Article

Lza, la princesse de l'underground...

Interview de Lza...


Mardi 25 janvier 2011

Connaissez vous Lza ? Née à Barcelone et partie très tôt sur Paris, Lza a vécu à 100 à l'heure dans divers milieux et dans celui de l'underground. Alors si de notre Royaume on la connait peu, Shoot Me Again en a profité pour remettre de la lumière sur cette magnifique princesse...
Alors vous êtes prêts ?




1)Salut Lza, déjà je peux te dire que l'on est super content de t'accueillir sur notre webzine, je sais que tu es fort occupée puisque tu es maman dorénavant.
J'ai lu que dès l'âge de 18 ans tu as commencé à modifier ton corps, tatouages, implants, ce qui t'a ammené à devenir la réplique des dessins que tu réalisais lors de ton adolescence, peux tu nous expliquer pourquoi tu as décidé de modifier ton corps ?


Salut à vous tous! Je suis vraiment contente de faire cette interview car j'aime votre webzine, il est vraiment classe!

Et c'est vrai que maintenant je suis une Madame et une maman !

J'ai la chance de pouvoir m'occuper de mon baby tout en recommençant à bosser peignard, donc je suis speed mais maintenant on dirait Shiva, j'ai plein plein de bras!
En fait j'ai fait mon premier tattoo à 14 ans et demi en 1995 à Aix, puis mon 1er piercing à Pragues un an après en 1996 dans un squatt kepon terriblement cool, genre plusieurs étages de pures délires zique, BD, tattoos, arts divers et variés, c'était pendant un voyage scolaire du lycée (hé ouais les profs..., nous on s'amusait bien pendant vos "quartiers libres").

A 17 ans j'ai changé l'orthographe de mon prénom, Lza plutôt qu'Elsa,( je précise que ça se prononce pareil), de créer mon propre univers, et j'ai commencé à délirer sur du papier, à raconter mes délires en autoportraits et mini-BD, et à créer sur ma peau, manière de faire de moi celle que j'étais la nuit en rêve...
A mes 18 ans j'ai décidé de passer à la vitesse supérieure, de vivre et d'assumer à 100% mes goûts et mes délires, du coup en 97 dès que j'ai eu mon Bac (éh oui, la famille disait passe ton bac d'abord...) "je suis montée à Paris", comme on dit dans le Sud, et j'ai commencé à fréquenter la scène parisienne, concerts, squatts, arts vivants, tatouage et piercing, puis BME (Body Modifications Extremes) au sein de quoi je n'ai pas tardé à bosser et du coup à encrer mon personnage Lza, à tous les niveaux...
Je ne me sentais pas bien dans ma peau avant: trop grande, trop maigre, trop ceci et pas assez celà, blablabla, tu vois le genre, pffff, alors j'ai décidé de me plaire à moi-même avant de plaire aux gars, et ça a plutôt bien fonctionné au final, vu que maintenant je suis heureuse!!!




2)On en a parlé longuement mais comme tu sais que Shoot Me Again est un zine au départ basé sur la musique , peux tu expliqué les performances que tu réalisais lors de concerts, ou à l'Usine de Genève, je pense d'ailleurs que tu n'étais pas toujours seul et que tu as des anecdotes à raconter ? Tu crachais du feu sur scène je pense , et souvent tu te laissais bien aller ? lol

Yeeaahhh! Tu veux des détails? Ok, je vous raconte deux ou trois trucs marrants:
Mon meilleur souvenir c'était une perfo pour Alteau et les BadLieutnants (maintenant Salvation City Rockers, sur Facebook "alteau salvation", mon brother qui m'a tout montré niveau bon son, les vraies pin-ups et scène punk-rock) en première partie de Métal Urbain
Métal Urbain
Clique pour voir la fiche du groupe
, je devais me pointer sur" Bombe Incendiaire" pour cracher du feu, et puis sur "Lady Pogo" pour danser, enfin, danser comme une pin-up burlesque mi rock-mi démone mais on était tous tellement déchainés que j'ai fini par déchirer mon soutif et le lancer dans la fosse, qui était déjà bien glissante vu les éclaboussures de Kerdane puisque j'avais craché du feu, là c'était vraiment du pogo pour un soutif sur sol huileux, Lady Pogo style!!!

Il y a aussi à l'Usine de Genève: j'avais un pote SHARP qui bossait là-bas et m'avait trouvé du boulot dans ses soirées concerts et perfos, d'ailleurs une fois on était un peu (héhé) bourrés alors il s'est battu pour défendre mon "honneur" vu qu'un con m'avait traité de pute quand j'étais sur scène:
La perfo était en 3 actes, sur "Funeral sentences" de Purcell:
Ma copine Gwendoline et moi on étions habillées en mariées anciennes, torses nus avec des superbes voiles, genre sexy, zombies de films Mad Movies, d'abord j'ai piercé son torse avec des aiguilles sur lesquelles j'ai accroché des roses rouges, puis j'ai sorti de mon chapeau haut de forme un chalumeau et lui ai fait en live 3 brandings (marquage au fer rouge) en forme d'étoiles entre les 2 seins (déjà le public se demandait ce qu'il y avait, car ça puait le cochon grillé!) et pour finir elle a pris une perceuse sans fil pour me faire une trépannation (là c'était des effets spéciaux, mais après ce qu'il y avait eu de vrai, les gens ont capoté et gueulé!), et je finissais par terre la face en sang avec des convultions... Ya des filles qui se sont évanouies dans la salle! Voir photo de Gnome ;)

Je pourrais finir par le délire que je me suis tapé avec Coco de Tokyo Décadence à l'Espace Agnès B. Il n'y a pas très longtemps (avant mon mariage quand même!), elle était tout de latex vétue et je suis montée faire "la jeune fille terrifiée", genre show SM rigolo des années 60, sauf que les videurs m'ont trouvé tellement scandaleuse qu'ils m'ont viré de la soirée, sans m'écouter... Quant je leur ai crié que mes habits normaux étaient dans la loge... Je me suis retrouvée dehors comme une clocharde! C'était très drôle, avec du recul, et c'est d'ailleurs passé dans Tracks sur Arte...



3)Lorsque tu réalises une performance, qu'est-ce qui est important pour toi ?

De m'éclater!!! Je supporte pas quand c'est faux, genre tout le monde fait semblant d'être content, "souriez vous êtes filmés", tout le monde doit sembler beau, bien coiffé bien rasé...

J'aime quand les gens s'impliquent vraiment dans leurs projets.

Pour commencer, je crée une histoire un peu comme une BD, en m'inspirant de l'univers du groupe ou du festival pour lesquels je dois bosser en le mélangeant au mien, genre 3 semaines minimum à l'avance, je cherche de l'inspiration dans les paroles des chansons, à la bibliothèque aussi par exemple (on n'avait pas internet quand j'ai commencé...), pour créer un nouveau look, des décors s'il y a du budget, et créer un autre personnage si une copine vient en renfort. Je fais à chaque fois un nouveau numéro (pas envie que ça devienne la routine...), mi-gore mi-burlesque, mélangeant réalité et magie, danse pin-up et provocations improvisées... Il faut que je me sente contente à la sortie, même couverte de steak haché ("Lady's Room", dj Sex Toy (RIP) ,Le Dépôt, , Paris), et toujours fière d'assumer ce que je viens de faire! Maintenant que je suis Maman je ne peux plus prendre de risques physiques avec le feu et encore moins les nénés en liberté ("ta mère en string qui crache du feu" à l'école maternelle, bof...) donc ça aura plus de classe mais toujours avec plein de nouvelles idées délirantes! Et jamais de plagiat (ok pour les hommages par contre) et encore moins deux fois le même show!!! Je suis une vraie fan d'Annie Sprinkle, même si on n'a rien à voir, et j'aime quand des jeunes filles qui y mettent leurs trippes se lancent dans le monde du rock pas en plastique !



4)En plus de ça tu as été choisie pour être sur les pochettes de différents albums de groupes, peux tu nous parler de cette expérience ? Qu'est-ce que les groupes cherchaient en te choisissant ? Tant qu'on est dans la musique quelle est celle qui te sensibilise le plus ?

HiHi! Dans le style délire faut bien manger mais en se marrant quand même, il y a la pochette de Dick Rivers;-)
Dans ce que j'aime vraiment il y a les BadLieutnants (official pin-up & performer!)...
Quant à mes influences musicales, y en a plein, je te fais une petite liste?
j'aime danser sur du ska, black and white, anciens groupes et certains trucs récents.
j'aime le punk (Bérurier Noir
Bérurier Noir


Clique pour voir la fiche du groupe
, Infraktion, Métal Urbain
Métal Urbain
Clique pour voir la fiche du groupe
, Salvation City Rockers, Bad Lieutnants, Les Garçons Bouchers
Les Garçons Bouchers


Clique pour voir la fiche du groupe
, Bikini Kill, Trust
Trust
Clique pour voir la fiche du groupe
, et même les Sex Pistols
Sex Pistols
Clique pour voir la fiche du groupe
arrivent à me donner des frissons...
J'aime le rock genre AC/DC
AC/DC


Clique pour voir la fiche du groupe
, Nirvana
Nirvana


Clique pour voir la fiche du groupe
et puis Motorhead
Motorhead


Clique pour voir la fiche du groupe
, N.I.N. et les vieux titres des Guns'n'Roses
Guns'n'Roses


Clique pour voir la fiche du groupe
.
A la maison j'aime écouter des chansons à texte genre Boris Vian, Jacques Brel, Mano Solo
Mano Solo
Clique pour voir la fiche du groupe
, Edith Piaf, et Leonard Cohen
Leonard Cohen
Clique pour voir la fiche du groupe
, Jack The Ripper, Nick Cave
Nick Cave


Clique pour voir la fiche du groupe
...

Et depuis deux ans je me mets à vraiment apprécier ce qu'écoute mon mari, du rap mexicain en espagnol (je suis née à Barcelone, du coup c'est ma langue de coeur, à défaut de la parler correctement, j'essaye de comprendre les paroles du mieux possible), comme Cartel de Santos ou Control Machete, dont j'aime l'univers, le son, les textes et le fait qu'ils chantent avec leurs trippes, comme c'était le cas du rock à un moment. J'espère de tout mon coeur que la scène rock va reprendre des plumes et se remettre à tout déchirer!!!


5)Et tu as aussi participé à un des clips d'Indochine ? Explique nous aussi ce que tu as vécu ?

Ha oui, il faut bien commencer! J'étais fan quand j'étais gosse, donc quand ils m'ont proposé ce clip (Stef 2) j'y ai mis tout mon coeur, j'arrivais juste à Paris et j'avais 17 ans. Je crois que j'ai dû faire un peu peur à l'autre fille...



6)Tu es présente dans le générique de la célèbre émission Tracks sur ARTE et plusieurs fois, cette chaine t'a suivie, encore une expérience sympa à vivre, peux tu nous en reparler ?

C'est parti de Jean-Marc BARBIEUX, le directeur artistique de Tracks, il a toujours été hyper classe avec moi, m'a encouragée dès le début et suivi ma carrière. Il m'a filmée et diffusée dans TRACKS dès ma première expo de dessins et photos persos ( année 2000, à la Weird Factory Avignon, FRANCE), puis lors de diverses performances, de soirées tatouages "fetish girls only" chez moi (cf"La Soirée des Pépettes"), et même au Festival de Cannes 2006 (le pire truc de ma vie: après ça, j'ai mis 3 ans à récupérer ma santé physique et mentale, sans déconner...), et ils m'ont aussi fait enregistrer un clip où je jette de la peinture sur la caméra, pour les 10 ans de l'émission.

Je suis toujours dans leur générique d'ailleurs je crois (du moins il y a deux mois on est tombé dessus par hazard pour la seconde fois), j'y suis habillée en infirmière, entrain de faire un spectacle dans le film "On ne devrait pas exister", film sélectionné à Cannes en 2006 pour " Quinzaine des Réalisateurs", qui m'a fait découvrir la stupéfiante ambiance du Festival de Cannes.



7)Quel est ton avis sur le monde de la pin up actuellement ? Elle est denouveau très tendance ?

C'est clair!!! Il y en a de plus en plus, ça déchire! J'aime quand les filles "en ont" et l'assument de A à Z. Quand j'étais ado je n'avais jamais vu de vraies femmes tatouées et encore moins des danseuses burlesques, du coup mes femmes préférées étaient dans des dessins animés: Betty Boop et Jessica Rabbit (l'ultime pin-up de "Qui veut la peau de Roger Rabbit?"), et les pin-ups de BD à la Tank Girl ou dans Ranxerox.

Cette année c'est la mode, tiens, pour une fois que je suis à la mode, hihi! J'admire les femmes qui ont l'audace de se déshabiller langoureusement perchées sur leurs talons aiguilles!
J'espère juste que ça ne deviendra pas une pompe à fric éphèmère, comme la tekchtonik, haha, ou un encore un moyen de plus d'exploiter les filles.



8)Tu as été choisie au cinéma par le réalisateur Cédric Klapitsch, et tu as participé au film Bushidoboogie, Zone Reptile et On ne devrait pas exister…., quels ont été tes sentiments lors de la réalisation de ces films ? Quel est ton film préféré et pourquoi ?

Yes, ils m'ont peut-être embauchée pour ma personnalité, du moins c'est ce que j'aime imaginer, bien que j'aie toujours eu l'impression d'en faire trop et d'être un peu ingérable pour les techniciens, qui sont je pense les gens les plus réels dans ce business...
Niveau goûts ciné, j'adore The Devil's Rejects, Faster Pussycat Kill Kill, Cry Baby, Certains l'aiment chaud, Für, True Romance, Pulp Fiction, Frida, Scarface, Freaks, Schrek 4... Regarde sur ma page Facebook (elsa steyaert) et tu en verras plus.



9)Tu as même touché à l'opéra au Grand Opéra de Genève, est-ce une discipline que tu apprécies ?

Whaou! Tannhaüser de Wagner mis en scène par Olivier Py au Grand Théâtre de Genève... C'était vraiment génial mais aussi tellement tellement dur! Tout le monde était professionnel de la danse avec une formation classique, j'en ai vraiment bavé pour me mettre à niveau, pendant 3 mois tous les jours avec la troupe, et après plein de larmes et de sueur versées j'ai réussi à tenir mon rôle de mon mieux au sein du corps de ballet et pendant un solo durant les 2 mois de représentations. J'en garde un excellent souvenir!

Tout comme le mannequinat pro (défilé Prêt-à-Porter Summer-Spring 2003 de Jean-Paul Gaultier, photos pour Karl Lagerfield, couvertures de magazines haute-couture italiens, blabli, blabla...) même si je ne me suis jamais sentie très à ma place, les résultats ont de la gueule je trouve.



9)Mais maintenant quels sont tes projets, tes envies ?

Depuis 2 ans je ne me suis occupée que de ma famille, j'ai débranché Internet et éteint mon téléphone, comme une maman loup qui protège ses petits...

Maintenant mon but est de continuer à créer, des images sur papier, sur peau, sur pellicule et en spectacle, mais en mettant en scène de nouvelles filles, et faire quelques apparitions mais juste pour des occasions ou des causes qui me plaisent non seulement à moi mais à ma famille aussi.

J'ai déposé le copyright "Filles en aiguilles" (aiguilles tattoo, talons aiguilles, même combat!) pour pouvoir bosser sereinement avec mes copines sur divers médias et supports (tattoo, photo, film, illustrations, spectacles...) et que l'on vienne à moi pour me proposer des collaborations.

J'ai recommencé une collaboration avec Andromak P4, entres autres, on a plein d'idées.

Alors proposez-moi des choses au lieu de critiquer, c'est plus intéressant, non? ;)


10)Bon tu es Paris mais j'espère que tu viendras nous rendre visite à Liège et qui sait pour un concert Shoot Me Again ?

Merci, c'est gentil, c'est clair que ça donne envie, car Liège a l'air d'avoir une scène musicale qui bouge vraiment, déjà c'est très cool que vous faites ce Webzine, alors à quand la version papier collector + DVD des concerts? Appel aux dons!!!

Pour un concert je dis oui mais est-ce possible en après midi?;-)
Je suis mère de famille avant tout, maintenant...
LOVE! :)

Lza Steyaert.



Vous souhaitez la contacter ?

pussykittycat(arobase)hotmail.com

Ou via Facebook...

Lza Steyaert.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
77

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE