Chronique

CIRCLE TAKES THE SQUARE
Decompositions Vol. I - Chapter I : Rites Of Initiation

image
Gatepost Recordings

4 titres // 23 minutes


image
Dimanche 11 septembre 2011

Pendant 7 ans et depuis la sortie de l’excellent As The Roots Undo, Circle Takes The Square
Circle Takes The Square


Clique pour voir la fiche du groupe
s’est fait oublier. 7 ans, c’est assez long pour que tout le monde considère le groupe comme mort et enterré. Et pourtant, en 2011 Circle Takes The Square
Circle Takes The Square


Clique pour voir la fiche du groupe
sort de nulle part (il est vrai qu’ils n’avaient jamais annoncé de séparation) et annonce nouvel album, tournée et tout le toutim. D’après leurs dires, l’album allait être hyper travaillé, poussé à l’extrême et ne s’encombrerait d’aucune barrière.

Comme ils savaient que l’attente allait être longue jusqu’au mois de novembre, ils ont eu la bonne idée de sortir cet EP sur le net 2 mois avant. Cet EP, Rites Of Initiation, n’est ni plus ni moins le 1er chapitre du nouvel album tant attendu Decompositions Vol.1.

La première impression sur Enter By The Narrow Gates, premier morceau de l’EP, est que le temps n’est plus au délire. Le tempo est considérablement ralenti si on compare avec les morceaux cultes de leur premier album, qu’on pouvait représenter comme du Converge à la sauce emo. Faut écouter pour comprendre. Ici, avec le début de cet EP on joue avec des ambiances empruntées au doom et des chants en voix claire très mystiques. Finie la jeunesse insouciante, on sent dans ce morceau une certaine maturité douloureuse, une prise de contrôle de leur musique. Toute la chanson prend l’auditeur à contre-pied : là où on s’attend à un blast arrive un passage calme, quand on pense retrouver une structure déjà entendue au début du morceau on repart vers un passage encore différent. Le groupe se donne le temps de poser des pièges dans un morceau construit avec beaucoup de profondeur. L’EP est relativement long faut dire, 23 minutes pour 4 morceaux.

Le morceau le plus court – Spirit Narrative – se rapproche de ce qu’on connaissait d’eux. Plus brut, direct, juste une suite à s’arracher les cheveux de passages destructurés et de chant ravagé. Le mélange des voix de Drew et Kathleen est toujours aussi efficace et donne un gros sentiment d’hystérie collective.

Le reste de l’EP est un subtil mélange des forces du groupe énoncées ici plus haut. Les passages rapides sont toujours hyper techniques et efficaces, et les ambiances donnent beaucoup de dimensions aux compos. Par rapport à l’album précédent, qui restera inévitablement l’album de référence pour Circle Takes The Square
Circle Takes The Square


Clique pour voir la fiche du groupe
, on sent évidemment un côté hyper travaillé qui peut nuire à la spontanéité qui leur était caractéristique. Mais ceci est largement compensé par la qualité globale de l’EP qui nous met l’eau à la bouche pour le Decompositions Vol.I. Rendez-vous pris pour le mois de novembre.
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE