Chronique

MASSACRE
Back from Beyond

image
Century Media

14 pistes - 45 minutes
Sorti le 24-03-2014


image
Samedi 12 avril 2014

Quelque part, il est rassurant de constater que les groupes phares d’une époque peuvent encore revenir, même 20 ans après. Mais c’est aussi effrayant : il faut que le retour soit de qualité, histoire de ne pas entamer la légende qui s’est construite depuis.
Cette année marque le retour au premier plan du combo de Death old school, Massacre
Massacre
Clique pour voir la fiche du groupe
, après leur EP Condemned To The Shadows sorti mi-2012. Auteurs avant tout de la référence From Beyond (1991), les Floridiens nous en proposent ici la suite logique avec ce troisième album (après le Promise de 1996): le nom, Back From Beyond, mais aussi la cover (aussi laide soit-elle) rappellent franchement l’honorable année 1991.

Evacuons tout de suite la pseudo polémique qui continue à fâcher les fans purs et durs depuis Condemned To The Shadows : non Kam Lee n’est pas revenu au chant, et oui Ed Webb tient toujours le micro. Alors, on peut comprendre la frustration ainsi générée, mais d’un autre côté on ne peut pas dire que le "nouveau" venu fasse tâche : son chant Death old school sied tout à fait Massacre
Massacre
Clique pour voir la fiche du groupe
, et surtout, au-dessus des growls, on comprend les lyrics, une qualité devenue bien trop rare.
Et puis, n’oublions pas les membres toujours actifs : Terry Butler (Obituary
Obituary


Clique pour voir la fiche du groupe
) assure toujours à son omniprésente basse, et Rick Rozz (Mantas
Mantas
Clique pour voir la fiche du groupe
, Death
Death


Clique pour voir la fiche du groupe
) ne manque pas de rappeler l’étendue de son talent à la guitare. Les influences Thrash, s’entendent toujours aussi clairement chez Massacre
Massacre
Clique pour voir la fiche du groupe
(et bien plus que chez d’autres groupes du style), et permettent au groupe d’enrichir sa musique carnivore, comme l’attestent par exemple les riffs de False Revelation.

Ce riffing couplé à un très bon (quoique studieux) travail aux solis permet à Back From Beyond de marquer de bons débuts. On tient là un album de Death old-school pur jus, un nectar qui ravira les fans comme sur As We Wait To Die, qui fait suite à l’intro bien nommée The Ancient Ones, ou le très floridien Ascension Of The Deceased.

Alors, certes, les moins fans de Massacre
Massacre
Clique pour voir la fiche du groupe
ne manqueront pas de pointer du doigt les passages plus faibles : Hunter’s Blood , Remnants Of Hatred et Shield Of The Son, sans être mauvais, sont par trop répétitifs malgré une section rythmique tout à fait satisfaisante. Heureusement, on retrouve aussi le très bon Succumb To Rapture (déjà présent sur le précédent EP) pour déjouer la lassitude qui commence alors à poindre.

Ce rappel sert finalement de prélude à un final très réussi : The Evil Within, Sands Of Time et Beast Of Vengeance restent sombres et gras, mais comportent de nombreuses variations tout à fait délectables. Ils laissent place enfin à un morceau titre intéressant, mais peut-être trop porté sur la volonté de rappeler le From Beyond originel, avant que Honor The Fallen ne conclue l’album en forme d’hommage au regretté Jeff Hanneman (Slayer
Slayer


Clique pour voir la fiche du groupe
).

Vous l’aurez compris, mais autant être clair : nul besoin de chercher ici un renouvellement du Death metal old-school copyright Floride, ou une extension de la marque Massacre
Massacre
Clique pour voir la fiche du groupe
vers de nouveaux territoires, comme aurait pu le faire un Carcass
Carcass


Clique pour voir la fiche du groupe
par exemple. Ce n’est pas ce qu’on leur demande de toute façon ! Massacre
Massacre
Clique pour voir la fiche du groupe
revient pour exécuter son style, et, malgré un manque de panache et quelques longueurs (en raison notamment d’un grand nombre de morceaux), on peut se joindre au hurlement de Ed Webb sur Hunter’s Blood : « the Massacre has begun » !


Tags : death old-school obituary butler neurotic
TU AS AIME ? PARTAGE !
Google +
Twitter
Facebook
Whatsapp
E-mail
E-mail
Google +
Twitter
Facebook

► COMMENTAIRES

Tu dois être connecté pour pouvoir commenter !

Soit en deux clics via Facebook :

image

Soit via l'inscription classique (mais efficace) :

image

► A VOIR ENSUITE