Article

Anik, le Hard Rock Market c'est toute sa vie!

Lundi 1 avril 2013



Qu'on soit à la recherche d'un disque épuisé, d'un t-shirt à l'effigie d'un groupe de rock en particulier, d'une robe sexy, de pantalons en cuir, de bagouses à tête mort ou simplement d'un petit moment rock'n'roll complètement intemporel, le 31 de la rue des Eperonniers, à deux pas de la Grand Place, est une adresse à visiter absolument si vous êtes fan de heavy metal et de passage à Bruxelles.

Derrière une façade mauve et des vitrines éclairées par des néons multicolores, se cache le temple du hard rock. Poussez la porte (attention il ne faut pas être trop large d'épaule) et pénétrez dans le Hard Rock Market: la caverne d'Ali Baba qui ravira tous les amateurs de metal! Attention, n'oubliez pas de saluer Anik, la sympathique maîtresse de lieux qui, à elle toute seule, vaut le déplacement.

Cheveux teints en rouge et look de l'emploi, Anik, en plus d’avoir accueilli plusieurs générations de rockeurs dans sa boutique, est sans doute aussi connue que le manneken pis. Derrière son air timide se cache en fait un vrai dictionnaire de la musique rock ainsi qu'un personnage attachant aux multiples facettes. Si elle ne semble, aux premiers abords, pas très bavarde, posez-lui une question à propos d'un des clichés qui sont accrochés aux murs de son magasin. Elle a, en toute modestie, des tonnes d'anecdotes à vous raconter. Mais attention, prévoyez le temps, car si vous savez quand vous y entrez, l'heure de sortie, quant à elle, risque bien d'être très aléatoire si Anik décide de sympathiser avec vous!



Le Hard Rock Market, Anik le tient depuis près de 38 ans. Le magasin n'a pourtant pas toujours été dédié au rock'n'roll comme elle nous l'explique:

"En fait au début j’ai commencé à vendre des vêtements hippies. J’avais envie de voyager sans devoir trouver du boulot quand je rentrais. J’allais en Amérique du Sud, aux Indes, au Népal, en Indonésie, en Thaïlande, bref un peu partout pour acheter des vêtements. Petit à petit, à partir de la fin des années 70, début 80, j’ai commencé à vendre des vêtements plus rock-metal. A ce moment le magasin avait un peu viré punk comme le mouvement était en grande expansion".

En presque 40 ans, Anik est devenue en quelque sorte la mascotte voire même l'amie de certaines stars du monde du heavy metal. Beaucoup viennent encore lui rendre fréquemment visite lorsqu'ils sont de passage à Bruxelles et au fil du temps Anik a passé des moments à jamais gravés dans sa mémoire avec des noms qui font rêver tout amateur de heavy metal. En témoignent les nombreuses photos d'elle prises en compagnie de Ronnie James Dio
Dio
Clique pour voir la fiche du groupe
, Iron Maiden
Iron Maiden


Clique pour voir la fiche du groupe
, Manowar
Manowar


Clique pour voir la fiche du groupe
, Lemmy Kilmister (chanteur de Motörhead
Motörhead


Clique pour voir la fiche du groupe
), de Roger Glover et Ian Gillan de Deep Purple
Deep Purple


Clique pour voir la fiche du groupe
et de bien d'autres encore.



En 1970 Anik assiste à un concert de Deep Purple
Deep Purple


Clique pour voir la fiche du groupe
. Les yeux illuminés, elle raconte: "C'était incroyable. J'ai eu une véritable révélation en entendant le morceau "Child in time". C'est difficile à expliquer, mais depuis mon magasin est peint en violet. Et puis par après lorsque j’ai pu passer une soirée avec Roger Glover et Ian Gillan je peux te dire que j’étais sur un petit nuage (rires)."

Des anecdotes, Anik en a une kyrielle à raconter. Si il y en a certaines, pour reprendre ses mots,qui sont parfois un peu trop rock'n'roll pour être racontées, quand on lui demande de nous en donner une petite, elle ne sait pas par où commencer. Entre un déjeuner à New-York en compagnie de Marilyn Manson
Marilyn Manson


Clique pour voir la fiche du groupe
et une tournée avec Motörhead
Motörhead


Clique pour voir la fiche du groupe
, il y aurait certainement de quoi écrire un livre entier.

"Je n’ai pas fait une tournée avec Lemmy, je n’ai fait que quelques dates en France", nous dit-elle pleine de modestie. "Je le vois très régulièrement. Ça fait tellement d’années que je vais backstage que je peux te dire que des anecdotes il y en a plein. Un jour j'étais backstage à Dour. Lemmy devait jouer. Patchouli monte sur scène et annonce le concert de Motörhead
Motörhead


Clique pour voir la fiche du groupe
. Nous on était sur le côté. Mickkey Dee et Phil Campbell (ndlr: le batteur et le guitariste du groupe) arrivent, prennent leurs instruments, mais voilà pas de Lemmy. Patchouli essaye de meubler en racontant tout et n'importe quoi et après 20 minutes on finit par me faire des signes et on me dit d’aller le chercher. Je descends, je vais dans les loges et là qui est-ce que je vois tranquillement occupé à jouer avec une machine à sous ? Lemmy. Il s'en foutait complètement (rires)"
.

Une autre fois elle a fini la soirée avec Bruce Dickinson, chanteur de Iron Maiden
Iron Maiden


Clique pour voir la fiche du groupe
, attablée dans un café d'Etterbeek. "Un jour j’étais dans un café à Etterbeek. Iron Maiden était de passage à Bruxelles et j’ai eu la chance d’être assise à côté de Bruce. C'était la première fois que je le voyais. J'étais super impressionnée et je n’osais rien boire. Parce que je me disais si je bois, je vais devoir aller faire pipi et si je vais faire pipi on me piquera ma place. (rires) Ça a duré un petit temps d’ailleurs. Mais depuis je l'ai revu quelques fois et c'est presque devenu un ami".



Des histoires telles que celles-ci, on pourrait en raconter encore des centaines. Mais lorsqu'on lui demande si elle pourrait dire à quelle photo elle tient le plus, Anik, les yeux pétillants, répond sans aucune hésitation:

- "Ce seraient les photos avec Ronnie James Dio
Dio
Clique pour voir la fiche du groupe
."

Parce qu'il nous a quittés récemment, lui demande-t-on?
- "Non, tout simplement parce que je l'adore. C'est un mec génial".

On pourrait croire, à travers toute cette simplicité et ces années, qu'Anik a tout vu et tout vécu ! Pleine de modestie, quand Anik nous raconte toutes ses histoires, ses yeux pétillent comme le feraient ceux de n'importe quel adolescent qui a rencontré son idole. Et pourtant il y a encore des musiciens qu'elle voudrait pouvoir rencontrer. David Coverdale par exemple, le chanteur de Whitesnake
Whitesnake


Clique pour voir la fiche du groupe
et ex chanteur de Deep Purple
Deep Purple


Clique pour voir la fiche du groupe
. "Si tu as un filon pour être backstage quand il passe à l'Ancienne Belgique, pense à moi", nous lance-t-elle lorsqu'on lui dit qu'on est accrédité pour le concert. C'est promis Anik, si sur un million de chances on y arrive, on fera tout pour t'y emmener !



Derrière ces histoires sympathiques se cache malheureusement une autre réalité qu'il faut également mentionner. Si en presque 40 ans Anik a plus ou moins tout vu et tout entendu, la clientèle évolue, mais parfois pas dans le bon sens: "Il y a toujours les métaleux, les vrais, les durs (rires). Mais le gros du public à Bruxelles n’est pas métaleux. Les touristes viennent aussi. Les japonais sont adorables. Mais par contre parfois ce n’est pas facile non plus. Des gens, pour la plupart originaires de Bruxelles, viennent cracher dans la boutique et m’injurier. Ça devient même très régulier. Le rock’n’roll ça a toujours été un mouvement de liberté, d’ouverture d’esprit. Ce n’est visiblement pas acceptable pour beaucoup de personnes encore aujourd’hui et c'est triste."

Quand on lui demande si ça la décourage, elle nous répond immédiatement par la négative. "Pour le moment je m’amuse toujours. Donc tant que je m’amuse je serai toujours là, dans mon magasin."

TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

FILIPE MARTINS - 12-09-2016, 23:23
Excelente interview, felicitations, a plus tard au rock classic ????
NICOLE DAUXOIS - 29-12-2016, 10:29
Anik depuis mon 1er passage Galerie Agora, en sortant de la galerie, j'ai été automatiquement aspirée par ton magasin, j'avais 14 ans, j'en ai 52... Promis dès que je mets le pied en ville, je te rends visite, tu es FORMIDABLE, Amitiés sincères, Nicole
Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE