Article

Au menu du Main Square 2013 !

Samedi 25 mai 2013

Pour sa dixième édition mais seulement la sixième sur 3 jours, le Main Square a de nouveau programmé une affiche assez éclectique tout en restant ciblée sur le rock, au sens large du terme. Petit tour d’horizon sur la trentaine de groupes qui fouleront les planches d’Arras du vendredi 5 au dimanche 7 juillet.




Vendredi

Twin Forks : Pour ouvrir la scène principale du festival le premier jour, ce ne sera pas rock ou electro mais plutôt folk. Formé par des musiciens d’expériences diverses, le quatuor n’a pas encore sorti d’album. Celui-ci est prévu pour cet été.

Rival Sons
Rival Sons


Clique pour voir la fiche du groupe
: Des jeunes vieux serait-on tenté de dire. Ce jeune groupe originaire de Californie de blues rock / hard-rock est inspiré des toutes les formations à succès des années 80 telles que AC/DC pour qui ils ont fait la première partie en 2010. Seulement 3 albums et 5 ans d’existence mais déjà beaucoup de succès passé et surtout à venir.

Biffy Clyro
Biffy Clyro


Clique pour voir la fiche du groupe
: S’ils sont des stars incontournables en Angleterre, en attestent leur place en tête d’affiche du Reading ou du Sonisphere, ils n’ont pas encore le même succès sur le continent. Les Ecossais viendront néanmoins présenter leur dernier album « Opposites » en début de soirée à Arras. A eux de convaincre le public français.

Bloc Party
Bloc Party


Clique pour voir la fiche du groupe
: L’Angleterre est à l’honneur en cette première journée. Le rock alternatif du quatuor ne fait pas toujours l’unanimité mais en live, cela reste une valeur sûre. Leur dernier opus, « Four », est sorti l’an dernier.

Thirty Seconds To Mars
Thirty Seconds To Mars


Clique pour voir la fiche du groupe
: Quand une star du cinéma se met à la musique, ce n’est pas souvent une réussite. Ici, vu le succès du groupe, on ne rangera pas Jared Leto et sa bande dans la même catégorie. Certes, le groupe a beaucoup changé depuis ses débuts mais le succès, lui, est sans cesse grandissant. Ils viendront présenter leur nouvel album « Love Lust Faith + Dreams ».

Modestep: La petite touche dubstep de l’affiche, tout simplement. D’où viennent-ils ? De Londres, décidément. Mais ne vous détrompez pas, ceci est un vrai groupe avec guitariste et batteur. Tout ce qui est electro est simplement mis en avant.

Enter Shikari
Enter Shikari


Clique pour voir la fiche du groupe
: Dans un style différent de ses compatriotes, ces petits jeunes britanniques évoluent plus dans le post-hardcore teinté d’electro. Ce coktail de genre fait que leurs concerts sont généralement explosifs. Une mise en bouche parfaite pour The Prodigy
The Prodigy


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Green Day
Green Day


Clique pour voir la fiche du groupe
: Le groupe emmené par Billy Joe Amstrong a sorti 3 disques coup sur coup, Uno, Dos, Tré, fin 2012. Si ces disques ont reçu un accueil assez mitigé par la critique, le trio américain n’en reste pas moins des bêtes de scène. Et avec un set de 2h20, ils auront le temps de jouer tous leurs classiques comme « American Idiot », « Know Your Ennemy », « Good Riddance » et bien d’autres !

The Prodigy
The Prodigy


Clique pour voir la fiche du groupe
: Pour clôturer cette très bonne journée, sur le papier, ils ont mis les petits plats dans les grands en faisant venir The Prodigy, réputé pour être de vraies bêtes de scène avec leur electro-punk-rock. Ils viendront jouer, en plus de leurs tubes comme « Omen », des morceaux de leur nouvel album à paraître bientôt.




Samedi

Kodaline : Il n’y a pas énormément de groupes irlandais connus donc leur succès est d’autant plus méritoire. Leur rock alternatif plutôt gentil leur a ouvert les portes de l’international et de faire figurer leur single « All I Want » dans la série Grey’s Anatomy. Peut-être pas la série préférée des rockeurs mais en tout cas, ça a le mérite d’ouvrir des portes en plus !

Of Monsters And Men : Tout droit débarqué de leur île, ce quintet islandais tire son nom du romain de Steinbeck « Des Souris et des Hommes ». Pourquoi pas. Cela montre bien le côté décalé de ce groupe folk. Si leur succès est énorme en Amérique, il leur reste à faire encore un peu leurs preuves sur notre vieux continent.

Saez : Festival français oblige, il y a évidemment des groupes français à l’affiche. Ici, un peu de douceur nous bercera en fin d’après-midi ave Damien Saez, même si ces textes sont très souvent assez provocateurs.

The Hives
The Hives


Clique pour voir la fiche du groupe
: Du rock’n’roll garage original et puissant avec des concerts en noir et blanc. Voilà comment on pourrait qualifier le quintet suédois. Fort de 6 albums, le groupe emmené par les frères Almqvist viendront présenter leur petit dernier « Lex Hives ».

Deus
Deus


Clique pour voir la fiche du groupe
: Nos groupes belges savent s’exporter, en voici une nouvelle preuve. En plus d’être parmi les têtes d’affiches des plus grands festivals belges, Pukkelpop et Werchter en tête, Tom Barman savent aussi bien se positionner sur les évènements à l’étranger telle que cette place en tête d’affiche de la seconde scène du Main Square. Un des monuments du rock belge à voir.

Madeon : C’est le genre de petit prodige qui en rendra jaloux d’un. Ce petit DJ originaire de Nantes n’a même pas 20 ans et pourtant, il a déjà un succès phénoménal. Déjà présen au Coachella ou au Milton Keynes, il viendra maintenant clôturer la seconde journée du Main Square. Rien que ça.

Sting : La tête d’affiche du jour et certainement un des plus gros noms du weekend n’est autre que le célèbre chanteur et bassiste de Police, Sting. Même s’il a passé les 60 printemps, le multi-instrumentiste est toujours bien là. Peut-être plus avec la même fougue qu’il y a 30 ans mais tout de même. Un moment magique à ne pas rater.




Dimanche

Puggy
Puggy


Clique pour voir la fiche du groupe
: Quand on disait que nos groupes belges ont du succès chez nos voisins français, ce n’était pas une blague. En atteste la présence de Puggy ici. Même si un musicien est suédois, l’autre anglais et que le dernier a des origines françaises, c’est bien en Belgique qu’ils résident et qu’ils ont conquis leur premier public. Après avoir fait 2 dates soldout à l’AB en mai, les voici prêt à conquérir un nouveau public.

Modest Mouse
Modest Mouse
Clique pour voir la fiche du groupe
: Il n’y a pas beaucoup de groupes américains à l’affiche mais certains comme Modest Mouse viennent sauver l’honneur. Dans un style rock alternatif ambiant mais résolument indépendant, le groupe a su garder son côté indie, même s’ils sont signé chez une filiale de Sony depuis 10 ans.

Stereophonics : Groupe britannique à succès numéro 3 du festival. Vieux de près de 20 ans déjà, les Gallois se sont rapidement fait une place dans le cœur des Anglais et puis du reste de l’Europe. Après 7 ans d’existence, ils ouvraient déjà pour les Rolling Stones dans les plus grands stades. Rien que ça. Ils seront au Main Square pour présenter leur neuvième disque studio « Graffiti On The Train ».

Archive
Archive


Clique pour voir la fiche du groupe
: Formation anglaise, quatrième. Mélangeant habilement rock, electro et autres sonorités plutôt pop, toute la troupe formé de 7 musiciens ainsi que 3 musiciens additionnels en live s’est construite une solide réputation sur le continent. Plus particulièrement en France vu qu’ils ont composé la bande-son du film « Michel Vaillant ».

Volbeat
Volbeat


Clique pour voir la fiche du groupe
: Prenez un peu d’Elvis Presley et de Metallica, cela vous donne le son particulier de la formation danoise. Si le dernier album « Outlaw Gentlemand And Shady Ladies » diffère un peu vers une musique plus main-stream, cela ne les empêche pas de jouer leurs tubes « Still Counting », « We » ou encore « Sad Man’s Tongue ». Ça va être rock’n’roll !

Indochine : Sûrement un des plus gros groupes français, tout style confondu. Que l’on aime ou pas Nicolas Sirkis et ses acolytes, on ne peut contester leur succès. Après, que l’on pense qu’il est mérité ou non, c’est un avis plus personnel.




Voilà donc les grandes lignes du programme du Main Square de cette année. Punk-rock, rock’n’roll, pop, electro, pop-rock… il y en aura pour tous les goûts. L’organisation a fait des efforts en diminuant le prix du combi, ce qui est plutôt le contraire de la plupart des festivals européens de nos jours. Alors si vous ne savez pas quoi faire le premier weekend de juillet, vous pouvez passer dans le nord de la France ! Pour plus d'informations, consultez le site officiel : http://www.mainsquarefestival.fr
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE