Reportage

Loyalty Fest 2005

Welkenraedt (Centre culturel de Welkenraedt), le 12-11-2005

Lundi 14 novembre 2005

... ou du moins ce que j'en ai vu, puisque le fest commençait à 13h30 et que je suis arrivé vers 19h... Je suis donc arrivé pendant le set de Punished Earth, gros death régional que j'avais déjà vu au même endroit pile-poil un an avant. Ca latte bien, gros son, et pas mal de progrès depuis l'an dernier. C'est un des groupes que j'avais envie de voir car la liste de groupes tough-guys NYHC m'intéressait assez peu, n'étant plus du tout familier au style.

Boxing Crime avait annulé pour cause de plus de batteur, Surge of Fury prenait donc sa place. On n'y perdait pas au change, en restant dans le même style. Je n'avais pas vu le groupe depuis au moins 6 ans, et je dirais que leur musique s'est pas mal développée, peut-être presque autant que leur ego... C'est devenu très new-yorkais évidemment, avec toutes les gimmicks et attitudes qui vont avec. Ca violent-danse pas mal, je me demande ce que ça fait pour un groupe de jouer devant une arène...

Les Allemands de Screamin'Silence ensuite, pour un truc bien lourd, trop lourd même je dirais, ça manquait un peu de pêche. A quoi je vais pouvoir comparer ça ? J'en sais rien, disons que sur l'échelle du gros hardcore on est plus proche de Crawlspace que de Hatebreed, les bagarres en moins. L'ambiance était plutôt bon enfant même si certains gus s'obstinent à faire leur moves sur le côté du pit et non pas au milieu, pour être sûr de bien faire chier les gens qui regardent. Justice a été faite quand un des gus s'est pété les dents de devant en se bouffant le sol de face. Hinhinhin.

Coverhate, de Liège. J'ai bien apprécié même si on reste dans le plus pur style gros méchant. J'ai cru reconnaître au chant Truc (Samuel je crois), cousin du chanteur de Wise Up qui avait lancé le groupe Warning Sign y a des années de ça. Pas eu l'occasion d'aller lui demander, vu que je l'ai pas croisé de la soirée. Soit. Ca bougeait bien, le chanteur avait beaucoup de pêche et semblait moins se la péter sur scène que d'autres groupes.

On a ensuite eu droit à Nasty dont je n'avais jamais entendu parler. Un membre de Punished Earth, ça peut donc venir de Belgique, d'Allemagne ou des Pays-Bas. Pas mal, mais j'ai pas accroché. Le pit était par contre assez monstrueux, on voyait bien la différence entre ceux qui s'amusent à faire chier les gens sans réellement savoir danser et ceux qui font les acrobates de manière plutôt impressionnante sans pour autant toucher les autres. Le chanteur de Screamin'Silence par exemple, un bon point pour lui. Mais bon cette démonstration de virilité...

Les Tchèques de Action ensuite, qui avaient peut-être fait une erreur en calculant le taux de change en euros pour leur merchandising. Enfin je dis ça vu le nombre de T-shirts Action qui circulaient dans la salle. Pas vilain, plus metalcore que les autres groupes. Un guitariste chevelu assez balèze qui prend de belles poses pour les photos. J'en demandais pas plus.

Settle The Score pour clôturer la soirée. Je m'attendais à un pit de barbares, bin non en fait. C'est resté assez gentillet, mais apparemment pas mal de gens étaient partis, un début de concert à 0h30 ça peut sembler tard pour certains. J'ai trouvé ça pas mal, j'ai juste reconnu le morceau Roll The Dice dont le clip m'avait justement fait croire que leur public était recruté dans des clubs de kickboxing. J'avais déjà vu le groupe à ses début en 98 ou 99, musicalement ça a pas dû changer des masses, c'était exactement ce à quoi je m'attendais.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► AU MEME CONCERT

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE