Chronique

METRONOME CHARISMA
Notre amour est assez puissant pour détruire ce putain de monde

image
Impure Muzik



image
Mardi 26 octobre 2004

Metronome Charisma, c'est un peu l'enfant prodige du hardcore français. Le petit nouveau qui débarque, qui joue quelques concerts, enregistre une démo. Et qui sort, après deux ans d'existence, la petite bombe de screamo chaotique que je tiens dans les mains et qui a déjà recueilli les faveurs des chroniqueurs et du public. On pourrait donc dire que chroniquer une nouvelle fois ce disque de telle manière serait donc inutile? Oui, on le pourrait. Mais je vais quand même le faire ! Et pourquoi pas détailler un peu les morceaux tiens !

Las Vegas, l'intro de 2'30", annonce l'ambiance sombre de l'album. Un riff lent répété tout au long du morceau, sur lequel viennent successivement s'ajouter la batterie et la basse, suivis par des coups de cymbales de plus en présents et des riffs de guitare bien aiguisés, pour terminer en marteau-pilon bien noisy et toujours aussi noir. On remarque dès ce premier morceau la production irréprochable signée Serge Morattel, déjà responsable de disques de Knut, Shora et encore d'autres... Une pause d'une demi-seconde après l'intro et ça recommence avec un enchaînement bien maîtrisé sur une intro à la batterie, très rock'n'roll et très dansant. Le rythme est soutenu, la voix hurlée prend encore plus de dimension avec son effet de disto... La structure est variée, les passages lourds arrivent comme des massues après les passages rapides, le tout dans une cohérence et une maîtrise exemplaires. Un premier morceau excellent. La suite est du même niveau, avec pas mal de morceaux issus de leur démo, mais qui sont les bienvenus ici pour ceux qui, comme moi, l'avaient ratée. Précédé par une interlude au piano, le morceau Your Fiancé is going to Die montre un côté plus planant du groupe, un screamo beaucoup plus calme et profond. Comme sur MMaybe, d'ailleurs. Ces morceaux sont presque en opposition avec les plus rapides et destructurés Les Pieds Devant ou Degeneration of a Daily Gesture.

La fin de l'album laisse place à d'autres surprises! Transition from a Existential Emptiness... est très calme, en grande partie instrumentale. La partie chantée est en voix claire, en plus. On suit le même schéma que l'intro, avec un bruit toujours plus présent au fil du morceau.

Dans l'ensemble, l'album s'enfile comme un gâteau, délicieux d'un bout à l'autre. C'est impressionnant de voir comment ces gars-là sont au point sur un premier album. D'ailleurs le public ne s'y est pas trompé, Impure Muzik, leur label, est en rupture de stock. Si vous voulez votre copie, faut voir du côté du groupe et des distros !

http://www.metronomecharisma.com
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE