Chronique

THOT
The Fall of the Water Towers

image
Autoproduction

6 titres
Sorti le 25-09-2012


image
Jeudi 14 février 2013

Ceux qui ont eu la bonne idée d'écouter l'excellent album précédent de Thot
Thot


Clique pour voir la fiche du groupe
, Obscured By The Wind, croient savoir à quoi s'attendre : un mélange de guitares cinglantes et de rythmiques électro, où les montées d'intensité typiquement post-rock se marient parfaitement avec un hypnotique et persistant sentiment d'urgence.

Cet EP est la suite directe d'Obscured By The Wind puisque les morceaux ici présents sont issus des sessions studio de l'album. Et pourtant. Dès la première piste, Endless Towers, on a l'étrange sensation d'être réellement dans l'après-quelque chose. Toute la définition des musiques en post- d'ailleurs, mais rarement aussi bien respectée. Comme un champs de bataille après une lutte sanglante, le calme après la tempête. Exit les guitares agressives et la voix de Grégoire Fray, tête pensante du combo bruxellois. Les 6 titres de cet EP se veulent calmes, atmosphériques, et plutôt sombres dans l'ensemble.

On a l'impression d'être ici en présence de la face cachée de Thot
Thot


Clique pour voir la fiche du groupe
, et que cet EP en est une confession. La seule voix qu'on peut entendre sur ce The Fall Of The Water Towers est celle de Colin (Amenra) sur Grueenn, sorti en clip en même temps que cet EP. Douloureux et progressif, ce titre résume à lui seul l'effort fourni par Thot pour la confection de cet EP.

De par sa nature, The Fall Of The Water Towers n'est pas percutant et direct que l'album qui lui a donné naissance mais l'ambiance qui s'en dégage est d'une intensité rare - on pourrait d'ailleurs aisément la confondre avec la bande originale d'un film de David Lynch.

En sachant que Thot abordera très prochainement un nouveau concept (au revoir le Vegetal Noise, bonjour l'influence urbaine), on devine que cet EP permet à Thot
Thot


Clique pour voir la fiche du groupe
de faire le deuil de son univers passé pour mieux embarquer dans sa nouvelle aventure.

L'EP est en téléchargement libre sur la page Bandcamp du groupe, n'hésitez donc pas à vous jeter à l'eau : http://thot.bandcamp.com/album/the-fall-of-the-water-towers


Tags : indus post-rock atmospheric
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook
AUTEUR : Erik
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentr...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...
Rescapé de la scène hardcore underground de la fin des années 90, Erik a lancé Shoot Me Again en 2004 avec Julien, un autre gamin hyperactif de l'époque. Ecumant à eux deux les salles les plus improbables lors du lancement de ce webzine, ils se sont rapidement entourés d'autres camarades de jeu pour renforcer l'équipe. Aujourd'hui concentré sur le développement du site, il est moins présent sur le front. ...

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE