Chronique

FOR THE FALLEN DREAMS
Wasted Youth

image
Artery Recordings

13 titres
Sorti le 17-07-2012


image
Lundi 27 août 2012

Formé en 2003 dans le Michigan, For The Fallen Dreams
For The Fallen Dreams


Clique pour voir la fiche du groupe
nous sort ici son quatrième album. Je n'ai jamais rien trouvé de convaincant aux précédents, le groupe se distinguant surtout par d'incessants changements de line-up : ils en sont pour l'instant à leur dixième bassiste, leur quatrième chanteur, leur sixième guitariste et leur cinquième batteur. Il est quand même impressionnant de voir un groupe s'accrocher autant malgré les embûches.

Cet album marque aussi leur départ de chez Rise Records , chez qui les trois autres albums étaient sortis, pour une première collaboration avec Artery Recordings . Changement qui semble leur réussir, puisqu'à l'inverse de leurs albums précédents (exception faite du chef d'oeuvre Barn Burner), on parvient enfin à reconnaître une personnalité à For The Fallen Dreams
For The Fallen Dreams


Clique pour voir la fiche du groupe
.

Leur metalcore se veut puissant et comme à l'accoutumée, des voix claires apparaissent à certains moments-clefs, souvent pendant les refrains. Dès la première piste, Hollow, on peut malgré tout leur reprocher un manque de subtilité dans la transition entre les passages agressifs / criés et mélodiques / chantés. Les parties chantées, justement, sont très (parfois trop) mélodiques et, ce qui surprend le plus aux premières écoutes, ce sont les passages très pop-punk de certains morceaux comme Please Don't Hurt. Difficile de dire si le producteur Tom Denney (ancien gratteux de A Day To Remember
A Day To Remember


Clique pour voir la fiche du groupe
) a participé au songwriting de cet album mais ce ne serait pas une surprise.

Attention, il manque encore à For The Fallen Dreams
For The Fallen Dreams


Clique pour voir la fiche du groupe
ce petit éclat de génie qui les placera dans les fers de lance de la scène metalcore mais cet album a au moins le mérite de les sortir de ce statut de "copie inutile" qu'on pouvait leur prêter auparavant.

Ce qui ne répond toujours pas à la question "Pourquoi les mecs qui ont des neck-tattoos aussi imposants font toujours du metalcore ?"


Tags : metalcore michigan
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
1
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE