Chronique

CRIME IN STEREO
I Was Trying To Describe You To Someone

image
Bridge Nine Records



image
Mardi 9 mars 2010

Le quintet de Long Island reprend là où il nous avait laissé toutefois en ajoutant encore un peu plus de mélodie et d’expérimentation. Les accents pop ont gonflé. La finesse s’est affûtée.

CRIME IN STEREO
CRIME IN STEREO
Clique pour voir la fiche du groupe
a développé son chant aérien et use sans abuser de sonorités électroniques. La dynamique entre ambiance et tension atteint son paroxysme. Tout en gardant des moments agressifs, le groupe arrondit les angles pour plus de fluidité. N’y voyer pas la vente de son âme au commerce. Les propos sont toujours bien là comme sur Drugwolf qui s’en prend à la police.

Usant d’effets, les guitares conservent une part de hargne. Le chant de Kristian Hallbert atteint une maîtrise vocale qu’il n’avait jamais encore égalée. Passant du calme à la tempête tout en conservant un timbre bien personnel et identifiable entre mille. Il vogue entre tristesse et mélancolie.

Surprenant, I Was Trying To Describe You To Someone nécessite son lot d’écoutes pour le pénétrer. Les nombreux détails viennent enrichir le registre de CRIME IN STEREO
CRIME IN STEREO
Clique pour voir la fiche du groupe
qui trouve ici sa meilleure production. CRIME IN STEREO
CRIME IN STEREO
Clique pour voir la fiche du groupe
poursuit son chemin et sous ses airs modernes, le groupe a dissimulé ses intonations Punk sans les renier. La profondeur des musiciens s’en apprécie encore plus.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE