au Reflektor.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
11
AUTEUR : Renaud
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasio...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il ...
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....
Amateur de musique métal aux goûts éclectiques, il a rejoint l'équipe en vue de chroniquer diverses sorties d'album. Tu auras peut-être l'occasion de le croiser lors d'un concert à l'A.B., au Reflektor ou en festival. N'hésite pas à lui fait part de ton avis et des idées qui te viennent à l'esprit lors de la lecture de ces chroniques, il t'en sera reconnaissant....

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE