Chronique

GERDA
Gerda

image
Wallace Records / Mandaï Distribution



image
Samedi 20 mars 2010

Au rayon du bruit, l’Italie est mieux connue pour ses groupes Noise et Wallace Records contribue largement à ce statut. Avec GERDA
GERDA


Clique pour voir la fiche du groupe
, le label s’attaque à une scène plus proche de LA QUIETE
LA QUIETE
Clique pour voir la fiche du groupe
ou RAEIN
RAEIN
Clique pour voir la fiche du groupe
. Comme les deux précédentes plaques, ce troisième album libère un Hard Core lourd, intense et chaotique où la dissonance se mêle à la violence. BREACH
BREACH
Clique pour voir la fiche du groupe
sera le groupe référence pour la comparaison.

Tourmenté, GERDA
GERDA


Clique pour voir la fiche du groupe
hurle son désespoir jusqu’à l’agonie. Aucune délivrance ne semble possible et son chanteur va s’époumoner jusqu’au dernier souffle. Ce chant tragique contribue bien évidemment à l’atmosphère dramatique, mais il induit aussi une certaine lassitude par sa redondance.

Fort heureusement, si la première partie de ce troisième album présente un GERDA
GERDA


Clique pour voir la fiche du groupe
déjà connu, la seconde partie et sa plage 4 de 11 minutes en tête nous ouvrent la voie à un groupe plus expérimental qui s’offre plus d’originalité. Les compositions deviennent plus introspectives. Plus abrupts évidemment ces derniers morceaux nécessitent de prendre plus de recul encore, le temps de découvrir les structures et les recoins de ces expériences obscures.

GERDA
GERDA


Clique pour voir la fiche du groupe
est donc un groupe qui ne laisse aucune place à l’espoir. Sa sombre violence explose les codes Hard Core et Noise. Même si le chant peut être quelque peu revêche sur la longueur, les Italiens savent aussi prendre quelques distances au style pour relever la galette et s’en sortent au final plutôt bien.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE